Terminus ! Tout le monde descend !

Publié le par Papillon

 

 

 

train.jpg

(quelque part en Mongolie)

 

Après trois semaines de périple en Eurasie (dont sept jours de train), me voici de retour. J'ai aimé chaque minutes des 165 heures passées dans le Transsibérien, à observer le lent défilement de la taïga sibérienne, de la steppe mongole et des champs de maïs chinois.

 

Trois semaines sans ordi, sans télé ni portable, et même sans journaux.

 

Très peu lu : à peine un roman et un récit de voyage (en grande partie terminé dans le vol de retour).

 

Pris peu de photos, et pour cause : le deuxième jour, j'ai réalisé que j'avais oublié mon chargeur et il m'a donc fallu économiser au maximum ma batterie, ce qui m'a d'ailleurs obligée à ouvrir grand mes yeux et mes oreilles, et à constater l'impuissance de la photographie à rendre compte de l'immensité des paysages, de la brûlure du soleil, du craquètement des sauterelles et du parfum des fleurs...

 

En revanche, j'ai beaucoup écrit : un gros carnet de voyage, dont j'essaierai de tirer l'essentiel pour vous faire un compte-rendu, dès que j'aurais récupéré du décalage horaire, car pour le moment je suis complètement... à l'est !

 

En attendant, voici quelques souvenirs des trois pays traversés.

 

Un mot - Merci

En russe : spaciba.

En mongol : bayar la laa.

En chinois : sié sié.

 

Une image

En Russie : des bouleaus, des pins et des bouleaux, et les bulbes dorés des églises qui flottent sur les villages.

 

bouleaux.jpg


En Mongolie : le ciel bleu posé sur la verte prairie, piquetée de yourtes blanches et de troupeaux de bétail.

 

steppe.jpg


En Chine : des immeubles, des immeubles, des immeubles (sept ans après, je n'ai quasiment rien reconnu de Pékin...).

 

Une emotion

En Russie : le ferveur religieuse des fidèles dans les églises orthodoxes, où brillent les icônes et brûle l'encens.

En Mongolie : la fierté des cavaliers mongols qui habitent un pays aussi vaste que vide.

En Chine : grosse crise de vertige dans le surprenant monastère suspendu de Datong, fragile édifice de bois accroché à la falaise à cent mètres au-dessus du sol.

 

Un objet

En Russie : une bouteille de vodka. Je confirme qu'il est absolument impossible de prendre le Transsibérien sans boire des litres de vodka, ne serait-ce que pour créer un peu de convivialité avec les compartiments voisins... Au début, nous avons testé la recette de notre guide russe : vodka au jus de tomates, que je déconseille fortement, c'est infâme ! Par la suite, nous sommes revenus à des trucs plus classiques comme la vodka orange, mais le meilleur moyen de vraiment déguster la vodka, c'est de la boire nature, afin de découvrir la richesse des saveurs de chaque marque...

En Mongolie : une paire de baguettes, souvenir d'un hilarant barbecue mongol. Les mongols, grands éleveurs, adorent la viande qu'ils mangent de toutes les façons possibles et imaginables : en soupe et en ragoût, rôtie ou bouillie, en beignets et en raviolis, et même au petit-déjeûner ! (Seul défaut, selon moi, d'un pays dont je suis tombée totalement amoureuse).

En Chine : Les pensées de Confucius, parce que je ne me lasse pas de découvrir la culture millénaire de ce pays, dont j'ai pu apprécier, une fois encore, l'extrême gentillesse de ses habitants.

 

(à suivre)


Publié dans Escapades

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

Très belles photos ! J’aime surtout la troisième. Quand on la regarde, on se sent tranquille et en paix. Cet endroit est idéal pour assurer des séjours agréables. On a l'impression de passer
des vacances pas chers au Maroc ou en Tunisie.
Répondre
C

Il n'y a surement pas de hasard à ce que tu aies oublié ton chargeur ! Moi qui ai toujours mon appareil à la main, je me dis que sans, ça doit être un tout autre voyage, où l'on est beaucoup plus
ouvert, plus dans l'instant présent. Je ne connais pas du tout les régions que tu as parcourues, elles ne m'attirent pas particulièrement, mais je vais suivre avec un énorme intérêt tous tes
billets sur ton voyage !
Répondre
P


Je rêvais d'un voyage méditatif et du coup il le fut ! Bon, je vais essayer de me booster pour faire un compte rendu de voyage pour te donner envie d'aller par là-bas



A

Cela a du être totalement fantastique 
Répondre
P


Oh ! oui.



K

M'en parle pa!


Même si je suis un peu allée par là éjà!


J'adore les trains aussi!
Répondre
P


Je rentre à peine et je suis déjà en train d'éplucher les catalogues de voyagistes !



M

Quel beau compte-rendu. Merci pour le dépaysement. Ma belle-mère a fait le même voyage et a aussi beaucoup apprécié. 
Répondre
P


C'est un voyage vraiment extraodinnaire que je conseille à tout le monde, à condition d'aimer le train !



K

Le monastère... S'il était aux USA, il ne serait pas visitable, trop dangereux!


Le désert, nous c'était poussière et chaleur... (plus de clim mais de (petits) ventilateurs...


La Mongolie, ah oui, cela vaudrait le coup d'y retourner! Moins connu mais pour la même ambiance un peu (et le même lait de jument beurk), tu as le Kirhgizistan (gros pays pour les balades,
yourtes, etc...
Répondre
P


Ah ! il y a tellement de pays que je veux voir dans ce coin-là...



B

Ce que vous dites fait rêver à des ailleurs lointains.... Vous avez dû vraiment vous régaler.


Bonne soirée !
Répondre
P


Merci à vous !



K

C'est la plus belle façon d'évoquer des pays : des objets, des odeurs, des visions... Merci, cela fait très envie ! (la Mongolie en particulier)
Répondre
P


Quand on aime la nature et les animaux, la Mongolie est un rêve.



C

Merci pour les premières impressions ! Et bon courage pour le retour dans la vie parisienne ;-)
Répondre
P


Mais tu sais Paris est une petite bourgade de rien du tout à côté de Pékin ( 16 millions d'habitants !)



M

Un voyage de rêve - dont je rêve! Seule expérience que je peux partager avec toi: je confirme la gentillesse et la bonne humeur chinoise au quotidien dans leur grande majorité. 
Répondre
P


J'espère que ton rêve se réalisera parce que ce voyage est vraiment fantastique !