Oscar Wilde - Le portrait de Dorian Gray

Publié le par Papillon

Encore un classique incontournable...

Dorian Gray se fait faire son portrait par son ami Basil Hallward et le peintre réalise un chef-d’œuvre. En se voyant ainsi représenté sur la toile, le jeune Dorian Gray prend pour la première fois conscience de la grande beauté de son visage. Mais aussitôt surgit l’angoisse de la perte de cette beauté et de cette jeunesse. Alors le jeune homme fait un vœu : « Si ce portrait seul pouvait vieillir et moi rester jeune ! ». Puis Dorian Grey rencontre un dandy cynique, Lord Harry Wotton, qui entreprend de faire son éducation esthétique et lui dévoile son art de vivre : l’art est plus important que la vie elle-même et la quête de la beauté est la seule raison qui vaille de vivre. Dorian tombe alors amoureux d’une jeune et belle actrice, mais quand il lui avoue son amour, le monde bascule…

J’ai beaucoup aimé ce roman étrange et fascinant, et l'idée que  le portrait qui vieillit à la place de la personne qu’il représente devient le portrait de son âme. Ce roman est avant tout une œuvre intellectuelle qui traite du rapport entre l’art et la vie. Dorian a trop bien suivi les préceptes de Lord Harry et la poursuite de la beauté a fait de lui un monstre qui ne sait plus faire la distinction entre le Bien et le Mal, sauf quand il regarde son portrait. Alors il cache le portrait devenu immonde dans un grenier inhabité. Mais ce roman se lit très facilement parce qu’Oscar Wilde a un écriture brillante, notamment dans les dialogues où se révèle tout son talent d’auteur de théâtre, même si certains de ses traits d’esprit peuvent paraître faciles. J’ai notamment aimé le personnage de Lord Harry, qui est une sorte de double de l’auteur lui-même et qui cultive l’art du paradoxe. J’ai lu ce livre un crayon à la main, tant j’ai relevé de phrases dignes d’être notées. Contrairement aux apparences et à une certaine légèreté des propos, ce roman est très profond.


Trad. de l'anglais par Vladimir Volkoff.
Folio
, 1992 – 408 p.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lylou 27/05/2010 15:37



Je l'ai lu en VO et j'avais beaucoup aimé cette histoire hors du commun et qui mène aussi à réfléchir.



Papillon 30/05/2010 10:38



Une belle fable, intemporelle.



aurore 14/06/2008 14:01

je me permets juste de rajouter un petit commentaire ..qd vous dîtes que tout bascule quand Dorian avoue son amour à Sybil ce n'est pas tout à fait vrai..en fait, Dorian répudie Sybil quand art et réalité se rencontrent .Tant que Sybil est considérée comme actrice( artiste) elle a de la valeur aux yeux de Dorian  , le jour où elle apparait en tant que femme ( accessoirement Sa future femme) elle n'en a plus.

Cayanne 11/11/2006 19:34

C'est effectivement une oeuvre magnifique qu'a ecrit Wilde. Ce livre nous montre que la beauté n'est qu'éphemère de même que la jeunesse et c'est pour sa qu'il vaut mieux ne pas s'en occuper.

Papillon 11/11/2006 20:59

Tu as raison. Mais aussi : un beau visage peut cacher une âme bien noire...

Valérie 10/10/2006 10:30

Puisque tu aime la ittérature anglo-saxonne, si tu ne connais pas je te coneille vivement Raymond Carver avec "Les vitamines du bonheur" qui est excellent.

Papillon 10/10/2006 22:36

En effet je ne connais pas encore cet auteur. Merci pour cette suggestion !

Valérie 09/10/2006 12:56

Moi aussi j'ai beaucoup aimé ce livre pourtant je suis pas fan de littérature classique mais le mélange classique et fantastique est très agréable. Et je suis contente de trouver quelqu'un comme moi qui adore lire! Je viens moi  aussi de créer un bolog ou je parle de mes lectures (je débute alors c'est moins précis et complet  que toi!) alors j'espère  que l'on va inspisrer mutuellment nos lectures!!! Et dis moi quel est ton style de lecture préféré?

Papillon 09/10/2006 18:31

J'aime à peu près tout, sauf la SF mais j'ai une préférence pourla littérature anglo-saxonne.

Anne 20/08/2006 10:51

J'ai, comme toi, été complètement envoutée par ce livre. L'histoire pourra traverser le temps et restée toujours aussi moderne.