Rêve d'amour - Laurence Tardieu

Publié le par Papillon

tardieu2.jpgDans son nouveau roman, Laurence Tardieu revient sur un thème qui lui est cher : la disparition, l’absence, le manque, le deuil impossible.


Alice avait cinq ans quand elle a perdu sa mère. « Perdu » est le mot juste puisqu’elle a mis du temps à comprendre la vérité sur cette disparition. Son père, muré dans son chagrin, a toujours refusé d’évoquer le souvenir de sa mère, allant jusqu’à effacer toutes ses traces : photos, tableaux. Alice a grandi et s’est construite sur cette absence, sur ce vide impossible à combler. Jusqu’au jour où son père, sur son lit de mort, révèle un secret : le nom d’un homme que sa mère a aimé, avant de mourir. En partant à la rencontre de cet homme Alice espère retrouver un peu de celle qui fut sa mère.

 

Laurence Tardieu a écrit ce roman comme un long poème, avec ses petites phrases courtes, précises, lancinantes parfois, troublantes souvent, justes toujours. Et pourtant, je n’ai pas du tout été touchée par ce livre. D’abord, j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. Sans le moindre préambule, l’auteure nous place dans la tête d’Alice où tournent des questions, des milliers de questions, qui poussent le lecteur à la limite de l’angoisse. Ensuite, je n’ai pas trouvé crédible ce père qui ne dit rien, pas un mot sur la disparue pendant vingt-cinq ans, pour lâcher au dernier moment le nom d’un amant. Et quelles sont gênantes, ces questions que se pose Alice sur la relation de cet homme avec sa mère !

 

Bref, je me suis ennuyée (et même endormie, je l’avoue !) avec ce roman pourtant si court et si joliment écrit.

 

La très jolie critique de Sylvie, qui a beaucoup aimé.

Elles ont aimé aussi : Clarabel, Emeraude, Fashion, Amanda.

Mais Chiffonnette s'est ennuyée, elle aussi.

 

 

Editions Stock, 2008. - 159 p.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sylvie 31/01/2009 13:09

J'ai été trés touchée par ce livre qui a été un gros coup de coeur pour moi...Je n'ai pas du tout été dubitative sur le silence du père. Je le rouve crédible, au contraire...Il y a des deuils impossibles qui murent les gens dans un silence sidéral.

Tamara 26/03/2008 17:28

Comme il est dans ma PAL, je me ferai mon propre avis sur la question... J'espère qu'il ne m'endormira pas trop ! ;-)

Papillon 26/03/2008 22:33


Tu as raison : tu feras peut-être partie de ceux qui adorent :-)


kathel 26/03/2008 16:23

Il a l'air du genre de livre que je fuis habituellement, j'ai peut-être raison, alors... ;-)

Papillon 26/03/2008 22:32


Si tu n'aimes pas ce genre, en effet, ce n'est pas la peine d'insister !


Joelle 26/03/2008 10:27

Hou la, moi qui l'avais noté avec beaucoup d'espoir vu l'enthousiasme des billets ! Tu viens de me refroidir un peu !

Papillon 26/03/2008 22:27


Franchement je l'ai trouvé très décevant mais tu l'aimeras peut-être !


Lilly 26/03/2008 10:10

J'é"tais archi enthousiaste, je crois que j'emprunterai ce livre finalement...

Papillon 26/03/2008 22:24


Cela dit il y a davantage d'avis positifs que négatifs !


Mireille 26/03/2008 08:30

J'ai ressenti la même impression que toi: ce livre ne m'a pas touchée et je me suis ennuyée. J'ai mis longtemps pour le finir alors que c'est loin d'être un pavé!

Papillon 26/03/2008 22:24


je l'ai eu vite fini mais je ne suis pas sûre qu'il en restera quelque chose !


Karine 26/03/2008 03:16

Je l'ai noté suite à des billets enthousiastes et je le lirai probablement quand il sortira en poche.  J'ai bien aimé "Puisque rien ne dure" du même auteur, sans être éblouie comme la plupart des lectrices... du coup, j'aborderai celui-ci avec plus de prudence.

Papillon 26/03/2008 22:22


Moi j'avais adoré "Puisque rien ne dure" d'où ma déception avec celui-ci...