Hypothermie - Arnaldur Indridason

Publié le par Papillon

 

indridason6.jpg

 

Une jeune femme est retrouvée pendue dans sa maison de campagne et tout laisse à penser qu’elle s’est suicidée. Mais sa meilleure amie n’est pas convaincue par cette théorie et persuade Erlendur de mener sa petite enquête. Il ne tarde pas à découvrir que Maria ne s’était pas remise de la mort de sa mère, avec laquelle elle entretenait une relation d’autant plus fusionnelle que son père était mort tragiquement alors qu’elle était encore enfant. Depuis, elle s’intéressait beaucoup à la vie après la mort et avait même rencontré un medium pour essayer d’entrer en contact avec sa mère. Parallèlement, Erlendur reprend sa marotte : les vieux dossiers de disparitions mystérieuses.

 

Ce que j’aime chez Arnaldur Indridason, c’est qu’il traite à chaque fois un thème différent. Après les désillusions du communisme dans L’homme du lac et les questions d’immigration dans Hiver arctique, il aborde ici la question douloureuse et très intime du deuil et de l’absence, avec un roman qui flirte avec le surnaturel. Et j’aime de plus en plus le commissaire Erlendur et sa ténacité. Il me fait penser à une araignée qui tisse tranquillement sa toile, avec application et persévérance et finit toujours par y attraper sa proie. Il interroge le moindre témoin, s’attache au plus petit détail et  remet toutes les pièces du puzzle dans le bon ordre.

 

Il y a bien une ou deux petites choses qui m’ont agacée dans cette histoire, mais je n’en parlerai même pas, tant j’ai été touchée par cette quête absolue que mène le commissaire, seul contre tous et contre ses propres fantômes.

 

 

Traduit de l’islandais par Eric Boury.
Métailié, 2010. – 296 p.

Publié dans Polars & Co

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A


Merci pour ton billet qui me donne envie de lire ce livre. Je suis un peu en anne d'inspiration dans mes choix en ce moment !



Répondre
P


Si tu aimes les polars noirs je te conseille tous les romans de cet auteur, tous très bons (mais très noirs !)



L


Il va bien falloir un jour que je me décide à en lire un de cet auteur... Parfois, j'me laisse aller...



Répondre
P


Je te le conseille vraiment.



C


Cet opus m'a beaucoup touchée, mais il faut dire qu'Indridasson m'a rarement déçue.



Répondre
P


Pareil pour moi !



H


J'ai tendance à trouver ses romans un peu trop sombres...



Répondre
P


C'est noir, mais j'aime !



J


Décidément, malgré l'été, je le vois partout sur les blogs, cet auteur :) J'ai déjà noté tous ses titres mais ne me suis pas encore lancée !



Répondre
P


Si tu en lis un, tu auras envie de tous les lire !



M


Une belle série, il me reste toutefois le dernier à lire



Répondre
P


Comme moi, mais ça ne saurait tarder !



S


Je les ai tous lus et j'attends les suivants avec beaucoup d'impatience



Répondre
P


Le prochain sort cet automne.



P


Je sors très bientôt de ma PAL "Hiver arctique" justement (peut être ce soir même). C'est que j'ai pu acheter "Hypthermie" en poche, et que je fais durer le plaisir, sinon je vais être en
manque...



Répondre
P


Je te comprends !



A


J'ai beaucoup aimé aussi celui-là. Il me reste le dernier à lire.



Répondre
P


Moi aussi (je l'ai déjà réservé à la bilbio mais il sort beaucoup !) et il en sort un autre cet automne.



J


il est dans la PAL depuis quelques semaines... j'ai terminé Hiver arctique et je suis accro à cet auteur. Je pense qu'il sera le seul dont j'aurai tous les livres à la maison!



Répondre
P


Hiver arctique était vraiment très noir... Celui-ci l'est un peu moins.