Xingu - Edith Wharton

Publié le par Papillon

Quelques dames riches et désœuvrées, et qui se piquent de culture, ont créé un club très fermé elles peuvent à loisir débattre entre elles de divers sujets. Ce jour-là, elles reçoivent une écrivaine très imbue de sa personne qui les renvoie systématiquement à l'insignifiance de leurs questions, jusqu'à ce que l'une des participantes, nouvelle dans le groupe, intervienne…

Toujours la même ironie et la même causticité dans cette nouvelle de Edith Wharton, qui tend à la caricature. Quelle cruauté dans le portrait de ces belles dames qui, malgré leur argent, leurs riches bibliothèques et leurs collections d'œuvres d'art, se montrent tout à fait incapable d'avoir la moindre idée personnelle ou le début du commencement d'un semblant d'esprit critique. A l'opposé, que de fraîcheur dans cette Mrs Ruby qui ose avouer tout haut et sans rougir que, non seulement elle n'a rien lu de l'auteure invitée, mais que le dernier ouvrage d'elle qu'elle a eu en main est passé par-dessus bord au cours d'une promenade en bateau. C'est à mourir de rire, surtout lorsqu'on découvre la chute, où Mrs Ruby se révèle beaucoup plus spirituelle que ses amies snobinardes.


Traduit de l'américain par Claudine Lesage.
Mille et une pages – 2002 – 62 p.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Allie 29/09/2006 14:23

J'avais adoré ce roman, qui m'a envie de poursuivre avec "Les yeux" du même auteur, dans la même collection.

Papillon 29/09/2006 23:19

Les yeux est également sur ma liste :-))De toute façon, je veus TOUT lire d'Edith Wharton !

choupynette 29/09/2006 11:21

Ouh la la! Voilà un billet qui donne envie. Mon banquier te remercie!! ;-)

Papillon 29/09/2006 23:18

Celui-ci, il ne vous ruinera pas : il est à 2€ !

cathulu 29/09/2006 07:19

y z'ont intérêt à l'avoir !