Le chateau des Carpathes - Jules Verne

Publié le par Papillon

Tout ce qu’il faut pour créer une atmosphère fantastique : un pays de montagnes, riche en légendes et réputé pour être peuplé d’êtres surnaturels propres à créer l’effroi (vampires, striges…), un château isolé, abandonné depuis des années, et vaguement effrayant. Jusqu’au jour où passe par là un colporteur qui vend au berger du village une longue-vue. Et le berger découvre que de la fumée sort de la cheminée de ce château. Qui peut bien occuper les lieux sinon le diable ou un esprit maléfique quelconque ? Panique au village. Décision est prise d’envoyer un émissaire sur les lieux. Nic Deck le forestier se porte volontaire. Il sera accompagné dans cette expédition aventureuse par l’homme le plus couard du village, le docteur. Malgré la prédiction funeste d’une voix d’outre-tombe, voilà les deux hommes montant à l’assaut du mystère…

 

Il y a en fait deux romans dans ce roman. L’un est presque caricatural : une caricature du roman fantastique et tous les ingrédients qui le composent : château isolé, voix mystérieuse, phénomènes paranormaux, etc… Jules Verne montre avec beaucoup d’ironie deux hommes que tout opposent et se moquent d’eux et de nous. Il sait parfaitement créer une atmosphère d’angoisse et faire durer le suspense… Puis, dans une deuxième partie, il nous raconte une toute autre histoire : celle de la divine Stilla, cantatrice célèbre qui fascine les hommes. Et cette anecdote n’est pas sans rappeler la Coppélia des Contes d’Hoffman. C’est le château des Carpathes qui relie les deux versants de l’histoire, le versant burlesque et le versant lyrique. Mais finalement l’auteur nous dévoile tous les mystères qui ont tous une explication parfaitement scientifique. Il faut se défier des superstitions, voilà ce que nous dit Jules Verne. Il existe toujours une explication rationnelle aux évènements surprenants et le diable, s’il existe sous l’apparence du mystérieux Orfanik, n’est rien d’autre qu’un savant fou, thème cher au XIXème siècle.


Babel – 1997 – 227 p.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

roymodus 14/10/2010 16:30







éd.roymodus 08/06/2010 18:32



P.S. Pour en découvrir plus, rendez-vous sur le site des éditions roymodus, avec une interview du scénariste Marc Jakubowski et des planches de la bd pour un avant-goût.

http://www.roymodus.com/



éd.roymodus 08/06/2010 18:27



A dévorer dans toutes les librairies depuis le 03 juin 2010, Le Château des Carpathes, adapté en bd par Eric Ruckstuhl (dessin), Marc Jakubowski (scénario et dialogues) et Jean-Paul
Renault (couleurs).
Une lecture moderne de l'ouvrage de Jules Verne.
Tout y est, le château, les légendes, le colporteur, le baron et le comte, la Stilla, le savant fou et son laboratoire...



Kepherton 28/06/2009 12:32

J'aime beaucoup le thème du savant fou. Je viens d'ailleurs de finir Les savants fous de Gwenhaël Ponnau, une compilation de romans et nouvelles sur le thème du savant fou (chronique perso en lien).

Papillon 29/06/2009 20:42


Merci pour le lien.


akialam 25/03/2008 08:53

je l'avais lu quand j'étais en 6e ou 5e, pendant ma grande période Jules Verne. Je dois avouer que j'avais un avis mitigé sur cette oeuvre, j'avais trouvé que l'histoire mettait du temps à s'installer et l'arrivée au chateau trop tardive (milieu du livre) mais j'étais petite, peut-être que j'aurais un autre regard sur cette oeuvre maintenant...

tamara 17/11/2006 14:40

Je ne l'ai pas lu celui-là mais tu me donnes bien envie de me replonger dans l'univers de Jules Verne !

Papillon 17/11/2006 21:45

Tamara : C'est exactement l'effet que ça m'a fait aussi : me replonger dans l'univers de Jules Verne. C'est super agréable à lire.Pom' : ravie de t'avoir rappelé tes souvenirs de jeuness :-)))

pom' 17/11/2006 08:08

ce livre me fut offert alors que j'avais 13/14 ans, ce fut le premier livre de ma biblio d'adulte, je l'ai adoré, il m'a donné le gout du fantastique, c'est mon préféré de jules Verne.