Hiver arctique - Arnaldur Indridason

Publié le par Papillon

 

indridason5

 

Un petit garçon est retrouvé mort au pied de son immeuble ; il a été poignardé alors qu’il rentrait de l’école. Comme il est d’origine thaïlandaise, l’enquête s’oriente très vite vers un crime raciste. Le commissaire Erlendur se lance dans une minutieuse investigation sur l’entourage de la victime : parents, voisins, camarades d’école, professeurs.

 

Comme toujours chez Indridason, le crime et sa résolution ne sont que des prétextes à l’étude de la société islandaise. Il s’intéresse ici à tous les problèmes liés à l’immigration. Il montre très bien comment les islandais, qui ont longtemps vécu quasiment en autarcie dans un pays minuscule et isolé, s’ouvrent à leur tour au monde extérieur, ce qui soulève chez certains d’entre eux la question de leur identité nationale.

 

L’intrigue est très bien construite, avec plusieurs fils narratifs qui se croisent, une fausse piste et un dénouement inattendu. Erlendur est toujours la proie de ses démons, habité par la disparition de son frère, harcelé par ses enfants qui essaient vainement de le comprendre. Il doit en plus faire face à la mort imminente de Marion, son ancienne patronne, à la fois mentor et conscience, qui le renvoie à sa propre solitude. Un commissaire de plus en plus humain et toujours humaniste, dont on espère qu’il va bientôt perdre ses défenses sans renoncer à son opiniatreté.

 

« Le vie  était un  enchevêtrement de  hasards dénués de toutes règles, des hasards qui gouvernaient l’existence des gens, comme  ces tempêtes qui s’abattaient  sans  prévenir, faisant morts et blessés. »

 

 

Traduit de l’islandais par Eric Boury.
Métailié, 2009. – 335 p.

Publié dans Polars & Co

Commenter cet article

dasola 22/07/2011 18:14



Bonsoir Papillon, d'abord, j'espère que tes vacances se seront bien passées. Sinon, concernant Hiver Arctique, c'est en effet plus une étude de la société islandaise contemporaine qu'un simple
polar. Et Erlandur est un personnage attachant. Vivement son retour car dans la rivière noire, il semble avoir disparu. Bonne soirée et bon retour.



Le Papou 22/07/2011 02:42



Très bon, il m'a un peu réconcilié avec la lente littérature nordique.


 


Le Papou



Chiwi 13/07/2011 14:54



Les enquêtes d'Erlendur me palisent mais j'ai trouvé celle-là encore plus intéressante car en lien avec des débats d'actualité. Mais plus ça va, plus c'est gris et déprimant.



Stephie 13/07/2011 10:45



Erlendur me manque... vivement le prochain...



tamara 07/07/2011 12:51



Je l'ai trouvé un peu rude, celui-ci !



emeraude 02/07/2011 12:26



Je trouve que cet opus est un très bon et pourtant il ne m'a pas plu tellement il était gris et maussade ! Mais c'est que Indridason a vu juste en montrant les problèmes de l'immigration en
Islande...


En tout cas, je te souhaite de bonnes vacances, et de bonnes lectures !! :-)



clara 02/07/2011 07:34



Hélas pour moi, il n'est toujours pas à la biblio...snifff