Impératrice - Shan Sa

Publié le par Papillon

Le fabuleux destin de l’impératrice Lumière qui vécut sous le dynastie Tang au VIIème siècle. Lumière est la fille d’un haut fonctionnaire impérial. C’est une jeune fille vive, tenace et intelligente. A la mort de son père, sa famille connaît une période difficile, mais heureusement Lumière est remarquée par un ministre et bientôt nommée au gynécée impérial. Cette nomination signifie que le jeune fille doit quitter sa famille pour aller s’enfermer dans la Cité Interdite. Mais cette séparation est aussi une promesse de gloire et de richesse si Lumière devient l’une des concubines impériales. En fait, Lumière ne partager jamais la couche de l’empereur mais deviendra la maîtresse de l’une de ses concubines… Mais surtout dans le gynécée elle fera la connaissance de Petit Faisan, l’un des héritiers du trône. Une profonde amitié va naître entre les deux jeunes gens. Grâce à petit Faisan, Lumière va gravir une à une les marches qui conduisent au trône impérial.

La première partie du livre est très intéressante car elle dévoile les secrets de la vie à la cour de l’empereur de Chine : rivalités, intrigues, complots, assassinats, amours contrariées. On n’est pas tendre en ce temps-là et tout le monde se bat pour le pouvoir. Mais le style fluide et poétique de Shan Sa ne parvient pas à combler le manque de profondeur du roman. L’impératrice, qui raconte son histoire à la première personne, s’étale avec beaucoup de complaisance sur ses talents, ses réalisations, l’amour que son peuple lui porte, sans que l’on sache concrètement quelle fut la réalité de son action et quelle empreinte elle a laissé dans l’histoire de la Chine. Dans la dernière partie, l’impératrice devient carrément pathétique : une femme seule qui a assassiné ou exilé la plus grande partie de sa famille, qui refuse de vieillir et qui s’accroche de toutes ses forces au pouvoir…

Mais une auteure à suivre, pour la beauté de son style.

Le Livre de poche – 2003 – 444 pages.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lilly 18/02/2007 21:20

Je l'ai sur ma PAL, il me tente bien. Je n'ai pas trop d'attentes concernant ce livre, j'espère qu'il me plaira.

Papillon 19/02/2007 22:48

C'est bien écrit et la première partie est passionnante...

pom' 12/02/2007 09:39

Maintenant que j'ai lu Impératrice, je l'ai préféré à la joueuse de go, vivre au sein de la cité interdite avec toutes les horreurs dont sont capables ces femmes pour accéder au titre d'impératrice  est très prenant, c'est vrai que dans la première partie de livre cette impératrice est plutot symphatique et on se réjouie de son ascension mais dans le dernière partie elle devient une personne aigrie qui s'accroche à son rang.

Papillon 12/02/2007 18:30

Entièrement d'accord avec toi ! J'ai La joueuse de go dans ma LAL...

M. 05/10/2006 13:42

Comme les commentateurs précédents, j'ai préféré la Joueuse de Go et été déçu par tous les autres romans de Shan Sa que j'ai lu... dommage.M. 

Papillon 05/10/2006 20:12

Puisque La joueuse de go semble faire l'unanimité, je la rajoute illico à ma LAL ;-)

pom' 05/10/2006 13:33

la joueuse de go m'a bien plu, le style est comme une poésie, très doux .Aimant les livres historiques impératrice m'interresse.

choupynette 05/10/2006 10:49

Peut-etre que ce qui semble être un manque de profondeur du personnage est...fait exprès. Je crois que cette impératrice n'est qu'assoifée de pouvoir, plus prompte à repéter les cruautés qu'elle a subi qu'a instaurer une tradition différente. J'ai, comme toi, beaucoup aimé le style, et depuis notamment le billet d'Agapanthe j'ai La JOueuse de go dans ma LAL..

Elfe 05/10/2006 09:53

J'ai préféré la lecture de La joueuse de Go à celle de L'impératrice.
Tout comme toi j'ai été bercé par le style de Shan Sa, mais je n'ai pas retrouvé la profondeur des personnages de La joueuse de Go!!