Quatre murs - Kéthévane Davrichewy

Publié le par Papillon

 

davrichewy

 

Ils sont quatre frères et soeurs : deux filles et deux garçons, deux grands et deux petits, deux inséparables et deux jumeaux. Ils ont tissé dans leur enfance des liens très forts, très ancrés dans la maison de famille. Mais aujourd'hui, leur père est mort, leur mère doit vendre la maison, des dissensions apparaissent au sein de la fratrie : jalousies, rancœurs, non-dits... Deux ans plus tard, ils doivent se retrouver en Grèce, pays de leurs grands-parents, où l'aîné vient de s'installer, et ces retrouvailles les inquiètent tous.

 

L'auteur fait parler chacun des personnages à tour de rôle : Saul sur le divan du psy, Hélène dans un monologue intérieur, Elias et Rena dans un dialogue absurde à la Beckett. Questions épineuses et douloureuses que celles de la fratrie : comment être proche sans être trop proche, comment devenir adulte sans couper les liens, comment rester unis après la mort des parents, comment pardonner les petites et grandes trahisons du passé, ne pas jalouser la réussite professionnelle des uns, la joir familiale des autres. Autant de questions universelles, auxquelles nous sommes tous confrontés un jour ou l'autre...

 

Pourtant, je n'ai pas réussi à adhérer totalement à ce roman, ni à ces histoires de famille. Je ne les ai pas trouvés sympathiques, ces quatre-là, un peu trop stéréotypés : l'éternelle victime et l'éternelle coupable, le mal-être et la culpabilité de celui qui a réussi, la sérénité de celui qui a du renoncer à ses rêves. Quelque chose dans la narration m'a gênée, ou plutôt dans l'absence de narration justement, dans cette écriture un peu décousue qui suggère sans dévoiler.

 

Un roman assez juste sur la complexité des liens familiaux, qui ne m'a pourtant pas beaucoup touchée.

 

D'autres avis : Karine - Luociné - Mango

        

Editions Sabine Wespieser, 2014. - 180 p.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Céline 28/05/2014 14:13


J'avais bien aimé l'écriture des "Séparées", même si la fin ne m'a pasp lu du tout. J'esssaierais peut-être ce titre, mais sans urgence :-)

Papillon 28/05/2014 20:39



C'était ma première lecture de cette auteure, et je ne suis pas totalement convaincue !



Kathel 28/05/2014 09:18


Hmm, je crains de réagir comme toi. J'avais déjà trouvé Les séparées un poil convenu... Dommage, parce que j'ai vraiment beauocup aimé La mer Noire.

Papillon 28/05/2014 20:39



Je note La Mer noire, alors 



Mango 28/05/2014 01:01


Bien que trop court, j'ai réussi à l'aimer, ce roman. Il faut dire que  je suis particulièrement sensible au thème des fratries! 

Papillon 28/05/2014 20:38



Le fait qu'il soit court ne m'a pas gênée, mais le style, oui !