Allmen et les libellules - Martin Suter

Publié le par Papillon

 

suter.jpg

 

Fils d'un homme enrichi dans la spéculation immobilière, Johann Friedrich von Allmen a très tôt pris goût au luxe : hôtels étoilés, restaurants gastronomiques, vêtements sur mesure, et surtout, objets de collection. Tant et si bien que son héritage a fini par fondre comme neige au soleil et que, parvenu à la quarantaine, il vit surtout à crédit, ne conservant que les signes extérieurs de richesse susceptibles d'inspirer confiance à ses créanciers. Toujours aux abois, mais se refusant pourtant à envisager de se trouver un emploi rémunéré, Allmen a un don certain pour faire l'autruche, jusqu'à ce que la réalité ne le rattrape, parfois brutalement, et ne le pousse à commettre quelque indélicatesse, comme dérober un objet de prix dans chez un antiquaire pour le revendre discrètement et payer ses dettes. Aussi, le jour où il tombe par hasard sur cinq magnifiques coupes Gallé dans une maison bourgeoise (presque) déserte, il ne peut résister à la tentation de les dérober, et se retrouve dans une situation très délicate.

 

Ce roman est le premier d'une série où l'on verra notre gentleman cambrioleur se transformer en enquêteur spécialisé dans les objets précieux, il s'agit donc d'un volume d'exposition dont la plus grande partie est consacrée à nous présenter cet esthète raffiné qu'est Allmen. Ce qui ne m'a pas vraiment génée tant ce personnage de bourgeois décadent, amoureux des belles choses et drogué de livres, se révèle attachant par son refus d'affronter la réalité et de maintenir le style de vie auquel il est attaché. On voit d'ailleurs parfaitement dans cette histoire qu'il suffit d'avoir l'air riche pour qu'on vous fasse crédit. L'intrigue n'est ni originale ni spectaculaire, mais réserve néanmoins quelques belles surprises, notamment dans l'évolution du personnage et dans l'irrésistible duo d'escrocs qu'il forme avec son domestique guatémaltèque.

 

Un petit polar sympathique et bourré de charme, idéal pour les vacances.


 

Traduit de l'allemand par Olivier Mannoni.

Christain Bourgois Editeur, 2011. - 177 p.



Publié dans Polars & Co

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

faelys 29/08/2014 08:48


cette couverture sobre cacherait donc un chouette texte! 

Papillon 29/08/2014 14:51



Et un chouette personnage 



Céline 28/08/2014 16:27


J'ai déjà lu cet auteur avec plaisir mais j'avoue que le sujet ne me tente cette fois pas trop ;-)

éléa 26/08/2014 16:55


Je n'ai lu qu'un seul roman de cet auteur suisse et tu me donnes très envie de le découvrir avec policier ;-)

Papillon 26/08/2014 20:21



C'est très sympa, comme histoire.



jerome 19/08/2014 13:11


Je ne suis pas fan de polar, même petit, sympathique et léger ;)

Papillon 19/08/2014 19:16



Tant pis ! 



hélène 19/08/2014 11:00


J'aime bien cet auteur, ses histoires et son écriture sont fluides ! Je me laisserais bien tentée !

Papillon 19/08/2014 19:14



C'était la première fois que je le lisais et en effet c'est très agréable à lire.



La chèvre grise 19/08/2014 10:18


Un roman déjà noté. Tu me le remémores. Il faudrait décidément que je me le procure.

Papillon 19/08/2014 19:14



J'ai hâte de découvrir la suite pour ma part puisque c'est une série.



cathulu 19/08/2014 07:44


Et en plus il est en poche ! :) Un auteur que j'avais pris plaisir à découvrir. la sére est parfois inégale mais bon c'est dépaysant la Suisse ! :)

Papillon 19/08/2014 19:13



C'est exactement ce que j'ai pensé ! Et il est assez original ce héros.