Comme la grenouille sur son nénuphar - Tom Robbins

Publié le par Papillon

Rentrée littéraire 2009

« Ce jour-là, la Bourse tombe de son lit et se brise la colonne vertébrale : c’est le pire jour de ta vie. »

Cette phrase s'adresse à Gwendolyn Mati, jeune et ambitieuse trader, qui voit en un jour s'effrondrer ses projets de carrière, au même rythme que fondent les portefeuilles de ses clients. Et en ce long week-end de Pâques, elle va devoir faire face à la fois à la fuite du singe kleptomane de son petit ami et à la disparition de sa copine Q-Jo, cartomancienne obèse. Alors qu'elle erre dans les rues baignées de pluie de Seattle à la recherche de l'un et de l'autre, elle va croiser la route du très sexy Larry Diamond, ex-trader reconverti en aventurier farfelu et philosophe, qui va tenter de la convaincre de s'intéresser un peu plus aux grenouilles et un peu moins aux billets verts. Ajoutez à cela un
jeu de tarot  qui fait des siennes, un médecin japonais  inventeur d'un remède miracle contre le cancer, des bozos, des étoiles et quelques glaces à la banane, et vous aurez une vague idée de l'univers farfelu et inventif de Tom Robbins.

Ce gros roman, écrit en 1994 (ce qui explique qu'on y rencontre des téléphones à fil et un projecteur de diapos), est d'une actualité brûlante, quoique un peu à l'insu de son plein gré. Tom Robbins y critique avec un humour ravageur la société de consommation, le modèle économique capitaliste et sa folle course à la croissance, et démonte
le Rêve américain à grands coups de marteau. Son style est un feu d'artifices de métaphores et de comparaisons plus hallucinées les unes que les autres. Il ne laisse pas souffler son lecteur (ni son héroïne) une seule seconde. C'est une fantaisie débridée de la première à la dernière phrase. 

Je n'ai qu'un mot à ajouter : waouh !

Le billet enthousiaste de Cathulu.

Traduit de l'américain par François Happe,
Gallmeister, 2009. - 425 p.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y


Pour moi, le même mot que toi : Waouh !



Répondre
P


J'attends son prochain avec impatience !



L
Tout d'abord Bonjour Papillon ^^Je ne connaissais pas ton blog et par l'intermédiaire d'un autre blog , j'ai eu l'occasion de voir ton intervention vidéo sur le site d'Even. La façon dont tu parlais du livre m'a conquise et ce d'autant plus que j'aime les univers loufoque , emplis d'humour qui nous embarquent dans des aventures rocambolesques . De plus , à la lecture de la première page, j'ai beaucoup apprécié le " tu" cette façon qu'avait l'auteur de s'adresser en quelques sortes à son héroïne.Donc je l'ai acheté et commencé hier , je n'en suis pour l'instant qu'au début mais je commence à m'y plaire et à pénétrer petit à petit dans le monde de Tom Robbins :)
Répondre
K
Ton billet m'aurait échappé? Ou alors pas le temps de laisser un comm. Bref, ce livre me plairait bien...Et au fait, sympa ta bibliothèque, mais la video s'interrompt en cours de route.
Répondre
P

Si la vidéo s'interrompt, c'est sans doute que tu as un problème de connexion.


C
Bravo pour ton intervention sur Evene !!!:)
Répondre
P

Merci !


L
Je viens de te voir sur Evene à propos de ce roman et la première chose que j'ai reconnu c'est ta bibliothèque ;) En tout cas, très jolie intervention qui donne envie. :)
Répondre
P

Merci Laurence ! J'ai eu un gros coup de coeur pour ce roman et j'étais ravie de pouvoir en parler.


A
Il m'attend en haut de ma PAL, tout près  Je sens que je vais adorer.
Répondre
P

Je te le souhaite : c'est touours très chouette une rencontre avec un auteur


R
En tout cas, j'adore le titre, ça ne promet que du bon !
Répondre
P

Je trouve d'ailleurs qu'il est assez révélateur du bouquin !


M
Tu peux m'aider... et me donner ne raison de ne pas craquer ?
Répondre
P

Je cherche...je cherche... mais vraiment je ne vois pas


A
Ton billet donne envie de le lire également.
Répondre
P

Je l'espère bien !


C
oui oui, je vais le lire, c'est bon
Répondre