Neige - Maxence Fermine

Publié le par Papillon



Dans le Japon du XIXème siècle, le jeune Yuko décide de consacrer sa vie à la poésie et à l’art du haïku. Sa principale source d’inspiration est la neige, pour laquelle il nourrit une passion sans limite.

« Neige limpide
Passerelle du silence
Et de la beauté »

Pour se perfectionner dans son art, il décide d’aller apprendre avec un très vieux maître, Soseki. En chemin, il traverse les hautes montagnes du Japon et y fait une découverte qui le bouleverse…


Plus qu’un roman, ce texte est un conte poétique, écrit en chapitres très courts, hommage aux haïkus et à l’esthétique japonaise. Si la première partie, entièrement consacrée à la poésie, m’a enchantée, la seconde m’a semblé plus convenue et plus irréaliste. On y découvre l’histoire de Soseki, qui est finalement assez banale. Mais l’auteur y développe une comparaison assez jolie entre l’art du funambule et celui de l’écrivain.
En tout cas, un premier roman assez original et une initiation sympathique au haïku.

« Froid perçant
Je baise une fleur de prunier
En rêve. »

D'autres avis :
Bibliotheca - Pauline - BMR et MAM - Le bibliomane - Laetitia - Gambadou

Arlea, 1999. – 96 p.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L


"Neige" est vraiment un livre magnifique. C'est mieux que de la poésie, c'est quasiment magique ! C'est pur, bien écrit et avec les mots justes...


C'est un livre pour les grandes personnes écrit avec des mots d'enfants. Pour le coup, ça évoque vraiment de la neige... C'est génial !


 


Si ça t'intéresse, je viens de publier mon avis sur mon blog...


Joli article, je reviendrais ;)


Bonne continuation !!



Répondre
A


Ce livre est tout à fait sublime, et très poétique !
Je viens d'ailleurs de poster mon avis sur ce livre sur mon blog.
Joli blog et bonne continuation.



Répondre
P


Dans le même genre tu devrais aimer "Soie", encore plus poétique !



M
Un petit livre plein de poésie, court "comme" un haïku, peut-être trop bref justement...
Répondre
V
Un livre comme un long poème en prose. Il m'a beaucoup plu, notamment tout le travail sur la métaphore de l'auteur comme funambule du verbe (que tu as d'ailleurs souligné dans ton article). Enfin ça se lit quand même avant tout pour la beauté des mots, parce qu'après, il n'y a pas non plus énormément de fond.
Répondre
L
je ne suis pas très haiku, mais j'ai noté ce livre sur ma LAL car les commentaires sont tous excellents...
Répondre
P

Rassure-toi : le haïku n'est qu'un élément du roma, un prétexte à parler de poésie !


T
Tu l'avais lu pour le Club des Théières de dimanche, non ? Emeraude l'a présenté et a été emballée aussi !
Répondre
P


Exact ! tu peux donc constater que j'avais fait mes "devoirs" ! je me demande même sicen'est pas toute cette neige qui m'a collé un gros rhume dont je n'arive pas à
me débarasser..



S
je viens d'arriver sur votre blog. En faisant une recherche sur Vonne Van der Meer. J'adore lire la littérature japonaise, Soseki étant mon poète japonais favori. Je note ce livre pour un prochain achat.
Répondre
P


@tous : certes, c'est un beau texte, mais qui m'a personellement laissé sur ma faim parce que je n'ai pas pu m'empêcher de le comparer à Soie de Baricco, qui m'avait
littéralement subjuguée...



K
Je l'ai dans ma pile, celui-là.  J'ai beaucoup aimé ce que j'ai lu de Fermine à date!
Répondre
G
C'est un livre fétiche pour moi
Répondre
D
J'aimerais avoir ton avis de lectrice avertie sur le livre "Rêverie" que je fais paraitre en ligne sur mon blog. Je t'invite donc : DJU770. A bientôt ?
Répondre