Chimères - Nuala O'Faolain

Publié le par Papillon

Il arrive parfois qu’un livre soit en résonance parfaite avec ce que nous sommes à un moment précis. Ce fut très exactement le cas pour moi avec ce beau roman de Nuala O’Faolain, car son héroïne qui, parvenue au milieu de sa vie, se retourne vers son passé et s’interroge sur son avenir, ce pourrait être moi. J’ai les mêmes questions, elle a les mêmes angoisses.

C’est avec un immense plaisir que j’ai retrouvé cette auteure (découverte grâce à Flo), dont l’autobiographie m’avait emballée, bien que très brouillonne. Or, Nuala O’Faolain nous offre cette fois un roman parfaitement construit et totalement maîtrisé, qui entremêle avec beaucoup de talent et une grande sensibilité deux histoires qui se répondent et se reflètent très intelligemment.

Kathleen a quitté son Irlande natale à vingt ans, parce que la vie y était impossible pour les femmes. Elle découvre rapidement que l’Angleterre des années soixante-dix n’est pas très agréable à vivre non plus pour une irlandaise. C’est pourtant à Londres qu’elle s’installe et devient journaliste pour une revue de voyages. Trente ans plus tard, à l’occasion de la mort brutale de son meilleur ami, Kathleen remet en cause toute sa vie. Elle retourne en Irlande pour mener une enquête sur un scandale qui défraya la chronique dans les années 1850 : une liaison adultère entre une aristocrate anglaise et son palefrenier. A travers ce fait divers, Kathleen fait surgir tout un pan de l’histoire irlandaise : l’occupation de l’Irlande par les anglais, l’oppression, la grande famine qui poussa des milliers d’irlandais à s’exiler, la révolte des irlandais et, enfin, l’indépendance. Mais c’est aussi à sa propre histoire que Kathleen se trouve confrontée : son enfance entre un père absent et une mère résignée, sa jeunesse délurée, ses tristes amours, ses départs et sa solitude.

Voilà un gros roman que l’on referme avec les larmes aux yeux, parce qu’il parle de la vie, de ce qui fait que la vie est immuable dans un siècle ou un autre : amour et désir, amitié et trahison, regrets et remords, culpabilité et pénitence, joie et tristesse, naissance et mort.


Traduit de l’anglais (Irlande) par Stéphane Camille.
10/18 – 2006 – 542 p.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lilly 18/02/2007 21:18

Ici, absolument aucune réserve. C'est avec lui que j'ai découvert Nuala O'Faolain, et après quelques craintes et hésitations, je l'ai dévoré.

Papillon 19/02/2007 22:47

Moi c'est l'inverse : j'ai lu son autobiographie en premier et c'est ce qui m' a donné envie de lire Chimères.

choupynette 26/09/2006 22:57

J'attendais avec impatience ta critique! Elle confirme les éloges que j'ai entendu  à propos et de l'auteure, et du livre. Il est à la bilbiothèque... ç a m'arrange!!

Anne-Sophie 26/09/2006 13:50

Bonjour Papillon!Eh bien, sur mon blog j'ai essayé (peut-être mal) d'expliquer pourquoi ce livre est controversé. En fait ce n'est pas un roman ni un biographie. L'auteur raconte la vie de Chicago May et ses propres souvenirs. Certains épisodes de la vie de son héroïne lui rappellent les siens... Et puis, O'Faolain reconstitue le passé avec des "je crois" à chaque instant, ce qui est assez pénible. En Grande Bretagne, la presse est très partagée sur ce roman. Pas en France... Le roman a reçu un très bel accueil... Si tu as le temps, lis-le et dis-nous ce que tu en penses... En tout cas, il ne laisse pas indifférent

Papillon 26/09/2006 20:42

En fait, cette technique est déjà celle qu'elle emploie dans Chimères. Le personnage central (sorte de double de l'auteur) enquête sur une histoire ayant réellement au lieu. Le roman est truffé d'extraits du jugement absolument authentiques. Et cette histoire permet à l'héroïne de s'interroger sur sa  propre vie. Ce mélange entre histoire et fiction ne m'a pas du tout dérangé. Au contraire. En tout cas, j'ajoute son nouveau roman à ma liste !

Florinette 26/09/2006 12:58

J'adore aussi Nuala, j'ai beaucoup aimé "Chimères" et "J'y suis presque".Comme le dit ton commentaire c'est un gros livre, mais qui se lit très bien on est happé par la vie mouvementée de Kathleen et la description de l'Irlande. C'est un très beau roman. J'ai hâte de découvrir l'histoire de Chicago May. ;-)

Cuné 26/09/2006 07:37

Je suis en train de la découvrir avec son dernier, L\\\'histoire de Chicago May (chose que je ne recommande pas, autant commencer par le début, mais l\\\'occasion a fait la larronne.. laronne ? larrone ? bref), et je sais que je vais TOUT lire d\\\'elle.Je me souviens aussi de la folie furieuse de Flo quand elle a lu Chimères :-D :-D On ne trouvera pas de meilleure ambassadrice ;o))

Papillon 26/09/2006 09:08

Oui, j'ai vu ton commentaire chez Anne-Sophie et le peu que tu en dis m'a mis l'eau à la bouche. J'ai hâte de lire ta critique.J'ai lu quelque part que ce roman est très controversé et je me demande bien pourquoi ???