La sanction - Trevanian

Publié le par Papillon

 

Officiellement le Dr Jonathan Hemlock est professeur à l’Uni-trevanianversité de New York, et son expertise dans ce domaine est internationalement reconnue. Mais ce n’est certainement pas ce job prestigieux qui est susceptible de lui assurer la jouissance de la jolie collection de tablea ux impressionnistes qu’il planque dans le sous-sol de l’endroit baroque où il vit. Jonathan travaille aussi, et de façon beaucoup moins officielle, pour la CII, agence gouvernementale de contre-espionnage. Chaque fois s’un membre de la CII est abattu par l’ennemi, Jonathan a pour mission de le venger. Jonathan est un assassin qui applique des sanctions. Cette fois la sanction est double : deux hommes à abattre. Jonathan refuse, mais la CII saura le faire plier, car la CII ne recule devant aucun moyen pour parvenir à ses fins : mensonges, vols et manipulations. Jonathan est d’ailleurs le seul à pouvoir accomplir cette mission, car la seule chose que l’on sache sur la « cible » est qu’elle doit participer à une expédition d’alpinisme sur l’Eiger, dans les alpes suisses, et Jonathan a été par le passé un talentueux alpiniste.

 

Voici un polar d’un genre différent, qui tourne autour de la personnalité charismatique de Jonathan Hemlock, dandy sportif et cultivé, absolument amoral, qui tue froidement, sans idéologie, sans passion et sans état d’âme. Seul l’art intéresse Jonathan. Et le sexe, qu’il pratique également sans état d’âme et comme une saine gymnastique. Le livre commence comme un mauvais roman d’espionnage. Rappelez-vous : les années soixante-dix et la guerre froide, les gentils américains contre les méchants russes. Sauf qu’avec Trevanian, il n’y a ni gentils, ni méchants. A travers la CII, il dénonce les manœuvres politiques de la CIA, dont il fait un monument d’inefficacité, d’inutilité et de bêtise. Au passage, il critique la politique extérieure des Etats-Unis depuis la fin de la guerre. Puis, le roman tourne au thriller psychologique. Le lecteur se retrouve sur un sommet alpin glacial et dangereux avec cette question : qui est l’homme à abattre ?

 

Un polar très original, parfaitement écrit et bourré d’humour, avec des dialogues parfaitement ciselés, un héros très sexy et des personnages secondaires complètement décalés.

 

Un grand merci à In Cold Blog et aux éditions Gallmeister.

 

Traduit de l’américain par Jean Rosenthal.

Gallmeister / coll. Totem, 2010 (1e édition 1972). – 338 p.


Publié dans Polars & Co

Commenter cet article

Isabelle 04/06/2010 11:43



Il est dans ma PAL! Les éditions Gallmeister ont été bien inspirées de sortir cette petite collection de poche ;-)



Papillon 10/06/2010 20:44


Ils sont aussi jolis que les brochés mais bien moins chers...


choco 02/06/2010 23:06



J'ai adoré ce roman ! et son ton cinglant et bourré d'humour !


Je me suis d'ailleurs regardé l'adaptation ciné avec Eastwood sorti il y a longtemps... mais j'ai été très déçue. Le film a mal vieilli et aucune trace de l'humour présent ds
le livre...



Papillon 09/06/2010 22:05


J'imagine assez mal Clint Eastwood dans le rôle de Jonathan Hemlock !


Brize 01/06/2010 18:31



Je ne l'ai pas trouvé charismatique, Jonathan Hemlock ! Sa personnalité de sociopathe, macho etc.  imbu de lui-même
ne m'a pas séduite. Quant au roman, après un début qui ne m'a pas convaincue (je suis plus précise dans mon billet du 11/12/09), ça a collé... mais pour moi c'est bon, j'en resterai là.



Papillon 02/06/2010 21:02



Macho, c'est assez vrai, par contre sociopathe, c'est un peu fort, je trouve. En tout cas, c'est un héros de roman atypique !



Joelle 31/05/2010 12:50



Comment cela se fait-il que ce titre ait réussi à passer à travers les mailles de mon filet et que je ne l'ai pas encore noté ? Vu ton billet, ce doit être du à une erreur flagrante que je vais
rectifier de ce pas !



Papillon 02/06/2010 21:01



je suis sûre que ça te plaira !



clara 30/05/2010 19:45



ce n'est pas ce que j'aime lire... je passe!



keisha 30/05/2010 18:33



C'est gentil de ta part, mais avant d'accepter un livre, je vérifie, et, oui, il est à la bibli (mais seulement ce titre, d'ailleurs)...



Aurore 30/05/2010 17:47



Shibumi ne fait pas parti de la série des Hemlock!! Son héros est Nicholaï Hel.. Mais il n'a rien a envier à Hemlock (enfin, il n'est pas en Totem!)



keisha 30/05/2010 15:51



Je te cite


"Un polar très original, parfaitement écrit et bourré d’humour, avec des dialogues parfaitement ciselés, un héros
très sexy et des personnages secondaires complètement décalés."


Tu as dit exactement ce qu'il fallait pour que je me jette dessus! Euh, cet été, on va dire...


Même pas un chouïa de nature writing pour faire plaisir à Ys?



Papillon 30/05/2010 17:42



Voir ma réponse à Ys.


(et si tu veux que je te l'envoie, tu n'as qu'un mot à dire )



In Cold Blog 30/05/2010 14:35



Je suis heureux que tu soies sortie enchantée de cette lecture.


Quant à moi, il va falloir que je m'y colle sans tarder : un héros sexy avec de l'humour, c'est quelque chose à ne pas laisser passer



Papillon 30/05/2010 17:41



Et surtout n'oublie pas tes mitaines : il va faire froid sur l'Eiger !



Vanou 30/05/2010 13:44



Ton billet m'a donné envie, je le note. Ça ne fera jamais qu'un livre de plus dans ma LAL, elle n'est plus à ça près ! :-)



Papillon 30/05/2010 17:40



Comme tu dis !