1275 âmes - Jim Thompson

Publié le par Papillon

Nick Corey est le shérif d’une petite ville des Etats-Unis dans les années vingt. Sa principale activité consiste à en faire le moins possible et « à regarder de l’autre côté quand il se passe quelque chose », parce que, comme chacun sait, s’occuper des affaires d’autrui c’est le meilleur moyen de s’attirer des ennuis. Et des ennuis, ce brave shérif en a déjà son compte : il a pour femme une harpie, pour beau-frère un idiot, pour maîtresse une mégère vorace, et voilà que les prochaines élections approchent…

A travers ce personnage, Jim Thompson nous monte ce que l’humanité a de plus noir : cynisme, égoïsme, mensonges, manipulations, calomnies, adultère, meurtres. Et pourtant, on ne parvient pas à trouver ce pauvre shérif complètement antipathique parce que toute cette histoire nous est racontée au second degré, c'est-à-dire avec un humour grinçant. La morale du héros se réduit à ceci : « Le Bien et le Mal, par exemple, on finit par plus savoir ce que c’est l’un et ce que c’est l’autre. » Difficile de se faire une opinion sur ce type : est-il vraiment bête et méchant ? Joue-t-il au crétin pour faire ses coups en douce ? La fin propose une hypothèse surprenante, que je ne vous révèlerai pas !


Traduit de l'américain par Marcel Duhamel.
Folio Policier - 2005 - 247 p.

Publié dans Polars & Co

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L


J'avais bien aimé ce livre. Nick passe pour un imbécile aux yeux de tous, qui croient le manipuler, mais il mène en fait ses rennes avec intelligence. Il est à la fois détestable mais en même
temps je m'y suis bien attachée. Je conseille cette lectuer que j'avais trouvé sympathique.



Répondre
P


oui, c'est l'ambiguité du héros qui est intéressante !



X
Je me permets d'ajouter que cet excellent roman a fait l'objet d'une non moins excellente adaptation cinématographique : Coup de torchon, de Bertrand Tavernier (1981).
Répondre
P

Je connais le film mais je ne savais pas que c'était une adaptation du roman. Merci !


L
j'ai lu ce roman l'année dernière et j'en garde un souvenir très fort, ce qui est rarement le cas des polars. :)
Répondre
P
Jim Thompson est vraiment un maître de la littérature noire !
C
Oui, bonne fête ;-)))
A propos du livre, il faut lire ensuite "1280 âmes" de Jean-Bernard Pouy qui est une suite / hommage à Jim Thompson.
Répondre
P
Bonne fête à vous deux également, Mesdames Catherine !Cathe : merci du conseil, je vais voir si je le trouve à la biblio.
C
C'est hors-sujet mais cuné a vendu la mèche ...Bonne fête  !
Répondre
J
T'es pas gentille! (dit-elle d'une voix boudeuse) :P
Répondre
P
De toute façon, c'est un petit livre, tu l'auras vite lu ;-)