Une canaille et demie - Iain Levison

Publié le par Papillon

Décidément, le rêve américain n’est plus ce qu’il était !

Phil Dixon rêve d’une ferme en Alberta où il pourrait élever des vaches, des poules, voire des alpagas. Elias White rêve de faire une brillante carrière d’universitaire et de participer à des débats sur des plateaux de télévision. Et Denise Lupo rêve de devenir profiler pour le FBI.

Mais après une première condamnation due à une erreur judiciaire, Dixon est devenu braqueur de banques. Elias végète dans une petite université de troisième zone où il passe le temps en draguant des étudiantes et en écrivant des articles sur les « effets positifs » du nazisme. Quant à Denise, elle se voit refuser toutes ses demandes de promotion et, parce qu’elle est une femme, reste cantonnée à d’ennuyeuses tâches administratives.

La cavale de Dixon tourne mal. Blessé, il atterrit par hasard dans le jardin d’Elias, qui vient justement de coucher avec sa jeune voisine mineure. Armé d’une menace de chantage et d’un flingue, Dixon oblige Elias à l’héberger. Et c’est Denise qui est chargée de retrouver le fugitif…

A votre avis, que va donner la confrontation de ces trois personnages ? A montrer, bien sûr, que le méchant n’est pas celui qu’on croit. Parce que, c’est bien connu : « à canaille, canaille et demie ».

Ce livre est d’un cynisme absolu et je comprends que les américains n’aient pas voulu le publier. Il montre tout simplement que pour réussir en Amérique aujourd’hui, point n’est besoin d’être intelligent ou travailleur : il faut être cynique !

Voilà un roman très drôle, mais que l’on referme avec des frissons dans le dos !


Traduit de l’américain par Fanchita Gonzalez Battle.
Editions Liana Levi, 2006. – 239 p.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne-Sophie 29/11/2006 20:35

Bonjour,j'ai rencontré l'auteur au Festival America à Vincennes, il est très fin. Je viens d'acquérir ce roman. Ton billet me donne envie de le lire très vite.Au plaisir de te relire

Papillon 29/11/2006 20:41

Je crois que c'est un auteur à suivre !

Michel 29/11/2006 19:34

Entièrement d'accord, 2 romans inclassables, polars, romans.Mais surtout 2 très agréables moments de lecture !

Papillon 29/11/2006 20:17

Bien résumé !

Tamara 29/11/2006 19:06

C'est donc un roman policier un peu décalé, si j'ai bien suivi ?

Papillon 29/11/2006 19:15

Choupy : tu  m'en diras des nouvelles !Tamara : en fait l'histoire policière est un prétexte, c'est plus un roman de société, mais c'est complètement décalé, je confirme !

choupynette 29/11/2006 14:28

Ta dernière phrase suffit à me convaincre...

cathe 29/11/2006 09:28

Pareil que les copines ! Ca a l'air d'être dans la même veine qu' "Un petit boulot" dont j'avais bien apprécié le cynisme et le deuxième degré !

Papillon 29/11/2006 19:14

Et moi je n'ai pas lu Un petit boulot ! Mais devant l'unanimité de vos commentaires, je le rajoute à ma liste -))

solenn 29/11/2006 09:22

J'avais beaucoup aimé "Un petit boulot" aussi, j'ai hâte de lire celui là!

Cuné 29/11/2006 09:15

Ca me semble tout à fait dans le ton de "Un petit boulot" que j'avais adoré, je note, merci !