Libero - Kim Rossi Stuart

Publié le par Papillon

Ce film est un portrait d'enfant, qui montre que ce n'est pas toujours facile d'être un enfant.

 

Depuis que sa femme est partie, Renato élève seul, et tant bien que mal, ses deux enfants, Viola et Tommi. C'est un père aimant, mais très autoritaire. Tommi, onze ans, aimerait jouer au foot, comme ses copains, mais son père préfère qu'il fasse de la natation, "un vrai sport viril", et il met la pression à son fils pour qu'il fasse des compétitions et qu'il les gagne. Alors, pour fuir l'ambiance un peu lourde de la maison, et les colères de son père, aussi soudaines que violentes, Tommi monte sur le toit, marche sur les tuiles et observe les voisins à la jumelle…

Puis la mère revient, pleine de larmes, de remords et de regrets. Cette femme instable et exubérante va complètement bouleverser le fragile équilibre familial…

 

C'est un film tendre, sensible et émouvant. Tout l'histoire est vue par le regard du petit garçon et c'est très bien filmé. Mais c'est très dérangeant… J'ai été choquée par la violence verbale de ce père qui insulte sa femme devant ses enfants, choquée par ces parents qui impliquent leurs enfants dans des histoires qui ne sont pas les leurs : problèmes de boulot ou disputes conjugales. Dans la vie, il y a un temps pour être un enfant et avoir envie de jouer au foot, et un temps pour être adulte et affronter les problèmes. Mais j'ai surtout été dérangée par ce père qui aime visiblement ses enfants tout en étant incapable de les écouter et de les comprendre. A Tommi qui déclare : "Je n'aime pas la natation !", il rétorque : "Alors tu n'es plus mon fils !" C'est dur ça, non ?

 

Moi, cet homme-là m'en a rappelé un autre… C'est sans doute pour cette raison que je suis sortie en larmes du cinéma. Et j'ai pensé : "Décidément,l'amour, ça ne suffit pas !"

 

 

Un film italien de Kim Rossi Stuart,

avec Alessandro Morace, Marta Nobili, Kim Rossi Stuart, Barbora Bobulova

Genre : Comédie dramatique

Durée : 1H48 mn

 

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sophie 27/11/2006 05:36

Les films sortent au mieux 2 mois plus tard (sauf super grosses productions qui sortent presque en même temps); parfois il faut attendre 6 mois et parfois, on a beau attendre, ça ne vient jamais! Je crois que c'est ce qui va se passer avec Libero: pas assez vendeur... 

Papillon 27/11/2006 22:27

C'est un peu comme en province : il y a des films qui ne sortent jamais dans les petites villes et c'est vraiment dommage !

Alice 26/11/2006 10:43

J\\\'ai vu le film hier, moi aussi j\\\'ai ressenti la même chose que toi.J\\\'ai été choqué par l\\\'attitude du père.J\\\'ai trouvé ce film assez déprimant, et pour cela je n\\\'a pas trop aimé le film mais si il relève de nombreuses qualités.Le petit garçon est très bien et le réalisateur a su admirablement rendre le malaise, la difficulté de vivre de ce petit bonhomme.

Papillon 26/11/2006 17:44

Oui : un beau film mais dérangeant...

Sophie 25/11/2006 00:27

iL faut absolument que je vois ce film même s'il est difficile.

Papillon 25/11/2006 12:05

C'est un très beau film ! Est-ce que les films sortent chez vous en même temps qu'ici ?

InColdBlog 22/11/2006 14:24

Le père essaie tant bien que mal de gérer la situation. Il est très maladroit (et c'est un doux euphémisme) et veut inculquer contre son gré un esprit macho à son fils (voir l'épisode où il va réclamer son chèque). Mais je ne le trouve pas pire que la mère. Le problème avec ce genre de parents, c'est qu'incontestablement ils aiment leurs enfants mais ne savent pas s'y prendre et commettent des "boulettes" qui laisseront des traces dans le psyché de leur progéniture.J'ai beaucoup aimé ce film . A noter, le jeune acteur qui est rayonnat tout au long du film.

Papillon 22/11/2006 18:58

Absolument d'accord avec toi, ICB ! Moi aussi j'ai beaucoup aimé : ce petit bonhomme ne peut vraiment pas laisser indifférent...