Moins que les anges - Barbara Pym

Publié le par Papillon

« A quoi bon vivre dans une banlieue si l’on ne pouvait manifester une saine curiosité vis-à-vis de ses voisins ? »

pym2

Un institut d’anthropologie à Londres, avec ses professeurs, sa secrétaire et ses étudiants de tous âges et de tous milieux. En ce début d’année universitaire, le directeur fait visiter les lieux à son mécène, les étudiants en profitent pour faire connaissance, avant de rentrer qui dans sa banlieue, qui dans sa colocation. Puis Tom  Mallow rentre d’une mission en Afrique pour rédiger sa thèse et mène une valse hésitation entre plusieurs jeunes filles…

C’est le petit monde éternel de Barbara Pym avec ses universitaires, ses vieilles filles et ses pasteurs, sans oublier l’hurluberlu de service. Sauf que cette fois-ci elle observe ses personnages comme un anthropologue observe une tribu sauvage : le rituel du thé, celui de l’office dominical et du déjeuner familial, les codes amoureux de séduction, la famille de banlieue et celle de la campagne. Si le roman n’est pas exempt d’une critique feutrée de la société anglaise, il est empreint de mélancolie et de désillusion. Mais au bout d’une année, chacun(e) aura pansé ses plaies, de nouveaux étudiants arriveront et le cycle éternel de la vie recommencera.

Ce n’est pas mon roman préféré de l’auteure, mais on y retrouve cette petite musique très personnelle, à la fois ironique et désenchantée.

 

Relu dans le cadre du Mois anglais.

mois anglais

Traduit de l’anglais par Sabine Porte.

10/18, 1992 (1e éd. 1955). – 305 p.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Shelbylee 30/06/2014 21:29


J'ai lu Barbara Pym il y a longtemps.  J'ai trouvé récemment quelques uns de ses ouvrages, je vais m'y remettre ! 

Papillon 01/07/2014 22:19



Je trouve ces romans délicieux, si anglais, si drôles !



keisha 27/06/2014 13:05


Aaaah Barbara Pym! On trouve facilement ces poches?

Papillon 28/06/2014 13:12



Oui, j'ai vu que hristian Bourgois en avait réédité plusieurs en poche.



Brize 27/06/2014 12:19


Tiens, j'en offrirais bien un (en anglais) à ma grande fille . Lequel me conseillerais-tu (en plus amusant que mélancolique) ?

Papillon 28/06/2014 13:10



"Adam et Cassandra" (Civil to strangers en vo) est très drôle dans mon souvenir, ou encore Les ingratitudes de l'amour  (No fund return of love).



Aifelle 27/06/2014 10:56


Je ne m'en souviens pas de celui-là, l'aurais-je raté ? J'aime la petite musique de Barbara Pym, je me demande si je ne vais pas tous les relire au fil de l'année.

Papillon 27/06/2014 12:04



Celui-ci n'est pas dans mes préférés, je ne me souvenaus plus du tout de l'histoire !



FondantOchocolat 27/06/2014 07:02


J'ai bien envie de découvrir cette auteure... Et ta première citation me fait penser à ce que j'ai lu il y a peu chez Patricia Wentworth "Miss Silver entre en scène" : 'Oh, il y a bien
peu de chance qu'il se passe quelque chose mais, dans un village, autant être mort que de ne pas s'intéresser à ses voisins." :-) Ah, ces Anglais!! ils sont extras !

Papillon 27/06/2014 12:02



Oh oui ces petits villages anglais où tout le monde se connait et s'observe sont délicieux !