L'Embellie - Audur Ava Olafsdottir

Publié le par Papillon

 

Rentrée littéraire 2012

 

olafsdottir2.jpg

 

Une femme, la narratrice, se fait larguer brusquement par son mari, qui lui reproche, entre autres, de ne pas vouloir d'enfant. C'est une jeune femme assez fantasque, qui parle dix langues et vit de ses traductions. Elle accepte la séparation avec un certain détachement, mais décide quand même de mettre à profit cette rupture pour faire un break dans sa vie et partir en voyage pour quelques semaines, voire quelques mois. Peu avant son départ, sa meilleure amie est hospitalisée et lui confie son petit garçon. Ne pouvant refuser, notre héroïne prend donc la route dans une vieille guimbarde avec un gamin de quatre ans très myope et très sourd, alors que des pluies torrentielles transforment peu à peu l'Islande en un vaste aquarium un rien fantasmagorique.

 

Je suis beaucoup moins enthousiaste sur ce roman que la plupart des lecteurs dont j'ai déjà lu les avis. Il contient plein de situations qui m'ont paru soit complètement improbables, soit très exagérées : la jeune femme gagne deux fois à la loterie avant de partir en voyage, chaque fois que sa route croise celle d'un animal, celui-ci meurt dans des circonstances suspectes et chaque fois qu'elle rencontre un homme , elle passe la nuit avec lui. On se demande une telle femme a pu supporter pendant dix ans un mari ennuyeux comme la pluie. Le roman met très longtemps à démarrer, mais on finit par comprendre que cette jeune femme va vers l'Est, vers son passé, pour dépasser le traumatisme qu'elle a connu à quinze ans. Audur Ava Olafsdottir reprend ici ses thèmes favoris : le départ comme remède, l'apprentissage de la maternité. J'aurais d'ailleurs aimé qu'elle donne plus de place à cet enfant si sage qu'il a plus un rôle de poupon que de vrai petit garçon.

 

Bref, la magie n'a pas fonctionné pour moi et je n'ai pas retrouvé l'enchantement de Rosa candida.

 


Traduit de l'islandais par Catherine Eyjolfisson.

Zulma, 2012. - 395 p.


Commenter cet article

Hélène 02/04/2013 11:35


Ma première impression fut la tienne, je l'ai repris plus tard avec beaucoup plus de succés...

Papillon 02/04/2013 20:43



Euh, je crois que je l'ai déjà donné  (tant pis pour moi : il doit être en train de réjouir quelqu'un
d'autre...)



Patrizia 25/01/2013 12:53


Et bien moi, j'ai adoré ce livre. Cela m'a fait revivre notre équipée de l'été dernier en Islande. J'y ai retrouvé toutes les ambiances, couleurs, humeurs islandaises et ça m'a collé une grave
envie d'y retourner ;)


J'en parle ici: http://essaipat.wordpress.com/2013/01/25/lembellie-daudur-ava-olafsdottir/

Papillon 25/01/2013 20:21



C'est peut-être parce que tu connais le pays, mais j'avais tellement aimé le précédent que celui-ci m'a déçue.



Leiloona 17/11/2012 15:21


Déjà que Rosa Candida ne m'avait pas transportée ... Bon, je verrai bien, je l'ai reçu d'une copine.

Papillon 17/11/2012 20:10



Tu nous raconteras !



Nath 10/11/2012 21:29


Même impression... déçue après le ravissement de Rosa Candida!

Papillon 11/11/2012 12:35



Dommage !



krol 10/11/2012 19:45


Tiens un avis différent, voilà qui est intéressant ! Il m'attend dans un tiroir...

Papillon 11/11/2012 12:34



Nous sommes plusieurs, en fait, à ne pas avoir été totalement emballées...



keisha 07/11/2012 20:18


Oui, je sais que c'est ta vraie initiale, je plaisantais bien sûr!!!

Lilly 07/11/2012 11:31


J'ai déjà détesté "Rosa Candida", alors si celui-ci ne plaît même pas aux fans de l'auteur... En plus, ça a l'air de ressembler à son premier livre.

Papillon 07/11/2012 19:38



Son premier, je ne sais pas, mais en toit cas, écrit avant Rosa candida.



In Cold Blog 07/11/2012 09:11


Qu'est ce que tu fais du hasard ? Que dis-tu de cette famille suédoise dont trois membres différents ont gagné chacun des millions au loto en l'espace de quelques années seulement à chaque fois
que la soeur aînée était enceinte ?

Papillon 07/11/2012 19:37



C'est ce que dit l'auteur : la probabilité de gagner deux fois dans la même semaine est très faible mais pas nulle.



kathel 07/11/2012 08:43


Je l'ai commencé... et puis les situations improbables, le personnage principal un peu "flou" et l'impression que ça partait dans tous les sens ont eu raison de moi... Et pourtant, Rosa candida
avait été un coup de coeur ! 

Papillon 07/11/2012 19:36



Pareil pour moi.



Sandrine(SD49) 07/11/2012 08:27


je n'ai pas été très enthousiaste non plus ...

Papillon 07/11/2012 19:36



et en plus moi je l'ai offert à plusieurs personnes avant même de l'avoir lu !