Helene Hanff - 84, Charing Cross Road

Publié le par Papillon

Un des livres les plus délicieux que j’ai lu depuis longtemps. Une correspondance originale entre une écrivaine américaine fauchée mais amoureuse des classiques anglais introuvables à New-York et un libraire de Londres. Elle : extravertie et extravagante ; lui : so british. Elle lui raconte sa vie et l’engueule quand il ne trouve pas les livres qu’elle réclame, mais c’est un jeu. Elle envoie des colis de nourriture à tous les employés de la librairie car l’Angleterre de l’après-guerre est encore soumise au rationnement alimentaire. Grâce aux livres, une véritable amitié va se nouer malgré la distance.

J’adore l’humour de Hélène Hanff et son amour des livres, son émotion quand elle reçoit une édition originale, ses commentaires quand un livre ne lui plait pas, sa familiarité avec les auteurs. Exemple, à propos des mémoires de Saint-Simon : « en octobre dernier quelqu’un m’a présentée à Louis, duc de Saint-Simon, dans une version abrégée minable. Je me suis précipitée à la Social Library, où les livres sont en libre accès et où on peut tout emporter chez soi, et là j’ai trouvé le vrai texte. Depuis je me vautre dans Louis »

Quel dommage que ce soit si court !

Trad. de l'américain par Marie-Anne de Kisch
Le livre de poche, 2003 - 156 p
.

La critique de Chimère
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N


J'ai été pour ma part très déçu par ce texte: pas de réflexion, trop d'anecdotes superflues, un style quelconque, et les écrivains évoqués sont à peine développés, en plus d'être passés dans
l'oubli. Je ne me suis pas attaché à l'auteure, et j'ai été assez étonné d'apprendre qu'elle n'aime pas les romans. Un livre sur les livres par une auteure qui n'aime pas les romans, il fallait
le faire...



Répondre
C

Il y a un film de ce livre, avec Ann Bancfroft et Anthony Hopkins qui capture à merveille l'esprit du livre!


Répondre
P

Ah tiens ! Je ne savais pas. Il va falloir que je le déniche !


P
Pas enchantée...
Répondre
Z
J'aime les romans épistolaires et celui-là m'avait enchantée...
Répondre
P
Cette femme est un sacré personnage, c'est certain !
P
Merci du tuyau ! Je note !
Répondre
G
Pour vous consoler d'avoir terminé ce merveilleux petit livre, vous pouvez lire la suite : " la duchesse de Bloombury street ", du même auteur. Bien des années plus tard, Helen Hanff va enfin à Londres, rencontrer tout ce petit monde de la libraire. C'est un livre émouvant et frais.
Répondre