Une partie de chasse - Agnès Desarthe

Publié le par Papillon

 

desarthe2.jpg

 

Si Tristan a accepté de participer à cette partie de chasse, c'est pour faire plaisir à sa femme, qui rêve de s'intégrer dans ce village où ils vivent depuis peu. Mais Tristan déteste ça, la chasse. D'ailleurs son premier coup de fusil est pour un pauvre lapin qu'il se contente de blesser. Mais la partie de chasse tourne au cauchemar. Un accident survient, Tristan est chargé de s'occuper du blessé pendant que les deux autres courent chercher du secours. C'est l'occasion pour le jeune homme de revivre son passé : une enfance auprès d'une mère fantasque, une adolescente londonienne tristounette, un mariage bancal. Mais le vent se lève, l'orage arrive, la pluie ruisselle, tout tourne à la catastrophe. L'univers semble s'effondrer, comme s'effondre le monde de Tristan, qui pourtant reste imperturbable.

 

Etrange roman que celui-ci, doté d'autant de qualités que de défauts. Au nombre des qualités, la très jolie plume, d'Agnès Desarthe et l'originalité du point de départ qui donne la parole à un animal de la forêt, lequel fait un cours au héros sur le sens de la vie. Au rang des défauts, l'histoire qui part un peu dans tous les sens : histoire de famille, roman initiatique, histoire d'amour, roman philosophique, roman de fin du monde. J'ai cru lire entre les lignes une critique du monde moderne et de la condition humaine, mais je ne suis sûre de rien, tant cette histoire qui n'a pas de fin m'a parue confuse.

 


Editions de l'Olivier, 2012. - 152 p.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

c'est vrai que la confusion des genres est perturbante même si mon premier ressenti fut très bon. C'est un peu la marque de fabrique de cette auteure je trouve le flou...
Répondre
P


C'est assez juste comme ovservation mais c'est là c'est un peu trop, ça m'a ennuyée.



M

Ton billet résume assez bien l'intuition que j'ai pour ce roman ;-)


Concernant le côté confus et qui part dans tous les sens, ne m'étonne pas du tout . Peut-être que je me ferai une idée de ce roman quand il sortira en poche !
Répondre
P


Pourtant l'idée de départ était vraiment sympa, mais finalement je n'ai pas compris où elle voulait en venir.



K

Je n'ai pas accroché à ce roman, hormis la scène d'ouverture. Les passages sur l'enfance et la jeunesse de Tristan m'ont profondément ennuyée...
Répondre
P


Tout pareil que toi !



C

J'espère qu'il sera à la médiathèque ou je l'attendrai en poche. Je préfèrais ses premiers romans.
Répondre
P


J'avais beaucoup aimé le précédent mais làs je suis vraiment restée sur ma faim.