Un jeudi soir, quelque part en France....*

Publié le par Papillon

 

* J'emprunte ce titre à une lectrice qui se reconnaîtra (et ne m'en voudra pas, j'espère)

 

radio-show-1.jpg

 

Jeudi soir, 19h30.

 

Je suis dans ma cuisine et, pendant que la moussaka finit de dégeler dans le four, j'écoute "Le téléphone sonne" sur France Inter (je n'écoute que France Inter, de toute façon) (et depuis un mois je suis en cure de désintox télé).

 

Le thème du jour : Quel crédit apporter aux prix littéraires ? (un sujet d'actualité, un peu marronnier, mais toujours intéressant)

 

Sur le plateau :

- l'animateur, Eric Valmir (que j'aime beaucoup)(pas autant que Jérôme Garcin, bien sûr, mais beaucoup),

- Marianne Payot, critique littéraire à L'Express,

- Tahar Ben Jelloun, écrivain et membre de l'académie Goncourt,

- Olivier Bessard-Banquy, auteur de L'industrie des Lettres.

 

Le débat est assez peu original : les auditeurs qui appellent ont tendance à se méfier des prix, décernés par la "critique officielle", cette même critique officielle défendant ces mêmes prix. Quand soudain...

 

- un auditeur : "moi je constate, ces dernières années, que je suis souvent déçu par les livres encencés par les critiques, alors que sur les blogs je trouve des pépites, il y a quand même des blogs super bien informés"

(je retiens mon souffle : il est 19h30 et il est question de blogs sur ma radio préférée !)

- Eric Valmir : "vous avez raison, Monsieur, on trouve de plus en plus de blogs, individuels ou collectifs, qui parlent de livres, et de façon parfois très intéressante." (Ce type est vraiment très bien, non ?)

- Olivier Bessard-Banquy : "c'est ça qui est formidable avec internet, les lecteurs peuvent aussi s'exprimer, et quelqu'un qui est curieux peut surfer sur internet et y découvrir des discussions passionnantes." (Je vais peut-être acheter son bouquin, en fait, m'a l'air intéressant, ce gars-là)

- Marianne Payot (air pincé) : "oui, bon, sur internet, il y a aussi des tas de blogs sans intérêt, il y a des gens qui se prennent pour des écrivains et qui écrivent des critiques qui ne valent pas un clou. Je peux vous demander, Monsieur, quel est le dernier coup de coeur que vous avez trouvé sur les blogs ?

- L'auditeur :  La dernière conquête du Major Pettigrew, un roman que j'ai vraiment beaucoup aimé, alors que le dernier Gaudé, franchement..."

- Marianne Payot : ... (silence consterné) (je suis morte de rire)

 

Cette conversation vous était bien sûr restituée de mémoire (et avec un brin de mauvaise foi), mais vous pouvez la podcaster ici.


Publié dans Ma vie de lectrice

Commenter cet article

In Cold Blog 09/11/2012 09:36


Excellent... et tellement révélateur. 

Papillon 10/11/2012 17:33



Hélas ! Comme quoi, même après toutes ces années, rien ne change !



kathel 09/11/2012 09:22


Très drôle ! Eric Valmir écrit lui aussi, ce qui doit expliquer qu'il s'intéresse aux blogs et reconnaisse la qualité de leur contenu... Mais il y en a toujours que ça décoiffe de voir qu'on peut
écrire des avis sans être "grand critique reconnu par les confrères journalistes parisiens" ! 

Papillon 10/11/2012 17:32



Ah tiens je ne savais pas qu'ilécrivait. Pour le reste, je crois que les critiques littéraires n'accepteront jamis les blogs.



S. 09/11/2012 06:41


J'adore ce titre ;o)))


J'ai entendu le début de cette émission, mais c'est surtout Collin et Mauduit (Dowtown) que j'ai écouté (j'étais en voiture), et j'ai d'ailleurs été soufflée par la traduction de Pascale Fougère,
qui traduisait Harlan Coben en simultané d'une manière éblouissante. J'ai trouvé très bien qu'ils la remercient et citent son nom à la fin (mais pas sur le site, je ne l'ai retrouvé que grâce au
commentaire d'un internaute), tandis que plus tôt dans l'après-midi dans "La Marche de l'Histoire" ils ont parlé d'un livre traduit du chinois, en louant la traduction, mais sans jamais citer le
nom de la traductrice.


BREF !


Je trouve ton anecdote drôle aussi, mais parce que moi-même je n'ai pas aimé le major Pettigrew, je lui préfère grandement Gaudé ;o))

Papillon 10/11/2012 17:31



Bon, en même temps, comparer Gaudé et "Pettigrew", c'est un peu acrobatique , mais ce qui m'a vraiment fait rire, c'est
que que ce soit, bien sûr, la journaliste, donc représentante de la "critique officielle" qui bave sur les blogs... Cela dit, la presse écrite va tellement mal, que les journalistes vont binetôt
se ranger dans la catégorie des espèces en voie de disparition, comme les libraires. Soyons indulgents...



Aifelle 09/11/2012 06:28


Ça fait rire en effet ... conclusion, c'est un inculte cet auditeur voyons, s'il n'est même pas capable d'obéir à la critique officielle. Voyez ce que ça donne quand le bas peuple veut
prendre la parole

Papillon 10/11/2012 17:27



C'est un peu l'effet que ça m'a fait, en effet !