La ligne de sang - DOA

Publié le par Papillon

 

Un banal accident de la circulation dans doa.jpgles rues de Lyon, et un m otard part dans le décor. Traumatisme crânien, coma, hôpital. Les deux flics présents sur les lieux, Marc Launay et Priscille Mer, font une enquête de routine. Qui est la victime ? Paul Grieux, un type secret et solitaire, qui venait de se faire larguer par sa petite amie, Madeleine, beaucoup plus jeune que lui et qui est d’ailleurs introuvable. Personne ne semble s’inquiéter de cette disparition : Madeleine est une jeune fille indépendante qui s’absente souvent pour quelques jours. Pendant ce temps, la victime, pourtant inconsciente, commence à avoir des crises bizarres, à parler dans son sommeil, voire à crier, multipliant les voix, les langues et les discours confus, qui laissent à penser qu’il souffre d’une grave psychose et aurait été sexuellement abusé pendant son enfance. En cherchant à élucider le mystère de ce passé, Marc et Priscille vont tomber dans un puits d’horreur...

Malgré quelques longueurs et quelques incohérences dans le récit, voici un thriller super efficace, à ne pas lire tout seul le soir au fond des bois, car il est vraiment de nature à vous filer les chocottes. Ça commence assez platement, mais très vite le récit flirte avec le surnaturel et le paranormal, et le lecteur sait bien avant les flics que ce Paul Grieux es
t bien plus complexe que ce qu’il paraît, d’où son angoisse latente. Les incidents surprenants se multiplient et pourtant les flics s’accrochent à la réalité et à la normalité, fixés sur ce qui est devenu le point crucial de l’enquête : retrouver Madeleine avant qu’il ne soit trop tard. Au fil du récit, les deux enquêteurs, tous deux solitaires et empêtrés dans des angoisses existentielles, gagnent en épaisseur et en crédibilité, méritant leurs galons de vrais flics de polars, hargneux et tenaces. Un gros regret quand même : la fin très abrupte m’a laissée avec plein de questions sans réponses sur le comment du pourquoi…

 

Une excellente interview de DOA sur Bibliosurf.

 

Folio policier, 2010. – 641 p.

Publié dans Polars & Co

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laure 26/04/2010 21:22



tiens c'est marrant car je l'ai lu pendant mes vacances la semaine dernière, et je ne suis pas restée sur des questions sans réponse comme toi, au contraire tout se tient il me semble.. d'accord
par contre sur le complètement flippant, à ne pas lire le soir avant de dormir ! (et les 650 pages ne m'ont pas paru longues du tout !) ;-)



Papillon 26/04/2010 22:51



C'est peut-être parce que tu l'as lu en vacances qu'il t'a semblé moins long...


Quant aux questions, il y en a au moins une dont je n'ai pas trouvé la réponse : comment est-elle sortie de l'appartement ?



keisha 08/04/2010 07:43



Le fameux BR... le mien était tombé bien bas après un bon mois de vacances, mais je n'ai pas été "privée" de blog it. Ceci étant, on peut contourner la difficulté comme tu le fais maintenant.



zarline 07/04/2010 13:41



Complètement à l'opposé du commentaire de The Big Bad Wolf, les fins ouvertes ont tendance à m'énerver, surtout dans un thriller. Ton billet donne envie mais j'hésite encore...



Papillon 07/04/2010 21:02



Laisse toi porter par tes envies, va ! :-)



The Big Bad Wolf 07/04/2010 12:46



Plaisir du partage des plaisirs. Quelques interrogations cependant, à la lecture de cette critique: qu'entendez-vous par longueurs et incohérences? Plus de précisions? Personnellement, ce
problème de fin abrupte ne me cause aucun souci. J'aime les livres ouverts, qui laissent finalement à mon imagination le soin de remplir les blancs... Ou pas.


A essayer ces temps-ci: 'Raphael, derniers jours' ou 'Noir Océan'.



Papillon 07/04/2010 20:59



Pour ce qui concerne les longueurs, c'est dû, je pense, au procédé narratif adopté par l'auteur et qui fait que le lecteur en sait plus que les flics sur la personnalité de Paul Grieux et qu'il
subodore assez vite (une partie de ) la vérité... Il attend que quelque chose se passe, mais l'enquête piétine et on tourne un peu en rond.


Et les flics ne sont pas sensés faire une enquête, mais ils cherchent, "visitent" des apparts, posent des questions, etc... Beaucoup d'énergie pour une accident de la circulation, alors qu'ils
sont débordés, c'est ce que j'appelle une incohérence. Il y en a d'autres...


Quant à la fin, elle n'est pas réellement ouverte, elle est brutale. Je reste avec au moins UNE question. Et je commence à penser que l'auteur n'avait pas de réponse et qu'il s'en sort par une
pirouette. D'ailleurs, maintenant que j'y pense, la fin est tout à fait conforme à son pseudo : death on arrival ! ;-)



Aifelle 07/04/2010 11:30



Le paranormal m'aurait plutôt tentée, mais si la fin nous laisse en plan, non, je n'ai pas envie.



Papillon 07/04/2010 20:44



Pas en plan, mais en suspens...



Ys 07/04/2010 11:16



C'est bien ce que je me disais, ce truc doit foutre les jetons ! C'est un pavé mais tout à fait le genre de truc que je lirais pendant mes vacances (les grandes je veux dire).



Papillon 07/04/2010 20:44



C'est un pavé qui se lit quand même très vite !!!



belledenuit 07/04/2010 09:32



tout comme Joelle, je n'étais pas tentée au départ et puis ton avis m'a fait m'interroger sur le peut-être/pourquoi pas d'une éventuelle lecture. Mais la fin de ce que tu en dis me refroidit.
Alors là maintenant j'hésite beaucoup...



Papillon 07/04/2010 20:43



Si tu n'aimes pas rester sur des interogations...



keisha 07/04/2010 09:00



Surnaturel et paranormal? Pas mon truc, je n'aime pas qu'un auteur utilise ces ficelles là, cela me donne l'impression qu'il manque d'imagination... Oui, je suis bizarre parfois...


Pas de blog it car tu as changé d'ordi??? De toute façon tu as trouvé comment donner les petites nouvelles. Il n'y a qu'OB qui est casse pieds comme cela...



Papillon 07/04/2010 20:42



Ce n'est pas vraiment une ficelle, mais ça se déroule dans un milieu très particulier (impossible d'en dévoiler plus !)


Quant à mon blog-it j'ai appris par une autre blogueuse qu'OB estime qu'il faut avoir un blog rank minimal pour y avoir droit et comme mon BR a pas mal dégringolé, je suis punie !!! Merci OB !



Joelle 07/04/2010 08:44



Je n'étais pas très tentée au départ car je le voyais plus comme un thriller classique. Avec ton billet, cela me semble nettement plus intéressant mais ce que tu dis de la fin m'inquiète un peu !



Papillon 07/04/2010 20:40



Disons que la fin n'est pas classique ! ;-)