Une putain de catastrophe - David Carkeet

Publié le par Papillon

 

"Tout est question de linguistique de nos jours. Et si ça n'était pas le cas, il ferait en sorte que ça le devienne."

 

carkeet2.jpg

 

Pourquoi tant de mariages font-ils naufrage ? A cause d'un problème de communication entre les époux. Telle est, du moins, la théorie de Roy Pillow. Il a donc créé une agence de thérapie conjugale basée sur l'étude du langage, raison pour laquelle il a embauché Jeremy Cook, le célèbre linguiste de l'Institut Wabash. Ce qui ne manque pas de piquant, car Jeremy est lui-même absolument incapable de garder une femme plus de quelques mois, ce qui n'en fait donc pas vraiment un spécialiste du mariage. Néanmoins, il se retrouve parachuté chez les Wilson, couple en péril, dont il doit partager le quotidien dans le seul but d'analyser leurs conversations et leurs querelles, afin de les aider à sauver leur mariage.

 

Si David Carkeet, lui-même professeur de linguistique, analysait dans son précédent roman les rapports complexes qui règnent dans le mileu professionnel, il étudie ici tous les malentendus qui peuvent naître du langage dans les relations de couple. C'est évidemment très drôle, et bien souvent grinçant, même si l'auteur n'évite pas toute une série de clichés sur le mariage. Le couple que forme les Wilson est tout à fait banal, ce qui fait d'autant plus ressortir la loufoquerie de Jeremy Cook et surtout celle de son patron, qui a, par ailleurs, décidé de le caser (pour augmenter sa crédibilité professionnelle) et lui organise les rendez-vous amoureux les plus improbables.

 

Le tout donne un roman sympathique et léger, qui donne envie de tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de s'exprimer !


Traduit de l'américain par Marie Chabin.

Editions Monsieur Toussaint Louverture, 2014 (1e éd. 1990), 310 p.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louise 22/05/2014 15:36


Plusieurs chose m'attirent, d'abord il est drôle, ensuite c'est sur le langage. Je le note et j'espère le trouver à la bibliothèque. Mais c'est un roman français où traduit?

Papillon 22/05/2014 20:16



C'est traduit de l'américain. Son précédent roman était très bien aussi : Le linguiste était presque parfait.



keisha 19/05/2014 08:40


Sympathique et léger, donc pourquoi pas!

Papillon 19/05/2014 19:02



Une lecture sympathique !



cathulu 19/05/2014 06:15


C'est tout à fait ça "sympathique et léger" ! :)

Papillon 19/05/2014 19:02



ah, on est raccord aujourd'hui ;-)