Le garçon incassable - Florence Seyvos

Publié le par Papillon

 

seyvos

 

Parce qu'un petit garçon dévale un escalier alors qu'il ne sait pas encore marcher, on le surnomme Buster ; parce que ses parents sont saltimbanques, il monte sur une scène avant même de savoir parler ; parce qu'il est trop jeune pour jouer la comédie, il tient le rôle d'un accessoire : on le jette, on le laisse tomber, on l'envoie valdinguer. Alors Buster apprend à tomber, à ne pas se blesser, à vaincre la douleur. Buster Keaton est né, et va bientôt faire la fortune de ses parents, avant de devenir une star du cinéma muet.

 

C'est sur les traces de ce personnage étonnant que part la narratrice de ce roman. Mais à travers lui, c'est de son frère handicapé qu'elle veut nous parler, un enfant qui connut un dressage terrible pour surmonter son handicap, un dressage mené à la baguette par un père aussi dur qu'aimant, qui voulait faire de son fils un être "normal". On retrouve chez Henri et chez Buster la même naïveté de l'éternel enfant, la même capacité à dissimuler son ressenti, la même maladresse face aux aspérités de la vie.

 

C'est à un parallèle acrobatique que se livre l'auteur en juxtaposant ces deux destins si dissemblables. Certes, l'écriture est légère et sensible, et ces deux portraits sont à la fois attachants et émouvants, mais je suis quand même restée un peu sur ma faim avec ce roman en forme d'esquisse, qui aborde pourtant le sujet grave de ces enfants maltraités par des parents aimants qui veulent les modeler à leur convenance.

 

 

Editions de l'Olivier, 2013. - 172 p.


Commenter cet article

Theoma 26/08/2013 10:56


il m'attend sur l'étagère... c'est pour bientôt.

Papillon 27/08/2013 20:41



Je lirai ton avis avec intérêt !



In Cold Blog 23/08/2013 16:42


Ton expérience de lectrice traduit l'image que je m'étais faite de ce roman à la lecture de tous les articles et billets qui lui étaient consacrés.
Pour autant, si jamais il croise mon chemin en bouquinerie, je crois bien que je tenterai ma chance...

Papillon 25/08/2013 16:51



Je l'ai emprunté à la bibliothèque, pour ma part, ce qui me permet de faire des découvertes sans risque.



kathel 23/08/2013 09:04


J'étais tentée, à cause de Buster Keaton, mais je le suis un peu moins après ton avis et le commentaire de Keisha...

Papillon 25/08/2013 16:50



Voir mon commentaire à Keisha : J'aurais aimé en savoir plus sur BK. Trop de sujets en trop pru de pages.



keisha 23/08/2013 08:01


Je l'ai commencé, pas mal du tout, mais j'ai été un peu déconcertée par ces deux Henri (était-il nécessaire d'utiliser le même prénom?) et ne voyais pas venir le lien avec Keaton.


J'ai lu le dernier chapitre, où on passe du je au elle.


Bon, pas accroché, quoi.

Papillon 25/08/2013 16:49



La narratrice apparaît au début puis disparaît pour revenir à la fin... Bizarre, en effet. Le personnage de Buster Keaton est passionnant, il aurait mérité mieux. Tout ça donne une impression de
baclé.