L'éclat du diamant - John Marcus

Publié le par Papillon


Ce gros roman qui se proclame « polar de l’été » commence par une série de meurtres à l’allure d’exécutions minutieusement préparées. Mais l’enquête démarre réellement quand le journaliste Frédéric Carloni est abattu en plein Paris, alors qu’il rentrait tranquillement chez lui à scooter. Le commissaire Delajoie de la Brigade criminelle est chargé de l’enquête, ce qui donne l’occasion à l’auteur de nous présenter dans les moindres détails le mythique 36, quai des orfèvres où officia Maigret il y a bien longtemps : l’équipe, les lieux, les techniques, le jargon. Très vite l’enquête s’oriente vers la société Tam Tam, une boite de com’ spécialisée dans la conception de programmes télé et la mesure d’audience. On découvre alors que les meurtres du début visaient justement les quatre associés fondateurs (les 4C, comme les quatre critères d’évaluation d’un diamant…)

Mon gros reproche envers ce roman, est qu’il est beaucoup trop bavard, ce qui nuit complètement à la nervosité de l’intrigue (on est dans un polar, quand même !) Par exemple, page 175 un homme d’affaires met deux pages à savourer un verre de vin, les deux pages suivantes sont consacrées à l’histoire de son chauffeur, etc. Le thème pourtant ne manque pas d’intérêt : comment la grande distribution manipule le consommateur pour lui faire acheter n’importe quoi, par le biais de la publicité à la télé. Mais, j’ai commencé à m’ennuyer, à sauter des lignes, puis des pages entières, pour finalement renoncer aux alentours de la page 250.

Cuné ne l’a pas terminé non plus, mais Anne-Sophie a aimé.

Si quelqu’un est intéressé par ce roman, qu’il se fasse connaître : je serai ravie de le faire circuler !

L’Autre Editions, 2009. – 478 p.

Publié dans Polars & Co

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laurent 18/08/2009 16:59

bonjour,je fais le tour des blogs pour me faire une idée,j'en suis au chapitre 10, et j'en suis arrivé à la même conclusion : trop de digressions, l'intrigue est noyée par tout le reste,je suis fana de police et de tout ce qui s'y rapporte (RG, place bauveau, donc je connais déjà les sigles, le langage, les situations)Je vais continuer à lire, mais me rends compte en vous lisant (ai déjà répondu à un article sur un autre blog) que je vais vite m'ennuyer ... trop de descriptions ou d'explicatoins tuent l'intrigue@+

Papillon 18/08/2009 20:24


Soyons optimistes ! Peut-être y aura-t-il moins de digressions par la suite ?
Tenez-moi au courant.


Karine :) 10/08/2009 01:54

Bon... je passe alors!  Bonne journée Papillon!

Papillon 10/08/2009 21:16


Sans regret, va ! (pense à ta PAL !)


Jean-Luc 09/08/2009 19:03

@Laure => Tu as raison de compter*. Mais, dans l'autre colonne, « ici et là », le clan de ceux qui aiment vraiment, il semble y avoir du monde aussi, dont les Inrockuptibles et un ancien lauréat de l'académie française (quand même !). Sauf si l'éditeur paye tous ces braves gens, moi je dis : ça se tente carrément !@Papillon => Ne brûle pas le livre, je t'en prie !  Je t'en "débarrasse" avec plaisir () et je t’envoie mon adresse postale par MP.* L'éditeur semble tenir ses propres comptes ici : http://www.lautre-editions.com/presse_eclat.html

Papillon 09/08/2009 19:27


Marché conclu ! Je ne l'aurais pas brûlé de toute façon 
Je suis incapable de détruire un livre : je préfère le donner !


Mango 08/08/2009 21:43

Un polar trop bavard, c'est jamais très bon en effet!

Papillon 09/08/2009 08:47


En plus le ton de l'auteur est un peu professoral, on a l'impression de se retrouver sur les bans de l'école !


Laure 08/08/2009 19:08

Ah mais oui, c'est sur ce bouquin que l'éditeur était intervenu et qu'il y avait ensuite eu foire à l'empoigne dans les commentaires chez Cuné (qu'elle a fermés d'ailleurs ensuite) ! bon mais là entre Cuné, Kathel et toi, ça fait déjà 3, alors j'émets des doutes sur l'excellence du "polar de l'été" !

Papillon 09/08/2009 08:46


C'est celui-là en effet.
J'ai quand même vu quelques billets positifs ici ou là, il doit y avoir des lecteurs plus courageux que moi, mais je l'ai trouvé indigeste !


Aifelle 08/08/2009 17:56

Ben moi, si j'avalais une bombe de Chantilly, je serais à ramasser à la petite cuillère tout le week-end ! Je te laisse ton polar de l'été, j'ai trop de bonnes choses à lire

Papillon 09/08/2009 08:43


A croire que j'ai un foie en acier inoxydable
Tu as bien raison de te consacrer sur la bonne littérature : ce gros roman n'est absolument pas indispensable !






La pyrénéenne 08/08/2009 15:20

Tu es sûre que c' est bien une indigestion de chantilly ? C' est peut-être tout simplement un excès de guimauve !

Papillon 08/08/2009 16:23


Euh ! J'ai réellement vidé la bombe de chantilly


La pyrénéenne 08/08/2009 15:09

Merci mais ... sans façons !  Ma PAL est déjà bien assez haute comme ça !!!

Papillon 08/08/2009 16:22


Bon je ne vais pas arriver à m'en débarasser !!!


Cuné 08/08/2009 14:01

Hé hé hé. Je me sens moins seule ;o)

Papillon 08/08/2009 16:20


Je m'en doute
Et poutant je l'ai lu pendant les vacances, j'avais plein de temps, et tout, mais quand c'est chiant, c'est chiant !


kathel 08/08/2009 13:04

Exactement comme toi, (sauf que je n'ai pas encore eu le courage de faire un billet !) j'ai abandonné aux environs de la page 200, quand l'absorption d'un verre de whisky a duré deux pages ! Je me suis rendue compte à ce moment que je n'avais même pas envie de connaître le coupable.

Papillon 08/08/2009 16:19


Y a trop de digressions dans ce roman !