Le décalogue - Franck Giroud (2)

Publié le par Papillon

Tome 3 – Le Météore de Franck Giroud et J.F. Charles.

Ce troisième tome, qui illustre le commandement « tu n’attribueras aucune image à ton Dieu », nous fait remonter le temps, puisqu’il nous transporte en Grèce en 1958. Il neige dans le massif des Météores et un groupe d’érudits se lance pourtant dans une expédition vers le monastère d’Hagios Manolis. But de l’entreprise : retrouver Nahik, ce livre mythique qui fait réver tous les bibliophiles. Pendant ce temps, la police recherche un dangereux psychopathe. S’est-il intégré à l’expédition ?

Changement d’époque et changement de lieu pour un troisième épisode aux allures de thriller. Une expédition marquée par la malchance dont les membres sont frappés les uns après les autres. Qui est le coupable ? Le scénario est mince, mais le suspense au rendez-vous, dans cette histoire marquée à nouveau par le fanatisme religieux, dont le graphisme imite avec bonheur le graphisme des BD des années cinquante.

Editions Glénat – 2001 – 48 p.

 



Tome 4 – Le Serment de Franck Giroud et TBC


Nous continuons à remonter le temps, puisque ce quatrième volume débute en 1937, dans une petite ville de Bosnie. Cinq amis participent à un pique-nique. Il y a là Safet, qui envisage de partir en Espagne pour participer à la guerre contre le franquisme. Au contraire, Vilko pense que le fascisme vaut mieux que le communisme. Quant à Davor,il se moque bien de la politique : il est amoureux de Milena. Quand il découvre qu’elle aime Safet, il s’engage dans les ordres.
 

Nous les retrouvons en 1946 dans la débâche de la fin de la guerre, et dans des circonstances douloureuses. Davor, attaché au Vatican, fait sortir Vilko d’un camps de prisonniers pour l’aider à fuir en Amérique du Sud. En échange, Vilko lui fait cadeau du seul oblet qu’il possède, un livre : Nahik. Puis Vilko doit affronter Milena qui cherche à venger la mort de Safet, abattu par les fascistes.

Cet épisode, à la fois politique et historique, m’a paru de prime abord plus difficile à comprendre, n’étant pas familière avec l’histoire récente de l’ex-Yougoslavie. Histoire d’amour, histoire d’amitié, histoire de vengeance, ce quatrième volume est porté par un graphisme très élégant aux lignes fluides, presque stylisées, qui multiplie les points de vue et les tonalités.

Editions Glénat – 2001 – 56 p.

Publié dans BD - Mangas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vézuvio 14/01/2007 18:06

Wow... Avec Mozilla ça change tout ! Elle est pas belle la vie ? :-)

marjolaine 14/01/2007 13:16

J'ai souvent vu cette BD "le décalogue" sans l'avoir ouverte! j'essaierai à l'occasion!voici ma newsletter de mi janvier pour tous les amoureux de lectureshttp://www.musy.biz/article-5248631.htmlbonne lectureMarjolaine

Papillon 14/01/2007 14:20

Merci de l'info : je vais jeter un coup d'oeil

Vézuvio 14/01/2007 11:19

Non mais, c\'est quoi tous ces gros mots, d'abord ! If !SupportEmptyparas ! Emptyparas toi-même ! Endif, en plus ! Endif ! Non, mais je vous jure ! Est-ce que c'est du langage de Papilon, ça ? je vous le demande..Et Mozart dans tout ça, ? Hein, il est passé où Mozart ? A la trappe, moi je vous le dis... ;-))
J'ai vu que t'avais Murakami (Haruki) dans ta liste,  moi j'ai adoré ses nouvelles, fraiches et pétillantes comme une canette de coca (non, pas la bière, interdit) notamment son recueil "l'éléphant s'évapore" Les plus réussies ? De mon point de vue "la seconde attaque de la boulangerie" et "rencontre avec la fille 100% parfaite" . Avis de Vézuvio...Endif ! J'y crois pas, endif ! Wofgang Amadeus doit se retourner dans sa tombe, avec le mec d'à côté !

Papillon 14/01/2007 12:17

Hello Vezuvio ! Si tu as plein de gros mots qui aparaissent c'est que tu es sous Internet Explorer. Or il est fortement conseillé d'utiliser Mozilla pour profiter pleinement de mon blog ;-)Pour Murakami, c'est un auteur que j'adore ! Je note le nom du recueil. Sympa d'ailleurs comme titre L'éléphant s'évapore...