La rivière de sang - Jim Tenuto

Publié le par Papillon

 

tenuto.jpg

 

Pendant que certaine partait à la conquête de l'Ouest, je me suis offert un petit séjour dans le Montana, en compagnie du plus sexy des guides de pêche.

 

Après avoir vu sa carrière de footballeur ruinée par un mauvais coup, Dahlgreen Wallace s'est engagé dans les Marine's et a combattu dans la (première) Guerre du Golfe. Il en est revenu tout cabossé et a décidé de se consacrer à sa passion pour la pêche à la mouche. Il est embauché par Franck Lather, un homme d'affaires qui a fait fortune dans les médias et possède le plus grand ranch du Montana. Son boulot ? Accompagner les clients, amis ou associés de son boss pour les initier à l'art délicat de la pêche à la mouche. Cool, non ? Sauf quand l'un de ses clients est retrouvé avec un grand trou dans le crâne. Contrairement aux apparences, il ne s'agit pas d'un accident et Dahlgreen fait un coupable idéal. Une arrestation musclée et voilà mon guide préféré en taule alors que je venais tout juste de faire sa connaissance. Zut ! Mais notre héros est libéré assez vite sur la promesse (qu'il ne tiendra pas) d'aider la police à résoudre cette délicate affaire qui met en péril l'économie américaine (la victime était un capitaine d'industrie et la bourse, ce petit animal craintif et fragile, déjà s'affole). Les ennuis ne font que commencer pour le pauvre Dahlgreen.

 

Le lecteur un peu pointilleux trouvera peut-être excessif que l'on puisse trouver dans un état aussi tranquille que le Montana, à la fois une bande de néo-nazis belliqueux, une communauté de hutterites pacifistes, un groupe d'écoterroristes vindicatifs et un club de chasseurs abrutis (tous ces gens n'ayant qu'une obsession : mettre la main sur le ranch de Lather). Mais qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse, comme disait le poète. Et avec Dahlgreen Wallace l'ivresse est garantie tant il possède toutes les qualités du héros idéal : un humour à toute épreuve et un sens de la réparti très affûté, un courage sans faille et de la suite dans les idées. Tous les personnages qui l'entourent sont d'ailleurs parfaitement dans le ton, de l'agent du FBI au cuisinier juif an passant par le patron de ranch au langage fleuri.

 

Premier essai réussi, donc, pour Jim Tenuto avec ce polar drôle et enlevé, plein de truites et de bisons, qui mêle avec bonheur la haute finance et la technologie de pointe à la vie traditionnelle dans l'Ouest, et où l'auteur égratigne à tout va : les californiens et les mormons, les écolos et les chasseurs et, d'une manière générale, les esprits obtus et bornés.

 

J'ai lu quelque part sur le web que Jim Tenuto travaille actuellement à la rédaction du second tome, alors je n'ai qu'une chose à dire : "Hurry up, Jim !".

 

 

Traduit de l’américain par Jacques Mailhos.
Gallmeister, 2006. – 322 p.

Publié dans Polars & Co

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Léa Touch Book 02/02/2016 20:09

J'ai eu le coup de cœur pour ce livre !! :)

Papillon 03/02/2016 19:06

Et on attend toujours la suite...

Le Bouquineur 11/06/2013 21:06


Une fois encore, un roman qui plus est un polar, c’est comme une recette de cuisine, il
ne suffit pas d’y mettre tous les ingrédients pour que ce soit réussi. Le roman n’est pas franchement mauvais, il se lit agréablement mais pour un polar il ne casse pas trois pattes à un canard.
La rivière sans retour ?

Theoma 05/09/2011 20:06



dans la pal... faudrait peut-être que je m'y mette !



Papillon 05/09/2011 23:05



Tu ne le regretteras pas : ce roman est un pur régal !



Karine:) 25/08/2011 02:24



Le nature writing et moi, bon, ça fait quatre... mais si tu dis que c'est super drôle, pourquoi pas.  



Papillon 26/08/2011 20:05



J'ai beaucoup aimé le héros, en tout cas !



In Cold Blog 23/08/2011 22:26



J'ignore pourquoi mais, de ce livre, des neo nazis, des mouches et de tout le tralala, je n'ai gardé l'image que d'un homme bougrement sexy. J'achète !



Papillon 24/08/2011 20:38



Il m'a fait un drôle d'effet à moi aussi



kathel 22/08/2011 10:51



Le moins que l'on puisse dire, c'est que tu donnes terriblement envie de lire ce livre !



Papillon 23/08/2011 21:14



Ce roman est un régal !



Joelle 22/08/2011 10:05



Encore un pêcheur comme héros de roman ;) Et encore un tout aussi sexy ! mdr !!! Bon, je note ... comment faire autrement ? Mais c'est surtout ton enthousiasme qui m'a convaincue !



Papillon 23/08/2011 21:13



Bien plus sexy, en fait, si tu veux mon avis !



Hélène 22/08/2011 09:38



ah oui Dahlgreen... quel homme !!!



Papillon 23/08/2011 21:12







keisha 22/08/2011 08:55



Ouaip! L'ouest est le paradis des pêcheurs, je confirme, j'en ai vu (de loinà et j'ai même visité deux boutiques spécialisées, tandis que le vendeur (poli mais inquiet) se demandait ce que deux
dames faisaient à discuter (et même pas en anglais) au dessus de ses mouches...


Pas vu Dahlgren, héla hélas. Reste à espérer que ça se bouge un peu, chez J Tenuto, ça c'est sûr.


Le Montana, c'est 1 million d'habitantspour 400 000 km², donc je comprends ce que pourrit dire un lecteur pointilleux (surtout qu'il y a aussi des amérindiens, dans la réalité)



Papillon 23/08/2011 21:12



On va finir par devenir de vraies spécialistes de la pêche à la mouche !



Aifelle 22/08/2011 05:51



Un excellent souvenir de lecture de vacances pour moi  Chouette pour la suite, je suis preneuse.



Papillon 23/08/2011 21:11



Idéal pour les vacances, en effet !