Blessés - Percival Everett

Publié le par Papillon

Il y a des années que John Hunt a quitté la ville pour s’installer dans un ranch où il élève des chevaux en compagnie de son vieil oncle. La vie s’y écoule paisiblement entre dîners chez les voisins, visites en ville et dressage de chevaux. Jusqu’au jour un jeune homosexuel est retrouvé assassiné dans le désert. Des vaches sont abattues et mutilées, des insultes racistes apparaissent, une vague menace plane sur cette petite communauté. Et John ne peut s’empêcher de se sentir impliqué parce qu’il est noir, que ses plus proches voisins sont indiens et que le fils de son meilleur ami venu lui rendre visite est homosexuel.

Encore un roman qui dresse un constat affligeant de la réalité de l’Amérique moderne. Appartenir à une minorité, être un tant soit peu différent, y est, semble-t-il, toujours synonyme de danger. Il y a, au début du roman, une ambiance qui m’a fait penser à Jim Harrison et son amour des grands espaces. Mais Percival Everett est bien plus pessimiste : même au fin fonds de l’ouest, le racisme guette et la violence couve. Il a su créer, avec John Hunt, un très beau personnage de rancher atypique, cultivé et amoureux de l’art, pas macho pour deux sous, qui s’interroge sans arrêt sur la portée de ses paroles, sur les sentiments qu’il éprouve, sur la juste attitude à avoir, sans renier ce que l’on est. Cet homme est, à lui seul, une leçon d’humanité.


Traduit de l’américain par Anne-Laure Tissut.
Actes Sud, 2007. – 271 p.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sebastien L 13/01/2009 17:55

hello :)j'ai beaucoup aimé ce roman, et j'en donne un avis assez fourni (pour ne pas encombrer les commentaires!) sur mon blog, si vous voulez en parler:http://lireplus.mabulle.com/index.php/2009/01/13/172253-percival-everett-blesses bien à vous

Flo 11/04/2007 10:25

Je l'ai rendu à la biblio la semaine dernière après en avoir lu à peine 10 pages... Pas trop accroché à l'écriture, bien différente du ton adopté dans ses autres romans. Peut-être le reprendrai-je à l'occasion. Depuis que j'attendais qu'il soit dispo ! :(

Sinon, d'Everett, je recommande encore et toujours "Effacement".

yueyin 09/04/2007 19:24

tentant...

choupynette 17/03/2007 14:24

Je dois l'avouer, en passionnée des chevaux, c'est d'abord la couverture qui a capté mon regard. Mais après avoir la 4ème de couv, ce titre est venu rejoindre la longue PAL de mon petit calepin...ta critique me conforte dans cette idée!

Papillon 17/03/2007 19:02

Si tu aimes les chevaux, je suis sûre que tu vas aimer !

Allie 16/03/2007 18:49

Je n'ai encore jamais lu cet auteur et ça fait quelque fois que je vois des critiques de ses livres sur les blogs. Cependant, je ne connaissais pas ce titre-ci et j'ai bien envie de me le procurer!

Papillon 16/03/2007 20:58

@InColdBlog : ce n'est qu'un rendu pour un prêté !@Florinette, Fanyoun et Allie : j'espère que vous l'aimerez ! Percival Everett n'est pas encore très connu (même s'il est publié chez Actes sud) mais c'est son troisième roman traduit en français. Et le premier que je lis. Un auteur à suivre !

Fanyoun 16/03/2007 16:48

Ce roman est la lettre E de mon challenge ABC. J'avais lu une critique dans Télérama qui m'avait donné très envie de le lire. Ton article renforce mon avis et  je vais faire ce livre une de mes priorité lecture.

InColdBlog 16/03/2007 15:32

Ce n'est pas sans rappeler Les pieds dans la boue ou Le pouvoir du chien... et le meurtre de Matthew Sheppard. Je ne connaissais pas cet auteur, merci à toi redoutable Tentatrice !    ;o)

Florinette 16/03/2007 10:57

J'avais repéré ce livre, j'aime beaucoup la couverture et la citation, un roman qui devrait me plaire ! ;-)