Hamaguri - Aki Shimazaki

Publié le par Papillon

Le poids des secrets /2

Encore une très jolie couverture pour le second volume de la pentalogie d’Aki Shimazaki, Le poids des secrets. Nous y retrouvons l’histoire de Yukio et Yukiko. Mais cette fois, tout ce qui concerne la seconde guerre mondiale et notamment l’explosion de la seconde bombe nucléaire sur Nagasaki est passé sous silence, au profit de la seule d’histoire d’amitié amoureuse entre Yukio et Yukiko qui ignorent qu’ils sont frère et sœur. Et c’est Yukio qui raconte…

Il a trois ou quatre ans quand il rencontre Yukiko au parc où elle vient jouer accompagnée de son père. Un forte amitié lie bientôt les deux enfants qui font un pacte d’amitié, pacte scellé par leurs deux noms inscrits au cœur d’un coquillage, hamaguri. Mais Yukio déménage à Nagasaki… Dix ans plus tard, il retrouve Yukiko, devenue sa voisine, mais il ne reconnaît pas en elle sa petite amie d’enfance. Pourtant, à nouveau un sentiment très fort le lie à son amie…

Une histoire simple, au style épuré, qui m’a beaucoup touchée… Il n’est point besoin d’avoir lu le premier volume pour être ému par cette histoire d’amour impossible entre deux jeunes gens auxquels on a dissimulé leurs origines. Mais j’ai désormais bien hâte de connaître la suite de l’histoire. 

Actes Sud / Babel, 2007. – 112 p.

La critique de Tsubaki, premier volume du Poids des secrets.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L


J'ai lu les 3 premiers : j'aime toujours autant cette écriture douce et simple.



Répondre
P


Toute la série est formidable ! Et tous les derniers billets m'ont donné envie de la relire...



N


J'ai été déçu par Hamaguri, clairement pas du même niveau que Tsubaki: rythme lent, intrigue moyenne et un peu mièvre... mouais.



Répondre
C
Je promène le 1er volume  dans mon sac, je vais acheter le  2 ème ...
Répondre
P
Je vais guetter ta critique, alors ;-)
Ã
J'adore Aki Shimazaki. Ses livres sont de vrais petits bijoux littéraires. Le plus étonnant, c'est qu'elle écrit dans sa langue d'adoption (le français) et elle parvient à conserver un style tout à fait japonais malgré tout.  À part les cinq livres formant "Le poids des secrets",  elle n'a écrit que "Mitsuba". En terminant, vous savez qu'elle vit au Québec depuis près de 15 ans?
Répondre
P
Vous avez très bien résumé : ce maniement très japonais du français ! oui, je sais qu'elle vit à Montréal et d'ailleurs Tsubaki se déroule en partie là-bas.
M
Excellente série. Quel dommage qu'il n'ye n ai que 5 ...
Répondre
P
Je crois qu'elle en a écrit d'autres après cette série, mais les titres m'échappent...
F
J'avais déjà noté le "Poids des secrets", il ne me reste plus qu'à noter celui-là et de plonger dans cette belle histoire ! ;-)
Répondre
P
Je suis sûre que ça te plaira, ce genre d'histoire :-))
C
Je dois lire   Mitsuba d’Aki Shimazaki dans le cadre de mon Challenge ABC, je suis contente de voir que tu  as aimé  Hamaguri, cela me donne confiance pour ma lecture. ;o)
Répondre
P
Une très jolie plume, un style très pur : très japonais, finalement...
Y
Les deux romans me plaisent beaucoup : tu en parles très bien...e t pus ils sont en poche, je ne vais pas me priver !!!
Répondre
P
En plus, ils sont minuscules : de petites gourmandises !
C
Merci pour la citation, je suis très touchée :-)
Répondre
P
...et j'espère que ça te donnera envie de lire Pessoa, un merveilleux poète ;-)