Paris en toutes lettres / Episode 1

Publié le par Papillon



Jeudi soir s'ouvrait donc Paris en toutes lettres, premier festival littéraire de Paris.

Première surprise : en quelques heures la place Stalingrad (dans le 19e) avait pris des airs de place de vilage un soir d'été : un chapiteau, des bancs et des parasols au soleil, des plantes vertes et de gigantesques lampadaires... Avec les bateaux sur le canal en arrière plan, on se croirait (presque) au bord de la mer.

Le temps de grignoter un petit quelque chose (j'habite tout près) et mes pas m'entraînent au 104. Cet immense bâtiment situé au 104 avenue d'Aubervilliers, à la périphérie du 19e, fut pendant des années le siège des Pompes funèbres municipales. Après des années d'abandon, il a été réhabilité, réaménagé et entièrement dédié à la pratique artistique et au spectacle. Et c'est une vraie réussite : un immense lieu de toute beauté : de la pierre et de la brique sur une architecture métallique, couvert d'une grande verrière. En ce jeudi soir, le lieu est étrangement désert...



Un peu de monde, quand même, pour assister à la lecture musicale de Lisières par Nancy Huston.
En guise de décor, un filet couvert de feuilles évoque une forêt. Un jeune homme s'installe au piano (Sacha Todorov, le fils de Nancy Huston) et Nancy Huston entre : longue chevelure rousse, robe rouge, magnifique. Elle s'installe au pupitre et commence à lire, avec son léger accent, un extrait de son dernier recueil, Lisières (Biro éditeur). C'est un conte... Une jeune fille (mi-fille, mi-femme) vit à la lisière d'une profonde forêt, dans laquelle ses parents lui ont interdit de pénétrer, interdit qu'elle a toujours respecté... jusqu'au jour où sort de la forêt un très beau jeune homme. La jeune fille, emportée par son désir, le poursuit dans les profondeurs de la forêt... Le texte est illustré musicalement par le piano, mais aussi par des chansons, des mimes, du bruitage réalisé par deux comédiens-chanteurs. J'ai notamment été complètement remuée par une version complètement romantique de Retiens la nuit de Johnny Halliday, chantée par une voix de ténor (limite haute-contre), ainsi que par une interprétation très émouvante de Ma maison de Barbara. Nancy Huston éprouve visiblement un grand plaisir à jouer ce texte qui commence comme une quête amoureuse et se révèle finalement un voyage initiatiatique de l'adolescence à l'adulte, tout en étant une parabole de l'aventure humaine.
Un moment de pure poésie.

Retour Place Stalingrad où je compte écouter La Tour Eiffel dépasse mes espérances par Charles Berling. Dans la file d'attente, tout le monde échange ses impressions et j'aime beaucoup cette atmosphère conviviale : "Avez-vous vu... ? Il ne faut pas manquer..." Je m'immisce dans une conversation avec un (très beau) jeune homme. Un badge autour de son cou : Arnaud Cathrine. Entrée dans le chapiteau : ambiance mi-cabaret, m-cirque ; de grandes tentures, des fenêtres à vitraux, des banquettes de velours rouge. Ici, de la lecture pure, pas le moindre décor, ni la moindre mise en scène. Charles Berling, tout de noir vétu, s'installe à une petite table, chausse ses lunettes, sort ses notes et commence la lecture de divers textes sur et autour de la Tour Eifel. Toutes les époques et tous les genres, depuis Gustave Eifel, le technicien jusqu'à Roland Barthes, l'analyste des mythes modernes, en passant par Apollinaire, le poète, Yvette Guibert, la chansonnière, Maupassant (de mauvaise humeur) ou encore Aragon. Charles Berling (que j'adore) a une très belle voix, il lit avec beaucoup de talent, mais il ne parvient pas à m'émouvoir... J'ai l'impression d'ailleurs que toute la salle est sur la réserve. Le comédien n'est pas aidé en plus par le bruit ambiant (la Place Stalingrad est un endroit assez bruyant..) et sa voix est couverte à plusieurs reprises par le bruit des ambulances qui filent vers l'Hôpital Lariboisière. A peine terminé, Charles Berling salue et sort. Je suis un peu frustrée...

Un dernier regard sur le canal illuminé et je rentre me coucher.



(à suivre...)

Publié dans Ma vie de lectrice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

la nymphette 09/06/2009 20:51

Je viens de me rendre compte que ca fait drolement pompeux de dire "surbookée" en fait, entre fête des mères, voir ma petite nièce d'amour, aller voter dans mon ancienne ville et dormir, je ne sais pas si on peut parler de "surbook" :-P

La Nymphette 09/06/2009 09:14

Je n'ai pu suivre qu'un débat, ce week-end là étant déjà surbooké! Mais quelle belle initiative! Je ferai mon compte-rendu d'ici la fin de la semaine!

Papillon 09/06/2009 20:48


je vais surveiller ça !


Frisette 08/06/2009 12:42

Il y a déjà le festival Métropolis bleu mais ça n'est pas comme tu décris dans ton message.  Chose certaine, je vais regarder de plus près les festivals car ça me semble vraiment intéressant de découvrir la littérature de cette façon.

Frisette 07/06/2009 16:22

Il va falloir faire du lobbying alors!

Papillon 08/06/2009 08:18


Mais oui, pourquoi pas ?
Et je crois que Montréal a aussi ses Nuits blanches maintenant, alors pourquoi pas aussi un festival littéraire ?


Anne 07/06/2009 11:12

Je n'aimerais pas habiter Paris, mais là j'avoue je suis VERTE

Papillon 07/06/2009 11:29


Des moments come ceux-là nous consolent des désagréments (nombreux) de la vie parisienne.


Frisette 07/06/2009 04:25

Je suis jalouse!  On n'a pas ce genre d'événement ici (du moins à ma connaissance).  J'aurais adoré être là pour voir et entendre Nancy Huston. :)

Papillon 07/06/2009 11:20


Elle est vraiment magnfique !
Ce "spectacle" n'a pas été créé pour ce festival, il existe depuis un petit moment déjà. Peut-être auras-tu la chance de le voir chez toi ? Aprsè tout NH est canadienne ;-)


praline 06/06/2009 22:38

Comme j'aimerais avoir un peu de temps pour en profiter !

Papillon 06/06/2009 23:24


Encore deux jours pour en profiter...


kathel 06/06/2009 22:21

Des rencontres très originales autour des livres !

Papillon 06/06/2009 23:23


Exactement ! C'est bien plus que de la littérature ! Et j'aime vraiment beaucoup ça !


Aifelle 06/06/2009 21:06

Oh que çà m'aurait plu ! vivement la suite.

Papillon 06/06/2009 22:23


Au moins tu as le temps de te préparer pour l'année prochaine !


cathulu 06/06/2009 19:48

De belles rencontres donc !

Papillon 06/06/2009 22:22


Hier et aujourd'hui étaient encore mieux ;-)