Twixt - Francis Ford Coppola

Publié le par Papillon

 

twixt.jpgUn écrivain raté et alcoolique, auteur de "romans de sorcières", débarque dans une petite ville, paumée et sinistre, pour une séance de dédicace. Mais personne n'est intéressé par les livres de Hal Baltimore. Sauf le shérif, qui se pique d'écrire des romans fantastiques, et lui propose une histoire. Pas vraiment intéressé, Hal commence à tendre l'oreille quand il apprend que le shérif a sur les bras un horrible meurtre à résoudre, et que la ville fut le théâtre autrefois d'un massacre d'enfants. Les fantômes de la ville vont réveiller ceux que l'écrivain trimballe dans sa valise. La même nuit il rêve d'une étrange jeune fille, prénommée V., qui l'entraîne dans un hôtel abandonné, où traîne encore l'ombre d'Edgar Allan Poe. Hal décide de résoudre l'affaire et d'en faire un roman...

 

Ce film est aussi riche dans les thèmes qu'il aborde que complexe dans le scénario qu'il déroule. Le thème central en est la mort de la jeunesse. Tout tourne autour de très beaux adolescents trop tôt disparus. J'ai beaucoup aimé  cet univers onirique où l'on se ballade entre rêve et réalité, passé et présent, lumière et obscurité, innocence et culpabilité. J'en ai aimé la dimension psychanalytique : Hal cherche dans ses rêves la solution du problème, avec Edgar Poe dans le rôle de l'analyste. J'ai aimé toute la réflexion autour de la création artistique, qui révèle que l'on écrit toujours sur soi ou à la recherche de soi. J'ai beaucoup moins aimé quand le film tourne au film d'horreur : exorcisme et sacrifice d'un côté, vampires sanguinolents de l'autre. Cet univers-là n'est pas le mien. Et j'ai trouvé que tout ça finissait en eau de boudin...

 

Un film inventif et esthétique, mais qui ne m'a finalement pas beaucoup touchée.

 

 

Film américain (2011) de Francis Ford Coppola,

avec Val Kilmer, Elle Fanning, Bruce dern et Ben Chaplin.

Genre : fantastique ; durée : 1h29.


Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Annie 18/04/2012 16:29


Bon, à éviter donc !

Papillon 18/04/2012 21:06



A moins d'apprécier les histoires de vampires...