Le masque et la plume... en live

Publié le par Papillon

Comme chacun sait (ou devrait savoir), Le masque et la plume est une émission culturelle, qui a lieu tous les dimanche soir à 20h sur France Inter et qui traîte alternativement de littérature, de théâtre et de cinéma. C'est une émission que j'écoute régulièrement, mais pas systématiquement ; parfois, quand les critiques du masque parlent de livres, ils m'agacent et après je les boude pendant des semaines. Mais il y a une dizaine de jours je me suis tellement régalée à les écouter parler de cinéma, que j'ai aussitôt noté dans mon agenda la date du prochain enregistrement.

Voilà comment je me suis retrouvée hier soir devant la Maison de Radio France, avec une certaine émotion, parce qu'en près de trente ans de vie parisienne, c'était la première fois que j'entrais dans cette vénérable demeure. Et il m'a fallu patienter plus d'une heure dans la fraîcheur vespérale parisienne avant d'être autorisée à pénétrer dans le Studio Sacha Guitry, un studio en forme d'amphithéâtre, plus petit que je ne l'avais imaginé. Mon attente n'avait pas été vaine, puisque je me suis retrouvée au premier rang, à quelques mètres, donc de Jérôme Garcin (que je vénère).

Le-masuqe_intro2.jpg

Au programme de l'enregistrement de ce soir, deux émissions, l'une consacrée au théâtre (diffusion le 11 novembre), l'autre au cinéma (diffusion le 4 novembre). Après les derniers ajustements techniques, de lumière notamment, les critiques arrivent et s'installent.

Le-masuqe_theatre.jpg

A 20h précises, la célèbre musique du générique démarre et Jérôme Garcin (surprise !) annonce le titre au micro : "Le masque... et la plume !", tout en faisant les gros yeux à Vincent Josse (France Inter) qui arrive (presque) en retard. C'est amusant de mettre un visage sur une voix, on a souvent des surprises. Ce fut le cas pour moi, avec Vincent Josse, qui n'a pas le visage de sa voix, avec son allure d'adolescent. C'est lui qui entame le bal avec une critique très sévère de Que faire de Mr Sloane ? de Joe Orton (Comédie des Champs Elyzées), ce qui provoque les hurlements d'Armelle Héliot (Figaro). Quant aux deux duettistes, Jacques Nerson (Valeurs actuelles) et Gilles Costaz (Politis), ils ne sont jamais d'accord : quand l'un adore, l'autre déteste. Ainsi, Le retour de Harold Pinter (Odéon) est considéré par l'un comme le meilleur spectacle de la saison et par l'autre comme le pire (Je vais voir cette pièce ce soir, je vous dirai ce qu'en j'en pense !). Et c'est comme ça pendant toute l'émission, il est donc parfois bien difficile de se faire une opinion, surtout que leurs critiques ne sont pas toujours bien argumentées. Mais au moins il y a de l'ambiance, et des rires dans le public (parfois des hurlements, aussi). Au bout de dix minutes, Jérôme Garcin enlève sa veste, remonte ses manches, ouvre son col et commence à avoir les joues bien rouges. C'est un spectacle à lui tout seul : il faut le voir écarquiller les yeux, ouvrir la bouche, pouffer de rire derrière son poing, en fonction de ce qui se dit autour de lui, tout en gardant la maîtrise de son émission (et un oeil sur la pendule du studio). Tout ça ne l'empêchant nullement de pétiller d'humour, d'esprit et d'ironie (je le vénère, je l'ai déjà dit ?)

Au final, qu'ai-je retenu de cette émission ? Que Pierre Arditi est un excellent acteur qui joue dans une mauvaise pièce (Comme s'il en pleuvait, Edouard VII), que La Rose tatouée (Atelier) n'est pas la meilleure pièce de Tennessee Williams (tant pis, j'ai déjà mon billet...), que l'on peut faire l'impasse sur Les derniers jours de Stefan Zweig (Antoine), mais pas sur La compagnie des spectres (Gaîté Montparnasse).

Le-masuqe_cinema.jpg

20h55 : musique de générique, les critiques se lèvent et sont remplacés par leur collègues cinéphiles. Tout ce beau monde a à peine le temps de se saluer et d'échanger quelques mots que la musique de générique est lancée. Et on a droit, à nouveau, à l'annonce en direct : "Le masque... et la plume !" (je ne m'en lasse pas !) Je reconnais tout de suite Jean-Marc Lalanne (Les Inrocks), que je n'ai jamais vu mais qui a tout à fait, lui, le visage de sa voix, contrairement à Pierre Murat (Télérama) que j'imaginais svelte et grave alors qu'il est rondoulliard et jovial, ou à Michel Ciment, plus âgé que sa voix ne le laisserait penser. L'ambiance est totalement différente, cette fois-ci. Certes on n'est pas toujours d'accord (sauf pour dire que Un plan parfait, avec Dany Boom est un parfait navet), mais on débat, on discute, on dissèque, on reste poli. On sent une vrai complicité entre ces cinq-là et c'est beaucoup plus intéressant. Je comprends, maintenant, pourquoi les émissions dédiées au cinéma passent toujours mieux à l'antenne. Et j'ai un scoop pour vous : Jérôme Garcin est totalement amoureux de Sophie Avon (Sud Ouest) dont il boit les paroles avec des yeux langoureux, et il est totalement effondré quand elle déclare : "Il est vieux, James Bond, il a cinquante ans !" En même temps, je lui pardonne : la demoiselle est non seulement ravissante, mais a toujours des propos extrèmement pertinents, même quand elle n'a pas aimé un film. En tout cas, malgré leurs avis pour le moins partagés, ils ont réussi à me donner envie de voir Amour de Haneke, que je m'étais poutant bien promis d'éviter. Pour le reste, il vous suffit d'écouter l'émission dimanche soir.

Bilan : j'ai passé une excellente soirée, et je vous conseille vivement de tenter l'expérience, si vous passez par Paris.

Prochain enregistrement : le 15 novembre avec deux émissions à nouveau, l'une consacrée à la littérature, l'autre au cinéma, et avec des critiques différents, donc je vais à nouveau noter ça dans mon agenda.

Le site de l'émission.

 

Publié dans Ma vie de lectrice

Commenter cet article

S. 19/01/2013 09:59


Grâce à toi, "Le masque et la plume" m'accompagne tous les matins pour mes 45 mn de torture : je n'écoute que les podacsts livres pour l'instant, à rebours de la plus récente émission aux confins
des archives et ils me donnent des tas d'envie, même si la plupart du temps je ris surtout, tellement ils disent tout et son contraire; jamais d'accord sur rien, mais une grande complicité entre
eux, en tout cas aucune agressivité. Bref, merci d'en parler souvent, tu m'as rendue accro, pour mon plus grand plaisir :)

Papillon 19/01/2013 20:44



Moi aussi, je les écoute beacoup en podcast, ils me font tellement rire que je peux même les réécouter ! J'adore quand ils sont méchants.


(La torture, c'est le sport ??? !!!)



Virgule 03/11/2012 20:22


J'adore cette émission. Je la podcaste systématiquement, même si n'étant pas parisienne je me sens moins concernée par l'actualité théâtrale. Quand on regarde des émissions de critique à la télé,
comme Le Cercle sur Canal +, on finit aussi à mettre des visages sur des voix, et c'est vrai que c'est parfois surprenant !

Papillon 03/11/2012 21:37



Je ne connais pas le Cercle de Canal+, mais c'est vrai que l'on voit de plus en plus de journalistes de presse et de radio à la télé, c'est pas mal ce mélange, mais je continue à préférer la
radio en général et France Inter en particulier.



Theoma 02/11/2012 20:04


ah quel beau billet merci pour le partage ! je podcast également, je n'en loupe aucune. Et non, tu ne seras pas déçue par l'écriture de Garcin, je n'ai lu qu'Olivier et quelle écriture !
Sensible, belle, émouvante.

Papillon 03/11/2012 21:33



Bon, je vais tenter l'aventure, alors !



cathulu 02/11/2012 07:53


Grâce à toi, on y était...un peu aussi ! Je crois qu'il faudrait aussi enregistrer les auditeurs en train de pester ou d'applaudir en fonction des points de vue des critiques! Ce serait
croquignolet!:))

Papillon 02/11/2012 17:55



Oui, il y a des moments où ce serait génial d'avoir le fond sonore ! Mais déjà qu'ils parlent parfois tous en même temps, si en plus on entend le public, on ne comprendra plus rien !



Emereaude 01/11/2012 22:51


J'aime bien écouter cette émission de temps en temps. Ton expérience fait d'ailleurs sacrément envie, on a l'impression d'y être avec toi !


Et puis quand on a la chance d'habiter Paris (ou sa banlieue hein, ça va sans dire le RER c'est facile (pas tous les jours certes mais quand même ;-)), ça serait dommage de rater ça au moins une
fois dans sa vie ! :-)

Papillon 02/11/2012 17:53



D'ailleurs je me demande vraiment pourquoi je n'y suis pas allée plus tôt !  Et ils sont juste à côté du RER, pour les banlieusards.



kathel 01/11/2012 15:27


Tu nous as raconté "comme si on y était" ! J'aime beaucoup écouter Le masque et la plume, à n'importe quelle heure, sur l'ordinateur, c'est pratique ! Quant à la maison de la Radio, je n'y ai mis
les pieds qu'une fois, il y a 35 ans (!!!), j'étais toute jeune et n'en ai pas grand souvenir ! 

Papillon 02/11/2012 17:51



Maintenant on peut podcaster et les écouter partout et je trouve ça génial en effet.


La maison de la radio m'a semblée un peu décatie d'ailleurs elle est en travaux.



keisha 01/11/2012 14:21


Je fus une fidèle de l'émission; maintenat j'ai l'impression qu'il n'y a plus de générique et de vrai début, comme si on prenait l'émission en cours. Troublant.Des couures pour le passage à
l'antenne?

Papillon 02/11/2012 17:50



C'est peut-être parce que tu es moins attentive qu'avant parce que je t'assure que l'émission démarre toujours sur le générique et avec le courrier des lecteurs qui est toujours un grand moment.



S. 01/11/2012 14:09


Quel chouette compte-rendu ! On s'y croirait, et ça donne super envie d'assister à un enregistrement :)

Papillon 02/11/2012 17:49



Tu sais ce qu'il te reste à faire, alors ?


La seule contrainte est de faire la queue mais je crois que même les derniers arrivés ont réussi à entrer.



Aifelle 01/11/2012 13:22


Aahhhhhh ! la chance d'être parisienne ! Je ne manque pas beaucoup d'émissions et depuis fort longtemps. C'est le théâtre que je zappe le plus souvent parce que je n'y vais guère. Je râle aussi
en les écoutant, par moment ils exagèrent, mais je n'arrive pas à m'en passer. Et pour avoir discuté (un peu) avec Jérôme Garcin quand il avait sorti "Olivier", il a droit aussi à toute mon
admiration.

Papillon 02/11/2012 17:48



J'aime beaucoup Jérôme Garcin, mais je n'ai encore lu aucun de ses livres, de peur d'être déçue...



Dominique 01/11/2012 11:58


J'ai une de mes filles qui a fait cette expérience là avec son compagnon , à part que faire la queue était un peu agaçant, elle avait bcp aimé l'expérience aussi 


je les écoute systématiquement mais parfois je parle toute seule pour les engueuler un peu, pour râler, je podcast systématiquement l'émission 

Papillon 02/11/2012 17:47



La dame qui était à côté de moi me disait qu'elle venait à tous les enregsitrements, incroyable, non ?