Les foudroyés - Paul Harding

Publié le par Papillon

 

harding.jpg

 

Que restera-t-il de nous après notre mort ? C'est l'un des thèmes de ce roman, et c'est la question qui agite Georges Crosby qui meurt, lentement mais sûrement, d'insuffisance rénale. Installé dans son salon, sous les yeux de sa famille réunie au grand complet, et entouré des horloges qu'il aimait collectionner, Georges est hanté par des cauchemars où il imagine que tout ce qu'il a bâti pendant sa vie s'effondrera après son départ. Alors il convoque ses souvenirs d'enfance et en particulier l'image de son père. Howard Crosby, poète fantasque et bucolique, était colpoteur et sillonnait les routes du Maine pour vendre savon, chaussettes et casseroles pour quelques sous. Lui-même fils d'un pasteur illuminé, il était régulièrement frappé de crises d'épilepsie et, tout aussi régulièrement, froudroyé par la sublime beauté de la nature.

 

Dans ce roman étrange et beau, Paul Harding remonte le temps et les générations jusqu'aux origines de l'Amérique. C'est le roman impressionniste d'un styliste dont les phrases interminables envoutent le lecteur. Paul Harding y tisse un lien entre les vivants et les morts, réunis par delà les vicissitudes du temps, malgré la nature labile du vivant. Sans le savoir, nous laissons tous une trace : des fleurs dans un jardin ou le tic-tac d'une horloge.

 

« Quand vint l’heure de mourir, nous le sûmes et allâmes nous enfoncer dans de profonds jardins, où nous nous allongeâmes et nos os se changèrent en laiton. Nous fûmes ramassés. Nous fûmes utilisés pour réparer des horloges, des boîtes à musique cassées ; nos pelvis furent fixés à des pignons, nos échines soudées en de vastes assemblages. Nos côtes servirent de dents de crénelage, battant et cliquetant comme des défenses. C'est ainsi, enfin, que nous fûmes réunis. »

 

Un roman par lequel il faut se laisser porter et bouleverser.


 

Traduit de l'américain par Pierre Demarty.

Le Cherche Midi, 2011. - 186 p


Commenter cet article

Virgule 02/09/2012 07:10


Magnifique roman que je viens moi-même de découvrir en poche. J'aime bien ton billet et c'est vrai que plus d'un an après, il y a toujours peu de blogs à en parler.

Papillon 02/09/2012 20:01



Ce n'est hélas pas trop le genre de livre que l'on voit beaucoup sur les blogs et c'est vraiment dommage.



magpresse 12/11/2011 18:24



Parfaitement daccord ! Lire mon avis dans le blog http://magpresse.blogspot.com



Nymphette 27/05/2011 10:57



Hé bien, hum, j'attendrai la sortie en poche, ou l'emprunterai à la bibliothèque car je ne suis pas bien sûre qu'il me plaise



Joelle 16/05/2011 09:54



J'aurais été terriblement tentée par l'histoire mais à la lecture de l'extrait, ce n'est vraiment ps un style pour moi ... je ne suis pas très fan des longues phrases (elles ne m'envoutent
pas  ... elles m'endorment ! mdr !)



Papillon 17/05/2011 21:08



Moi non plus en principe je n'aime pas les longues phrases, mais là la magie a vraiment fonctionné !



emeraude 15/05/2011 19:06



est-ce que mon commentaire est bien passé ? Je disais que j'étais tout à fait d'accord avec toi ! (je n'ai pas fait de billets, mais j'ai vraiment beaucoup aimé) C'est vrai que je n'avais pas
encore vu de billets, mais il faut dire que ce n'est pas non plus un livre hyper accessible, justement par cette étrangeté...



Papillon 17/05/2011 21:06



'C'est tellement beau " : tout est dit ! Oui, ce texte est magnifique, du coup je ùe suis pas posée de questions, mais dans les passages un peu obscurs. En plus, le thème m'a vraiment beaucoup,
beaucoup touchée.



emeraude 15/05/2011 19:05



"étrange et beau", c'est exactement les termes qui conviennent je trouve ! Tout en ayant été envoûtée par la lecture, par la beauté des phrases, j'en suis ressorti en me disant ce simple mot :
"c'est étrange quand meme". Je le conseille vivement cependant, parce que c'est tellement beau !



Theoma 15/05/2011 18:39



le titre, ton billet, le sujet, tout m'attire !



kathel 15/05/2011 11:45



Tu m'intrigues, mais j'hésite encore... et j'ai du temps pour hésiter, avec tout ce que j'ai à lire !



Papillon 15/05/2011 17:47



C'est un roman étrange, mais avec un très grand style, court mais dense. A tester.



keisha 15/05/2011 08:29



Dans mes bras! je desespérais de trouver une autre lectrice enthousiaste (et même une lectrice tout court, d'ailleurs)


"Etrange et beau, se laisser porter et bouleverser ": tout à fait ça!



Papillon 15/05/2011 17:45



On en a pas mal parlé dans la presse mais peu sur les blogs, en effet. Dommage c'est un roman qui vaut vraiment le coup.



cathulu 15/05/2011 07:42



Commencé puis abandonné mais si vous vous y mettez à deux!:)



Papillon 15/05/2011 17:45



C'est le genre de bouquin par lequel il faut se laisser porter sans chercher à tout comprendre, les choses obscures s'expliquent d'elles-mêmes au fur  et à mesure...