De ma fenêtre - Ahae

Publié le par Papillon

 

Il est un endroit à Paris parfaitement agréable pour  flâner le dimanche matin : le Jardin des Tuileries, qui me rappelle immanquablement que je vis dans l'une des plus belles villes du monde. D'un côté, la silhouette altière et imposante du Louvre, de l'autre, la plus belle perspective de Paris qui conduit l'oeil de l'Obélisque de la Concorde à la Grande Arche de la Défense. Et c'est dans ce jardin que s'est posée pour un mois l'exposition de photographies d'Ahae.

 

Ahae est un homme d'affaires coréen que son talent d'inventeur a rendu très riche. Il y a quelques années, il a décidé de se consacrer entièrement à sa passion pour la photographie, avec un projet très original : ne photographier que d'une fenêtre de son studio. Cette fenêtre donne sur un coin de nature très préservé : un petit bois d'érables, une prairie herbeuse et un étang. Un lieu presque banal, peuplé pourtant de toute une faune: chevreuils, pies, hérons cendrés, canards mandarins, libellules et grenouilles. D'un bout de l'année à l'autre, et de l'aube au crépuscule, Ahae a photographié le passage des saisons et toute cette vie qui s'agite sous sa fenêtre. Résultat : deux millions de photos en trois ans.

 

Le projet m'intéressait particulièrement en ce qu'il a de méditatif. Et le résultat est à la hauteur de ce que j'atttendais : superbe et apaisant. Ahae ne fait pas un travail d'artiste, en ce sens qu'il ne cherche pas l'innovation ou le cadrage original : pas de trucage, pas de retouche d'image. Son but est de révéler "l'extraordinaire dans l'ordinaire" : des jeux de lumière sur l'étang, un vol d'oiseaux, un faon qui trébuche sur la glace. Il s'intéresse autant à l'infiniment grand : le ciel et les nuages, qu'à l'infiniment petit : deux libellules sur un brin d'herbe.

 

Les photos sont classées par thème : eau, ciel, animaux, arbres, hiver, et la scénographie est particulièrement réussie. J'ai particulièrement aimé le travail sur l'eau et les reflets. Dans cette lumineuse salle ovale, il est difficile de ne pas penser aux Nympheas de Monet qui s'exposent à deux pas.

 

ahae3.jpg

 

Ahae1.jpg

 

ahae4.jpg

 

Le projet d'Ahae n'est pas qu'esthétique, il est aussi écologique. Il nous propose de nous ouvrir les yeux sur les beautés de la nature et la nécessité de les préserver.

 

Tout dans cette exposition est fait pour vous faire vivre un moment de sérénité et de contemplation. Et l'entrée est gratuite : profitez-en.

 

A Paris, Jardin des Tuileries, jusqu'au 23 juillet.

 

Et pour les non parisiens, l'exposition est visible en ligne : ahae.com


Publié dans Expos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T

Le billet d'Aifelle me conduit ici. Merci de signaler cette exposition sur un thème qui me touche beaucoup. J'irai voir le site si je n'arrive pas à la voir à Paris.
Répondre
B

Comme quoi on a l'horizon qu'on se donne !


C'est magnifique. Merci.
Répondre
L

Je l'ai vu cet après-midi, j'en suis sortie charmée. Un incroyable moment en dehors de la folie parisienne.
Répondre
P


Entierement d accord : une bulle d air frais !



A

Ces photos sont splendides, en effet ! Et comment refuser un moment de sérénité et de contemplation ?
Répondre
P


J'étais tellement bien dans cette expo que je n'arrivais plus à en partir !



A

J'irai certainement à Paris en juillet, je m'arrangerai pour que cette expo se trouve sur ma route, ce que tu montres est superbe.
Répondre
P


Et ce n'est qu'une toute petite partie de ce qui est exposé. Je suis sûre que tu aimeras.



C

Le concept me plaît beaucoup ! Faute d'aller à paris, j'irai tout à l'heure me balader sur le site que tu as mis en lien. Merci !:)
Répondre
P


Le site est très beau, tu verras.