L'excuse - Julie Wolkenstein

Publié le par Papillon


Lise revient sur l’île de Martha’s Vineyard pour prendre possession de son héritage : une grande maison au bord de la mer. Cette maison, elle la connaît pour y avoir passé de nombreux étés dans sa jeunesse. Après la mort de son père, la jeune française qu’elle était avait été adoptée par la tante Françoise. Une pseudo-tante, en fait ; en réalité la première femme de son père. Lise avait alors découvert une nouvelle vie : l’Amérique, le « cousin » Nick et son ami Charlie, les longues soirées sur la terrasse à jouer au tarot en fumant des pétards, et les balades en mer… Lise est maintenant une vieille dame, et dans la maison désertée elle trouve les papiers personnels de Nick, mort bien des années avant elle : trois cartons préparés à son intention qui contiennent photos, cassettes et surtout un surprenant journal, Déjà Vu. Nick y expose sa théorie : la vie de Lise suit le même schéma narratif que le célèbre roman d’Henry James, Portrait de femme.

Dans ce roman brillant, Julie Wolkenstein nous propose à la fois une lecture et une récriture de roman de James, même s’il n’est pas nécessaire d’avoir lu Portrait de femme pour prendre plaisir à cette virtuose variation sur le thème des rapports entre fiction et réalité. Deux voix alternent, celle de Lise et celle de Nick, qui évoquent deux époques : le présent de Lise, qui aime toujours les soirées sur la terrasse, les bulles de champagne et les sorties en mer, et son passé raconté par son cousin. Deux voix qui se répondent par delà les années. Et très vite Lise comprend que son faux cousin lui a préparé une énigme posthume, dont les clés sont dans les cartes du tarot. Et l’auteur, d’une plume très jamesienne, nous entraîne dans une quête haletante vers la vérité de ce qui se révèlera être une grande histoire d’amour capable de transcender la mort.

Je me suis vraiment régalée avec ce roman, d'autant que Portrait de femme reste mon roman préféré de James.

Merci à Clarabel de l'avoir fait voyager !

Les avis de : Clarabel - Clochette - Laure - Patricia

WOLKENSTEIN, Julie. – L’excuse. – P.O.L., 2008. – 345 p.


Commenter cet article

Edelwe 24/03/2009 12:22

Et encore un de noter! même si je n'ai pas lu Portrait de femmes. Il faudrait que je le fasse d'ailleurs.

Papillon 24/03/2009 19:41


Ce n'est pas indispensable, non plus


Florinette 18/03/2009 09:39

Je pense qu'il pourrait me plaire, j'en prends note pour plus tard ! ;-)

Papillon 18/03/2009 21:10


Attends qu'il sorte en poche...


cathulu 18/03/2009 06:12

Je dois être la seule à  ne pas avoir "accroché" du tout ! :)

Papillon 18/03/2009 21:10


D'ailleurs je n'ai pas réussi à trouver ton billet


Karine :) 17/03/2009 15:39

Ca fait un moment que je veux le lire, celui-là... (bon... moment étant quand même court vu qu'il n'est pas sorti il y a 10 ans, tout de même!)  JE vais tenter de lire le Henry James avant, par contre!  Ce n'est peut-être pas nécessaire mais j'aime ce genre de parallèle quand je peux le constater par moi-même!

Papillon 18/03/2009 21:08


De toute façon il FAUT lire portrait de femme : un vraiment bon roman. Ce sera l'occasion !


Midola 17/03/2009 13:31

Ce livre a été beaucoup apprécié au comité lecture de ma bibliothèque. Mais je ne sais pas si je me lancerai dans cette lecture... Julie Wolkenstein a été ma prof de littérature comparée à la fac et j'ai souffert avec elle sur Henri James et Virginia Woolf (entre autre)...

Papillon 18/03/2009 21:06


Tu l'as eu comme prof ? alors, en effet.... mais ça reste un vraiment bon roman


Lou 16/03/2009 12:27

J'ai trouvé "Happy End" à 1€ récemment mais, comme je suis partie pour quelque temps de chez moi sans emporter tous mes livres, je devrai attendre un peu pour le lire. Une libraire m'a recommandé le tout dernier livre de l'auteur, pour ses influences anglo-saxonnes.

Papillon 18/03/2009 21:08


Oui tu devrais l'aimer !


Anne 15/03/2009 11:35

Cela fait plusieurs mois que j'attends de trouver son "Happy end" d'occas'...

Papillon 18/03/2009 21:07


je ne connais pas ses autres romans mais je note parce que j'ai vraiment aimé celui-ci