Petit résumé des épisodes précédents

Publié le par Papillon

 

Si je n'ai pas été très présente sur ce blog ces dernières semaines, c'est tout simplement que je n'avais pas grand chose d'intéressant à dire.

 

tejpalCôté lectures, le mois de février ne fut pas très exaltant. Rien de passionnant, à part l'excellent roman de Tarum Tejpal, La vallée des masques, qui dénonce très intelligemment et sous la forme d'un conte moderne, les dangers de toute forme d'intégrisme et de totalitarisme, qui ne peuvent conduire qu'à la déshumanisation de la société et à la dictature. Si je n'en ai pas fait un vrai billet c'est juste que j'ai manqué de temps.

 

J'ai également lu quelques romans en VO dont je n'ai rien à dire (d'autant qu'ils ne sont pas encore traduits en français), et quelques BD dont je ne parlerai pas non plus.

 

Côté librairie, je m'en tiens à l'objectif qui est le mien en 2013 : ne pas acheter plus d'un livre par mois (le livre de février n'est pas un roman). Cela peut paraître peu, mais j'ai décidé de ne plus encombrer ma (mes) bibliothèque(s) avec des livres inutiles. Tout ce que je lis en ce moment vient donc de la bibliothèque municipale ou de ma PAL.

 

Côté PAL justement, je n'ai pas eu la main très heureuse non plus avec les deux romans que j'en ai tirés et que j'ai tous deux abandonnés en cours de route, l'un était très médiocre, l'autre trop ennuyeux, malgré un certain charme rétro.

 

Toujours dans le but de désencombrer ma bibliothèque, je me suis livrée à un gros désherbage en expédiant deux cartons (environ 150 livres) à Bibliothèque sans Frontières. Et ce n'est qu'un début.

 

Mais ce qui m'a vraiment occupée ces derniers semaines, c'est la pratique de la calligraphie latine, que j'étudie depuis quelques mois, et qui ne cesse de m'enchanter car c'est un exercice très esthétique, mais aussi très méditatif, en ce sens qu'il exige une grande concentration et une attention portée à chaque geste.

 

Calli_dimanche.jpg

 

Enfin, côté voyage, je me suis offert une petite semaine de vacances aux Canaries, sur l'île de la Gomera où j'ai pu me livrer à mon sport favori et trouver ce soleil qui nous fait si cruellement défaut.

 

Canaries-copie-1

 

A bientôt pour un "vrai" billet.

 


 


Publié dans Inventaires

Commenter cet article

Theoma 15/03/2013 15:04


un beau voyage... ça fait envie !

Papillon 16/03/2013 19:59



Les Canaries sont inépuisable et il y en a pour tous les goûts : baigneurs, marcheurs, surfeurs...



Valérie 15/03/2013 12:08


La Vallée des masques fut mon coup de coeur 2012, une grand roman.

Papillon 16/03/2013 19:58



Ce sera peut-être mon coup de coeur 2013, qui sait ? J'ai vraiment aimé la plume de l'auteur, sa sensibilité, sa vision très moderne du monde.



Brize 14/03/2013 18:18


Ravie que tu nous donnes de tes nouvelles (et de voir que "La vallée des masques" t'a plu) !

Papillon 14/03/2013 20:44



Un super roman et très bien écrit. Je l'ai savouré, celui-là !



keisha 14/03/2013 08:09


Je voulais connaitre les déceptions, mais tu as déjà répondu.


Et pour ces biblis sans frontières, il faut leur apporter les bouquins? C'est parisien?

Papillon 14/03/2013 20:43



Oui, c'est assez pariesien, mais ils commencent à avoir des sites dans d'autres grandes villes. Il y a des lieux de collecte, dont un à deux rues de chez moi, ce qui est très pratique, mais ils
ont des critères très stricts sur les livres.



Emeraude 13/03/2013 21:35


J'aime bien tout billet, ça me donne envie de faire plein de choses : lire bien sûr, mais aussi, comme toi, faire du tri (pourtant j'ai déjà fait du tri lors de mes précédents déménagements et ma
bibliothèque ne contient que des livres que j'ai aimé. J'ai une mini Pal par rapport à bien d'autres bloggeurs et je n'en sors quasiement jamais rien!)


Envie de voyager aussi.


Et d'apprende des nouvelles choses (ce que je fais en ce moment, mais rien d'aussi méditatif).


En fait ton billet me donne des envies de calme et de méditation.


Et, parce que je lis ce billet alors qu'une migraine va me pousser au lit à 21h30, je te remercie car j'ai vraiment eu un sentiment de légèreté en te lisant !

Papillon 14/03/2013 20:41



En fait, depuis plusieurs mois je n'ai envie que de calme, de lenteur et de méditation. Je trouve que c'est bien agréable d'aller à contre-courant du monde moderne qui veut que l'on en fasse
toujours plus, que l'on consomme toujours plus et que l'on possède toujours plus. Donc, je m'allège en ce moment, et à tous points de vue. Et je suis ravie que ce billet t'ait apporté un peu de
légèreté, rien ne pourrait me faire plus plaisir !



cathe 13/03/2013 15:46


Toujours contente d'avoir de tes nouvelles, que ce soit de tes lectures ou de tes autres loisirs

Papillon 13/03/2013 21:15



Merci Cathe. C'est vrai qu'à une époque c'était mon blog qui avait la priorité. ce n'est plus le cas, maais j'y reviens quand même !



In Cold Blog 13/03/2013 11:41


Ca fait plaisir d'avoir de tes nouvelles (même si comme Kathel j'aurais été curieux d'en savoir plus sur tes mauvaises pioches).
Ta curiosité et tes multiples activités ne cesseront jamais de m'émerveiller !

Papillon 13/03/2013 21:13



Sur les lectures décevantes, voir ma réponse à Kathel. Quant à la curiosité, c'est la chose qui me maintient en vie, je crois...



clara 13/03/2013 11:09


Mais c'est un vrai billet!  l'essentiel est que tu nous parles de ce que tu veux, non? 

Papillon 13/03/2013 21:12



Tu as tout à fait raison 


Je voulais dire : un billet qui ne parle que de livres.



kathel 13/03/2013 08:16


Je suis contente d'avoir de tes nouvelles... Je découvre la calligraphie latine ! Quels sont les livres qui te sont tombés des mains ? (puisque tu en parles )

Papillon 13/03/2013 21:11



La douce empoisonneuse d'Arto Paasilinna, que j'ai trouvé sans intérêt, et Un baume pour le coeur de Neil Bissondath, qui m' a très vite ennuyée.



Sylvie 13/03/2013 06:56


Tu as toujours eu une très belle écriture, la calligraphie me semble être faite pour toi ! Et les Canaries, pfff, je t'envie tellement.

Papillon 13/03/2013 21:09



Oui, j'aime le papier et l'écriture manuelle, c'est mon côté rétro ! (et pendant que j'avais le dos tourné, qu'as-tu
fait du casss ?)