Page noire - Franck Giroud, Denis Lapière et Ralph Meyer

Publié le par Papillon

 

Rentrée littéraire 2010

 

giroud.jpgNew York. Kerry Stevens, journaliste dans un magazine littéraire enquête sur un mystérieux écrivain. Carson McNeal est l’auteur de plusieurs romans à succès mais il n’accorde aucune interview et personne n’a jamais vu son visage. Kerry est prête à tout pour être la première à l’interviewer. Tout en menant son enquête, elle découvre les premières pages de son nouveau roman…

 

Paris. Afia, une jeune palestinienne condamnée pour prostitution et usage de drogue, sort de prison. Chaque nuit, elle doit affronter un cauchemar terrifiant qui a trait à son enfance au Liban dont elle n’a aucun souvenir.

 

Deux histoires qui s’entrecroisent. L’une, la réalité, dans une teinte bleue ; l’autre, le roman, dans une teinte rouge sombre. Pendant la première moitié de l’album, il y a une réelle tension dramatique et un vrai suspense. Qui est Afia ? Quel est le secret de Carson Mc Neal ? Mais le roman rejoint la réalité et le lecteur devine assez vite le fin mot de l’histoire, une histoire qui fait revivre un moment sanglant de la guerre du Liban (les massacres de Sabra et Chatila) et aurait méritée un traitement plus ambitieux.

 

masse critique


Récit de Franck Giroud et Denis Lapière, dessins de Ralph Meyer.

Couleurs de Caroline Delabie et Ralph Meyer.

Futuropolis, 2010. – 102 p.


Publié dans BD - Mangas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y


bon blog it est plus inspirant que ton billet , c'est normal ça ??? :-)))



Répondre
C


Pareil que Keisha ! "Désert solitaire" est dans mon Panthéon des récits de voyage :-)



Répondre
M


Tiens, je venais de lire un avis très enthousiaste et Anne-Sophie et je l'avais noté. Là, tu me fais hésiter, du coup.



Répondre
K


Ton blog it


Désert solitaire iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiih


Oh oui je te comprends


A plus



Répondre
J


Je l'ai vu en librairie mais l'histoire ne m'a pas suffisamment tentée pour l'acheter ... je préfère attendre sa présence à la biblio pour le lire !



Répondre
P


Petite déception, en effet, pour une BD qui commençait pourtant super bien...