Janvier à Paris

Publié le par Papillon

 

 

janvier-a-paris.jpg

 

Vous le croyez, vous, que le mois de janvier est déjà passé ? Passé où, d'ailleurs ? On se le demande ! J'ai l'impression de n'avoir rien fait. Sauf deux ou trois trucs, quand même...

 

Au cinéma :

J'ai adoré La vie rêvée de Walter Mitty, malgré les défauts du scénario, parce qu'on y voit un type banal qui n'ose pas vivre sa vie et se contente de la rêver, jusqu'au jour où il se retrouve au pied du mur : retrouver une photo perdue. La photo doit illuster la dernière couverture du magazine dans lequel il travaille. Par amour pour son boulot, il se jette à l'eau (dans tous les sens du terme). J'aime beaucoup l'idée (pas de se jeter à l'eau, mais d'aller au bout de ses rêves, malgré la peur que représente toute nouvelle expérience). En plus, on voit dans ce film de magnifiques paysages, un truc auquel je ne sais absolument pas résister (comme la suite va le montrer).

 

le-vent-se-leve.jpgEn revanche, je me suis profondément ennuyée devant Le vent se lève, dernier film d'animation de Miyazaki, le maître du genre. Certes, le graphisme est magnifique et vivant, les couleurs sublimes et les personnages attachants, mais il y est question d'un jeune homme qui rêvait de construire des avions et va devenir l'inventeur du fameux zéro japonais. Et la construction des avions, ce n'est pas vraiment mon truc, alors j'ai trouvé le temps bien long...

 

 

 

 

Au théâtre :

Je me suis régalée des Fausses confidences de Marivaux, délicieusement mises en scène par Luc Bondy au Théâtre de l'Odéon, avec Isabelle Huppert et Louis Garrel. Cela dit, le texte est tellement bon et se suffit tellement à lui-même que je suis sûre que ça passe dans n'importe quelle mise en scène. En deux mots, Dorante est amoureux d'Araminte, mais il est pauvre, elle est riche, pas question de lui faire une cour officielle. Il se fait engager comme intendant et, avec la complicité d'un valet, va tout faire pour la rendre amoureuse, sans même ouvrir la bouche. C'est l'histoire d'une géniale manipulation où Marivaux nous montre que l'amour n'est rien d'autre que le désir d'être aimé.

 

 

Côté lectures :

Ce n'est pas la joie. Depuis que j'ai terminé le superbe Confiteor, tout me tombe des mains. J'ai successivement abandonné :

- Kampuchea de Patrick Deville, parce que je ne comprenais rien. Je déteste les auteurs qui vous plonge au milieu d'une histoire sans vous donner la clé de la porte,

- La saison de l'ombre de Leonora Miano parce que quelque chose dans le style m'empêchait d'adhérer à l'histoire,

- Doggy bag de Philippe Djian (désolée, Cuné) parce que je trouvais les personnages sans intérêt...

 

Je tente actuellement de me passionner pour La question finckler d'Howard Jacobson (chaudement conseillé par Cuné également) où je retrouve un quelque chose, en effet, de Philip Roth, en version british.

 

Et comme je ne lis plus, j'écoute beaucoup de musique, notamment ceci :

 

 

 

 

pas très récent, mais que j'adore (je suis une fan absolue de Gaëtan Roussel) et dont les paroles me paraissent assez bien illustrer les relations que j'entretiens avec ce blog...

 

 

Sinon, je marche beaucoup parce que je me prépare pour ma prochaine randonnée, au bout du monde. Départ dans trois semaines. Et comme j'ai devant moi un très long voyage (deux fois douze heures d'avion), je me suis interrogée sur l'opportunité d'acquérir une liseuse et de passer au numérique. Mais, en fait, non. Tous les livres que j'ai envie d'emporter n'existent pas en version numérique, donc je ferai comme d'habitude : une pile de livres et trois tee-shirts (les tee-shirts se lavent, eux !)

 

nouvelle-zelande-copie-1.jpg

 


 


Publié dans Inventaires

Commenter cet article

Meuraie 21/02/2014 13:45


Bon voyage en Nouvelle-Zélande!!!!


Si tu atterris à Auckland (ce qui est souvent le cas pour nombre d'entre nous), tu peux aller faire un tour sur les quais (près du port de plaisance), où tu trouveras un container de swap-book.
Tu pourras prendre des bouquins et déposer ceux déjà lus ... Peut-être qu'il reste même encore quelques bouquins en français que j'avais déposé il y'a quelques mois ... Ou que d'autres
frenchouilles s'y sont mis!!!!


En tout cas, je te conseille "Le pays du nuage blanc" de Sarah Lark et surtout, de profiter de ce beau pays!

Theoma 09/02/2014 18:54


un beau bilan ! ça y est ! Confiteor m'attend sur l'étagère. Mince pour le Miyazaki, car je me réjouis d'aller le voir !

Papillon 12/02/2014 20:02



Le Miyazaki n'est pas mal, mais pas un coup de coeur, ça tient au sujet.



keisha 01/02/2014 11:37


Pour les valises, je confirme : les bouquins, oui, suffit d'enlever des vêtements inutiles...

Papillon 03/02/2014 20:15



Je suis du genre à voyager léger, de toute façon



sylire 01/02/2014 10:00


Sympa ton billet. Pas de chance pour les lectures.... mais après une lecture très forte, difficile d'enchaîner sur autre chose.


J'adore marcher mais quand je marche trop, j'ai une tendinite au fessier qui se déclanche. Pauvre de moi...

Papillon 03/02/2014 20:14



C'est ce que je crains, quand je marche : la tendinite, la sciatique, la crampe, etc.. Alors, je me ménage !



Flo 31/01/2014 09:49


Han ! Le pays du long nuage blanc ! Cela me plairait bien de le découvrir (et de pouvoir y acheter des bouquins quasi-introuvables en France en VO qui plus est sans attendre leur parution en UK).
Je te souhaite d'avance un bon séjour et te soutiens dans ta politique du "une pile de livres et trois t-shirts" (même si je ne lis quasiment pas quand je suis en vacances à l'étranger et que
même dans un avion aucun bouquin n'arrive à me faire oublier ma frousse :S)

Papillon 31/01/2014 19:35



J'espère que j'aurai l'occasion de flâner un peu dans les librairies, même si le but du voyage est quand même de profiter des beautés naturelles de ce beau pays. Je ne lis pas non plus beaucoup
dans ce genre de voyage, mais c'est le voyage en avion que je redoute. Il me faut vraiment un bon bouquin ou un bon film pour me garder assise pendant douze heures !



Aifelle 31/01/2014 06:33


J'avais des craintes pour le Mizayaki, parce que les avions et moi, ça fait deux, mais je ne me suis pas ennuyée .. je l'ai trouvé juste un peu long. Si je comprends bien, ta destination est
la Nouvelle Zélande, chouette

Papillon 31/01/2014 19:32



Oui, c'est un super voyage, j'ai encore du mal à réaliser que je pars, tellement j'en rêvais depuis des années.



cuné 31/01/2014 06:24


Moi je dis que tu devrais tenter une fois, rien qu'une fois, un voyage avec liseuse, pour tester (déjà) et voir ce que ça donne en situation réelle, plutôt que de décréter PAR AVANCE que les
livres que tu as envie de lire (mais tu n'as RIEN envie de lire en ce moment, tu le dis toi-même ;o)) n'existent qu'en version papier. Ne l'achète pas, emprunte-la, et teste ! :)


Sinon c'est sûr que Doggy bag après Confiteor, ça peut pas marcher :)))

Papillon 31/01/2014 19:31



Telle était bien l'idée de départ : tenter un voyage avec une liseuse. Et je ne peux pas en emprunter une parce que personne n'en a autour de moi (sauf mes collègues anglais qui ont tous un K***,
of course, dont ils ne se sépareraient pour rien au monde, ce qui tombe bien sachant ce que je pense d'Am***). Bref, j'étais pleine de bonne volonté mais il faut reconnaître que l'offre
éditoriale numérique en français est très limitée. Et il faut bien que je mette du carburant dans la machine, non ? Parce qu'une liseuse vide, ça pard beaucoup de son intérêt