Ce que je sais de Vera Candida - Véronique Ovaldé

Publié le par Papillon


Rentrée littéraire 2009

Vera Candida est née et a grandi à Vatapuna, une île où le temps semble s’être arrêté, quelque part au large d’un continent que l’on devine être l’Amérique du Sud. Et si Vera Candida se carapate de son île un soir de pluie, c’est pour fuir l’espèce de malédiction qui semble frapper les femmes de la famille, celle d’être maltraités par les hommes. La première de ces femmes, Rosa Bustamente, qui fut pécheresse avant d’être pêcheuse de poissons volants, est une femme libre et forte, jusqu’au jour où son chemin croise celui d’un truand mégalomane et maléfique…

Que j’ai aimé ce roman ! Le réalisme magique à la sud-américaine convient parfaitement à l’univers si personnel de Véronique Ovaldé et à sa plume simple, vivante et imagée. Cette histoire, qui flirte avec le conte, est un hymne à la femme et à la mère, et les hommes n’y ont pas le beau rôle. C’est une histoire dans laquelle on se sent bien et que l’on voudrait ne jamais voir finir. Rien d’angélique, pourtant, dans la vie de ces femmes, mais Véronique Ovaldé a ce talent de nous conter des faits sombres sans jamais être ni sordide, ni voyeuse, mais pleine de compréhension, voire d’humour. N’ayez pas peur d’être libres, nous dit-elle. Mais soyez lucides.

Elles ont aimé : Amanda - Jules - Cuné - Antigone - Cathulu - Albertine - Mango

Lu dans le cadre du Prix Goncourt des Lycéens.

L’Olivier, 2009. – 293 p.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bénédicte 24/02/2010 16:00


comme toi j'ai bien aimé ce livre de Véronique Ovaldé qui a su mettre tant de légéreté dans le récit de toutes ces violences faites aux femmes


Papillon 26/02/2010 20:40


un grand coup de coeur de la dernière rentrée et je crois que tout le monde est unanyme sur ce roman !


emma 23/11/2009 17:33


Je viens de terminer V.Ovaldes "Vera Candida": un régal! Sous une écriture souple, fluide mais travaillée, ces destins de femmes sont très beaux. On sent le vent, le soleil sur sa peau.......
A recommander


Papillon 23/11/2009 22:39


Contente que tu l'aies aimé. C'et vraiment un très beau roman !


emma 29/10/2009 15:24


Je file à la bibliothèque et s'il n'y est pas, à la librairie ! Il me faut ce livre !


Papillon 29/10/2009 20:02


J'espère que tu vas le trouver, c'est un super roman.


Anne 26/10/2009 19:11


"L'homme qui m'aimait tout bas" et "Mauvaise fille"


Papillon 27/10/2009 20:15


Le père d'un côté, la mère de l'autre 


Anne 25/10/2009 11:19



Si j'avais eu le droit à un 3ème choix...



Papillon 25/10/2009 13:03


C'était quoi les deux permiers ?


amanda 24/10/2009 20:56


Ce livre est un régal à mon sens. Et après avoir entendu VO en parler aux lycéens, j'apprécie encore plus son rapport à l'écriture, à ses personnages et leurs histoires.


Papillon 25/10/2009 13:14


Tout à fait d'accord ! Et j'ai bien regretté de ne pouvoir assister à le rencontre du prix goncourt.


Leiloona 24/10/2009 19:32


Je suis en plein dedans ! Et j'adore !


Papillon 25/10/2009 13:14


je vais guetter ton billet, alors !


sylire 24/10/2009 14:52


Je compte bien le lire.
Sinon, concernant ton sondage : j'ai répondu "peut-être faut voir..." parce que j'ai une mauvaise vue, seul mon oeil gauche peut lire (et il ne se gêne pas pour lire beaucoup !), je rique donc un
jour d'avoir de sérieuses difficultés. Le livre électronique me sauvera peut-être dans ce cas.


Papillon 25/10/2009 13:13


Ah ! je n'avais pas pensé à ça pourtant j'ai le problème que toi aux yeux, ou presque : mon oeil voit de près et mon oeil droit voit de loin !


Karine:) 24/10/2009 13:12


C'Est vraiment un livre que j'ai envie de lire!!!  Mais je vais attendre la sortie en poche... ou de le trouver usagé!


Papillon 25/10/2009 13:12


Je suis certaine que tu aimeras !


In Cold Blog 24/10/2009 11:19


J'ai adoré Déloger l'animal mais suis resté perplexe face à Et mon coeur transparent, alors j'hésite un peu avec celui-là, malgré tout le bien que je peux en lire partout.


Papillon 25/10/2009 13:12


Celui-ci est bien au-dessus du précédent. Vraiment. Mais c'est quand même un roman très féminin, qui parle beaucoup de maternité. Mais il faut tester !