Le retour du gang de la clef à molette - Edward Abbey

Publié le par Papillon


Lecture commune avec Keisha.

abbey2-copie-1.jpg" A bas l'empire ! Vive le printemps !"

Souvenez-vous : ils étaient quatre, ils avaient décidé de se lancer dans l'éco-terrorisme pour préserver les grands espaces de l'Ouest américain, ils s'étaient baptisé le gang de la clef à molette et pendant des mois, ils avaient fait tourner en bourrique les polices de l'Utah, l'Arizona et le Nevada. Puis ils avaient fini par rendre les armes, après un dernier baroud d'honneur, faisant amende honorable et reprenant leur vie tranquille. Sauf un, le plus fou d'entre eux, George Washington Hayduke, qui avait continué sa lutte underground en solitaire.

Et pendant ce temps-là, le progrès a progressé, l'industrie industrialisé et le désert américain est toujours convoité pour ses richesses minérales et touristiques. La dernière trouvaille des industriels est un monstre, une excavatrice géante surnommé Goliath. Son rôle : creuser une mine d'uranium à ciel ouvert. Les écologistes d'Earth first ! vont tenter de s'opposer aux politiciens véreux et George Hayduke va tenter de convaincre ses vieux amis de reprendre du service pour éviter ce viol du désert.

J'ai retrouvé dans ce second volume Edward Abbey identique à lui-même : drôle et révolté, méchant et cynique.  Ce roman, publié quinze ans après le premier, est plus politique, plus acide et pourtant tout aussi humaniste que le premier. Les aventures du gang de la clef à molette sont un prétexte à dénoncer l'avidité des groupes industriels, la course effrénée à la croissance et la lente mais inexorable destruction de la nature sauvage. C'est un régal de lire cette prose ironique et déjantée, ce roman est un hymne à la nature en général et à la beauté du déset américain en particulier.

L'avis d'Amanda.

Traduit de l'américain par Jacques Mailhos.
Gallmeister, 2007 (1ere édition 1990). - 399 p.

challenge-100-ans-litte-ame.png




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eeguab 08/10/2011 20:19



Le gang... m'a laissé assez froid et Edward Abbey surjoue son personnage,me semble-t-il.Bref je n'ai pas vraiment marché même si le livre se lit avec plaisir.Chroniqué
il ya trois ou quatre ans.



freude 09/02/2010 13:05


Ah, je viens d'acheter le premier !


Papillon 09/02/2010 20:53


Bonne pioche ! Le premier m'avait complètement bluffée !


Sylde 02/02/2010 16:26


Je bloque sur le début du premier tome (j'ai déjà essayé 3 fois...). Bon il va falloir faire une quatrième tentative !


Papillon 02/02/2010 20:49


Ah tiens, j'étais persuadée qu'on ne pouvait qu'aimer ce livre...


Aifelle 01/02/2010 13:49


Oh Keisha ! on attend d'avoir du temps  


Papillon 02/02/2010 20:42


Tu as raison, c'est ça qui fait défaut pour découvrir tous ces merveilleux auteurs qui nous attendent : le TEMPS !


choco 01/02/2010 13:01


Je l'ai dans ma PAL mais je voudrais lire le premier volume d'abord...


Papillon 02/02/2010 20:40


Je te le conseille en effet.


keisha 01/02/2010 11:00


J'espère que l'on va décider d'autres blogueurs à se lancer, mais qu'attendent-ils???


Papillon 02/02/2010 20:39


Edward Abbey est devenu un de mes auteurs culte, je voudrais que tout le monde le lise !


Theoma 01/02/2010 10:00


Grrr... toujours pas lu le premier. Je les ai noté les deux, merci pour la piqure de rappel !


Papillon 02/02/2010 20:35


Toi qui aimes les grands espaces, je suis sûre que tu vas aimer !


Joelle 01/02/2010 09:10


Je trouve ce titre particulièrement accrocheur :) Et de toute façon, je me jette aveuglément sur les livres de cet éditeur (même si cela m'est arrivé d'être déçue quelques fois) !


Papillon 02/02/2010 20:35


J'ai rarement été déçue avec Gallmeister, en effet. mais je te conseille de lire le premier volume d'abord.


chiffonnette 01/02/2010 07:59


Ca donne envie!! Pour le désert et pour ce gang qui a l'air ma foi plutôt dingue!


Papillon 02/02/2010 20:33


Complètement dingue ! En revanche, il y avait beaucoup plus de belles pages sur le désert dans le premier volume.