Le drôle de Noël de Mr Scrooge - Robert Zemeckis

Publié le par Papillon


scroogeCette année les Studios Disney avaient décidé de mettre à l'honneur Charles Dickens dans leur traditionnel film de Noël en adaptant un grand classique : A Christmas carol.

Et dès les premières images, le metteur en scène nous rappelle cette référence par un gros plan sur le roman et sur sa première phrase : "Marley was dead". Marley, de la maison Scrooge et Marley, vient de mourir un soir de Noël et son associé a bien du mal à débourser les quelques guinées nécessaires à son enterrement. Scrooge est un vieil homme méchant, égoïste et avare dont tout le monde a peur. Sept ans plus tard, Scrooge n'a toujours pas été touché par l'esprit de Noël. Ce 24 décembre, il vient de mettre à la porte son neveu qui venait l'inviter à dîner puis de renvoyer méchamment une organisation caritative. Et quand il ferme enfin son bureau et renvoie son commis chez lui, c'est avec dépit qu'il lui accorde une journée pour fêter Noël en famille.

Mais cette année, l'esprit de Noël va se venger en envoyant à Scrooge plusieurs esprits. Il y a d'abord le fantôme de Marley, chargé de chaînes, les longues chaînes forgées par toute une vie de méchanceté et d'égoïsme. Puis viendront successivement l'esprit du passé, celui du présent et celui de l'avenir. Scrooge va passer une nuit de cauchemars !

Autant vous le dire tout de suite : j'ai détesté ce film, à part les premières minutes qui nous offrent une chouette balade au-dessus de la ville de Londres enneigée (j'ai vu le film en 3D). Pour commencer, je n'ai pas aimé la technologie utilisée, la "performance capture" qui mêle image de synthèse et visage d'acteur. Elle rend les acteurs méconnaissables et les transforment en caricatures ridicules. Un Colin Firth joufflu et jovial tuera tous les fantasmes que vous pouviez avoir conçus à son encontre. Quant au reste... Passe encore sur l'esprit du passé qui nous dévoile le jeune Scrooge (un enfant solitaire et mal-aimé qui va tout sacrifier à son ambition de devenir riche) et nous révèle une fois de plus que derrière chaque homme méchant il y a un enfant qui souffre. Mais l'esprit du présent (une hideuse créature à l'allure de viking velu aux cheveux rouges) m'a vraiment énervée, quand il nous montre l'intérieur misérable du commis de Scooge sur le thème : "Nous sommes pauvres, nous avons un enfant handicapé, mais nous sommes heureux." Et j'ai trouvé la rédemption de Scrooge bien rapide pour un homme qui ne s'est jamais intéressé à quiconque. Et quand arrive l'esprit du futur, on tombe dans le grand n'importe quoi : course poursuite dans les rues de Londres, chute spectaculaire dans les égouts, bataille avec un rat. Je ne doute pas que cette scène interminable ne flanque les chocottes à tout ceux qui ont quelque chose à se reprocher, personnellement elle m'a surtout donné le tournis. L'ensemble donne l'impression que le changement d'attitude de Scrooge est davantage lié à sa peur de la mort qu'à une réelle rédemption.

N'ayant pas lu le roman, je suis bien incapable de dire quelles sont les parts respectives de Dickens et de Disney dans cette histoire, mais elle n'est en tout pas de nature à me donner envie de lire Dickens.

Film américain (2009) de Rober Zemeckis,
Avec Jim Carrey, Gary Oldman, Colin Firth, Robin Wright Penn.
Genre : animation; durée : 1h36.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Mariel 14/12/2009 10:38


Ce film m'intrigue beaucoup, on en entend tellement parler!
Je vais commencer par lire le roman de Dickens (il est sur ma PAL).


Papillon 15/12/2009 20:45


C'est quand même sympa de voir que disney s'intéresse aux classiques, lui aussi !


Aifelle 14/12/2009 09:22


Aïe aïe aïe, je voulais y aller, après ton billet j'ai des hésitations, je vais y réfléchir.


Papillon 15/12/2009 20:44


Karine et Fashion ont aimé, donc à toi de voir


Leiloona 14/12/2009 05:41


Les extraits vus à la télé ne me donnent pas envie de voir ce film. Je préfère rester sur mes impressions de lecture.


Papillon 15/12/2009 20:41


C'est peut-être une bonne idée...


fashion 14/12/2009 00:10


Moi j'ai tout aimé et j'ai trouvé l'adaptation fidèle (mais ce n'est pas le meilleur Dickens, il dégouline vraiment de bons sentiments mais il fout les chocottes aux élèves de 4ème, ce sont de
petites natures:))). Les décors sont fabuleux et la course poursuite m'a enthousiasmée, comme quoi...


Papillon 15/12/2009 20:35


Entièrement d'accord pour les décors ! Pour le reste, ça confirme que le fantastique et moi, c'est pas ça ...


Karine:) 13/12/2009 21:43


Moi, j'ai aimé!!  Surtout la ballade du début.  Mais d'accord pour la course poursuite elle n'avait pas sa raison d'être.  Et ce roman de Dickens (qui n'est pas mon préféré mais qui
est très "esprit de Noël") ressemble quand même à ça.  La rédemption est assez rapide aussi, la famille pauvre qui s'aime énormément est aussi présente... mais pas de viking rouge ou de Colin
joufflu!!!


Papillon 15/12/2009 20:39


C'est intéressant d'avoir l'avais de quelqu'un qui a lu le roman ! Toit le monde confirme donc que ce n'est pas le meilleur Dickens.


Ys 13/12/2009 14:16


Je ne conçois absolument aucun fantasme envers Colin Firth et mon fils a bien envie de voir ce film... j'irai donc peut-être... quoique si mon mari se dévoue...


Papillon 13/12/2009 16:37


Franchement, ce fut une grosse déception tellement je me faisais une joie de voir ce film. mais rien à faire : pour moi c'est très mauvais !


keisha 13/12/2009 13:54


STP STP lis Dickens! Pas forcément ce récit de Noel (ce n'est pas du tout ce que je préfère chez cet auteur) mais un de ses romans!!!
STP STP!


Papillon 13/12/2009 16:36


Tu me rassures (en me disant que ce n'est pas ton préféré !)
T'inquiète : j'ai prévu de lire Dickens en 2010 mais j'aimerais quand même avoir l'avis sur le film de quelqu'un qui a lu
le livre...