Le monde à l'endroit - Ron Rash

Publié le par Papillon

 

Rentrée littéraire 2012

 

rash2.jpg

 

Le hobby préféré de Travis Shelton, adolescent rebelle en rupture de lycée, est la pêche à la ligne, qui lui permet de joindre l'utile à l'agréable, puisqu'il vend ses prises pour payer l'assurance de son pick-up. Le jour où il découvre par hasard un champs de cannabis, il ne résiste pas à la tentation : il en coupe quelques pieds qu'il s'empresse d'aller revendre à Leonard Shuler, un dealer notoire. Mais le propriétaire du champs en question va cruellement se venger. Pour couronner le tout, Travis se fâche avec son père, cultivateur de tabac dur et autoritaire. Il s'installe chez son nouvel ami Leonard, ancien prof, lui aussi en rupture de lycée et de famille, qui offre une figure paternelle plus acceptable.

 

En poussant Travis à reprendre ses études, Leonard reprend goût à l'enseignement. Et il révèle à Travis le secret d'une vieille histoire survenue pendant la Guerre de Sécession, dans cette rude région des Appalaches, à la frontière des états du Nord et du Sud, où en 1863 d'anciens voisins ayant choisi deux camps différents se retrouvèrent ennemis du jour au lendemain.

 

On retrouve dans ce roman les thèmes chers à Ron Rash : l'exaltation de la nature sauvage, la disparition d'une certaine vie rurale (les paysans cultivent du cannabis parce que le tabac ne rapporte plus rien), la lutte du bien et du mal. Et pendant la première partie du roman, j'ai bien cru que Ron Rash allait nous concocter un happy end à l'américaine. C'était compter sans son goût pour la justice immanente. Chez Ron Rash un crime ne reste jamais impuni et , ici, l'histoire va prendre sa revanche, cent cinquante ans après.

 

Très beau roman sur la transmission, l'éducation comme seule porte vers la liberté, le passage à l'âge adulte, avec en toile de fonds de beaux paysages américains.

 


Traduit de l'américain par Isabelle Reinharez.

Seuil, 2012. - 281 p.


Commenter cet article

Allie 03/11/2012 20:23


J'avais bien aimé Serena du même auteur. Je lirais bien celui-ci. Ses thèmes me parlent assez.

Papillon 03/11/2012 21:35



Et il a une très belle plume, aussi.



Ray 01/11/2012 18:45


J'ai aimé les 2 premiers bouquins de Ron Rash mais sur celui-là j'ai émis quelques réserves (voir mon blog) dûes pour moi au sujet : le passage d'un jeune à l'état d'adulte. J'ai pas autant
accroché que dans Un pied au paradis ou Serena. La qualité de l'écriture et le lyrisme sont toujours là, mais l'histoire racontée n'est pas passionnante, à mon avis.

Papillon 02/11/2012 17:52



L'histoire est un cran au-dessous en effet, mais j'ai quand même beaucoup aimé la reletion de cet adulte et de cet ado.



Theoma 31/10/2012 09:34


toujours dans la lal... Il faut que je découvre cet auteur absolument !

Papillon 01/11/2012 11:31



Il faut essayer, en tout cas



yueyin 30/10/2012 23:24


Nature writing et polar, un auteur qui devrait me plaire :-)

Papillon 01/11/2012 11:30



Je te conseille son tout premier : Un pied au paradis



Midola 29/10/2012 08:23


Un auteur que je n'ai encore jamais lu mais qui me tente beaucoup.

Papillon 29/10/2012 20:46



Un peu nature writing, un peu polar, un peu Amérique profonde : si tu aimes ça, Ron Rash est fait pour toi !



kathel 25/10/2012 18:38


ça me fait plaisir de voir un avis positif, je l'ai offert à des amis et ensuite, j'avais lu des avis mitigés, ça m'ennuyait... J'attends leur point de vue, maintenant ! 

Papillon 25/10/2012 20:02



J'espère qu'ils auront aimé aussi. J'aime tout de cet auteur.



L'écrivaine 25/10/2012 16:03


Certains auteurs ont fait le bon choix le jour où ils ont décidé de rédiger un roman. Ce n’est pas donné à tout le monde de savoir comment rédiger un roman intéressant et qui sera choisi par un
éditeur. La simplicité, la spontanéité des personnages et la véracité des événements seront des atouts précieux. Les faits racontés devront être crédibles et captivants. Pour rédiger un roman
intéressant, certains vous diront qu’il y a une méthode et d’autres vous diront qu’ils écrivent ce que leur coeur leur dicte. Pour ma part, je crois que l’on peut écrire un roman sans méthode,
mais qu’il est préférable d’avoir une méthode pour écrire un bon roman. 


Merci pour votre blog. J’apprécie vos analyses.

Dominique 25/10/2012 11:19


je l'ai réservé à la médiathèque mais c'est long c'est long ....

Papillon 25/10/2012 20:00



Je l'ai acheté parce que je n'avais pas le courage d'attendre...



clara 25/10/2012 09:58


Tentée également !

Papillon 25/10/2012 19:59



Je m'étonne même que tu ne l'aies pas encore lu !



Marilyne 25/10/2012 09:09


J'avais été impressionnée par le style de son premier roman, ce qui ne m'a pas empêchée de bouder le second... celui-ci, je ne le laisserai pas passer. Merci pour ce billet qui raconte très bien
( et confirme la tentation )

Papillon 25/10/2012 19:59



J'aime beaucoup cet auteur et les thèmes qu'il aborde, même si c'est parfois un peu dur.