Léon l'Africain - Amin Maalouf

Publié le par Papillon

Léon l’Africain n’était pas africain et ne s’appelait pas du tout Léon… Mais quel destin que celui de cet homme-là ! Né en 1489 dans une famille de musulmans aisés de Grenade, Hassan al-Wazzan fut tout à tour caravanier, ambassadeur, commerçant, érudit, poète pour finir émissaire papal. Il connut la fortune en un jour et la ruine en un autre, il fréquenta les puissants et les humbles, il traversa son siècle en menant plusieurs vies successives qui le conduisirent de Grenade à Rome, en passant pas Fès, Tombouctou, Le Caire, Tunis et Constantinople.

Ce roman est passionnant pour qui s’intéresse à l’histoire du bassin méditerranéen. On ne s’y ennuie pas une seconde tant les aventures du héros sont multiples et s’enchaînent à un rythme effréné. L’auteur nous plonge au cœur de l’histoire du XVIème siècle, siècle de bouleversements militaires, politiques, religieux et artistiques. Il nous fait assister à la prise de Grenade par les rois de Castille, puis à l’incendie de Tombouctou, à la chute du Caire devant les Ottomans et au sac de Rome. L’inquisition règne en Espagne, Luther crée un schisme dans l’Eglise chrétienne, Michel-Ange achève la chapelle Sixtine. Et Léon l’Africain est le trait d’union entre Orient et Occident, entre Islam et Chrétienté, entre passé et futur.

Une leçon de tolérance et d’humilité.


Jean-Claude Lattès, 1986. – 348 p.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

choupynette 18/11/2006 15:51

décidément, tous mes commentaires seront avec Léon l'africain...!
j'ai vu l'année dernière une excellente exposition a l'institut du monde arabe, sur la place de la science en orient . très instructif et révélateur de l'héritage arabe dans nos cultures!
pour helen mirren... je ne sais ps j'ai raté le film sur canal..et n'ai pas encore vu l'autre!

choupynette, pas anthropologue pour 2 sous 15/11/2006 13:53

Non en fait c'est la blague du jour... ;-) c'est en rapport avec le questionnaire sur le blog de clarinette...
J'en profite que le lien "ajouter un commentaire" fonctionne (en ce moement sur ton blog, ca passe pas toujours) pour dire queje viens de voir le film sur Elizabeth 1ère... jouée par H. MIrren! Cette actrice aura donc incarné à l'écran les deux reines Elizabeth... marrant, ça!

Papillon 15/11/2006 18:55

Oui, j'avais lu un article à ce sujet. Est-ce qu'elle auusi bonne en Elizabeth I qu'en Elizabeth II ?

choupynette, anthropologue 14/11/2006 10:45

Ah ce cher Léon! Un magnifique livre qui m'a fait découvrir une culture, un évènement historique crucial...
J'aime beaucoup Maalouf.

Papillon 14/11/2006 21:03

Et tu es vraiment anthropologue ? Ou c'est la blague du jour ? :D

Lo 13/11/2006 14:31

J'avais adoré ce roman, je l'ai vécu un peu comme toi Papillon, comme un voyage extrêmement enrichissant, et c'était pareil avec Samarcande. Amin Maalouf qui nous emporte dans un orient féérique avec aussi humour et poésie. Même quand on connaît rien à l'Histoire de ces contrées et de ces époques, on est captivé et ça peut donner envie d'en savoir plus. C'est grâce à Amin Maalouf que j'ai découvert le (vrai) génie de l'écrivain persan du XIe siècle, Omar Khayyam.

Papillon 13/11/2006 19:21

@ pom' : Les échelles de Levant, j'ai essayé mais je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire...@clarinette : maintenant j'ai très envie de lire Le Rocher de tanios !@Lo : moi, cette période me fascine complètement. Avec Maalouf je me suis sentie complètement immergée dedans. Et maintenant j'y retourne avec Ohran pamuk !

clarinette 13/11/2006 11:35

J'ai commencé à lire ce livre il y a quelques années, après un séjour au Maroc, je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout. Pourtant je n'ai entendu que du bien de ce livre et j'avais adoré Le rocher de Tanios. Le livre est toujours sur les rayons de ma bibliothèque, ton article me donne des regrets, il faudra que je reprenne un jour.

pom' 13/11/2006 10:09

c'a fait un moment que j'ai lu ce livre, je ne me rapelle plus les détails mais j'ai le souvenir d'avoir beaucoup aimé, j'ai lu aussi le périple de baldassare et pense emprunter les echelles du levant à la biblio.