Les saisons de la solitude - Joseph Boyden

Publié le par Papillon


Rentrée littéraire 2009

Will Bird appartient à la communauté des Indiens Cree, qui vivent au bord de la Baie James, au nord du Canada, au pays de l'hiver, de la neige et des ours polaires. A la suite d'une agression, Will se trouve dans le coma. L'une de ses nièces, Annie, vient le voir tous les jours et pour le ramener vers les vivants, elle lui parle et lui raconte les derniers évènements de sa vie. Et, du fond de sa nuit, Will lui aussi raconte.

C'est donc un roman à deux voix qui raconte une double histoire, et nous parle des Indiens du Canada. Will, ancien pilote, a connu bien des drames dans sa vie. Il avait réussi à trouver un peu de sérénité et une vie tranquille entre ses amis, la chasse et la trappe, jusqu'au jour où sa nièce Suzanne a décidé de partir vers le Sud : la ville, la chaleur, la modernité. Et les ennuis ont commencé pour la famille Bird. Pour fuir la peur et les menaces, Will a décidé de partir vers le Nord, la nature, la vie rude et sauvage. Annie, elle, est partie vers le Sud, à la recherche de sa soeur : Toronto, Montréal, New York. Elle a failli se perdre dans une vie factice : alcool, drogue, argent, fêtes et photos.

Ces deux fuites en miroir se rejoignent puisqu'elles ont pour point central le personnage de Suzanne. A travers ces deux errances, Joseph Boyden oppose deux mondes : Nord et Sud, nature et culture, vie sauvage et vie citadine, vie naturelle et vie sophistiquée, vie rude et vie facile, tradition et modernité. Ce roman est aussi un prétexte à nous raconter le monde des Indiens du Canada, cantonnés dans leurs réserves, vivant grâce à l'aide sociale, ces Indiens que l'on a obligés à fréquenter l'école et à parler la langue des Blancs, dans une tentative de les éloigner de leur culture. Du coup, c'est difficile de trouver sa place dans ce monde déconstruit. Annie n'accepte pas le don qu'elle a reçu et Suzanne court après le mirage aux alouettes.

J'ai passionnément aimé toutes les pages consacrées à la vie sauvage et traditionnelle des Indiens, dont on découvre à quel point elle est difficile et ingrate. Et même si j'ai un peu moins aimé les chapitres  se déroulant à New York, que j'ai trouvé longs et répétitifs, je trouve que c'est un très beau roman avec des personnages forts, complexes et attachants, qui nous dévoile un monde méconnu.

Joelle a aimé aussi.

Traduit de l'anglais (Canada) par Michel Lederer.
Albin Michel, 2009. - 507 p.


Commenter cet article

WALLY 22/02/2010 12:02


J'avais adoré "le chemin des âmes"toujours avec ce clivage indiens /hommes blancs et en plus les débuts de cette éducation anglo-chrétienne et la grande guerre en toile de fond.Le même principe
deux êtres qui se racontent leurs histoires.
Je suis à la fin de" la saison de la solitude" et j'y ai retrouvé là la plume superbe deJoseph Boyden ,c'est vrai que les aventures urbaines sont un peu trop comme les errances de snipper dans le
premier roman,j'y ai retrouvé tout le merveilleux et le tragique des romans et nouvelles de Jack London dans le grand Nord.
Un très beau roman,une grande histoire et de grands personnages.
Wally


Angèle 26/01/2010 16:24



Et oui c 'est l' effet papillon qui vient de me conduire à ce blog ! merci Joseph ! je découvre ses "saisons " donc si vous m' acceptez je vous dirai comment
je les ai vécues ......



Papillon 27/01/2010 09:30


Bienvenue chez moi et revenez quand vous voulez !


Yv 19/09/2009 15:24

Son premier roman Le chemin des âmes était très fort. Je n'ai pas necore lu celui-ci, mais je pense le faire bientôt.

yueyin 14/09/2009 21:32

ah zut tant pis, il me le faut celui là,  au diable ma pal et mes bonnes résolutions :-) tu donnes très envie et ce thème me fascine...

Papillon 15/09/2009 20:35


Moi aussi, le thème des indiens me touche depuis dalva de Jim Harrison et le grand nord ça m'attire aussi !


Leiloona 13/09/2009 10:08

Hum, j'ai une amie qui serait vraiment intéressée par ce livre : je le note pour elle !

Géraldine 12/09/2009 10:47

Excellente la vidéo sur evene !

Papillon 13/09/2009 15:13


Merci Géraldine !


Theoma 11/09/2009 21:24

Je ne peux que noter Le chemin des âmes ! Je vais même jusqu'à le glisser dans le panier ;-)

Papillon 13/09/2009 15:12


Je ne vais pas tarder à le lire aussi !


Karine:) 11/09/2009 20:54

Je ne sais pas si c'est pour moi... mais félicitations pour ta présentation sur Evene, c'est très réussi!  Et j'ai encore plus le goût de lire ce roman!

Papillon 13/09/2009 15:12


J'espère que tu le trouveras parce qu'il faut vraiment le lire ;-)


Alex-Mot-a-Mots 11/09/2009 19:02

Pourquoi pas, même s'il ne faut lire qu'un chapitre sur deux !

Papillon 11/09/2009 20:06


Oh non il faut tout lire , mais j'ai préféré les passages dans la nature !


everclay 11/09/2009 15:20

J'écris quelques poèmes sur unton dérangeant ou quelques fois provocateur  :http://everclay.over-blog.com/Poétiquementa bientôtLongue vie à votre blogEverclay