Carrefour des nostalgies - Antoine Laurain

Publié le par Papillon


Rentrée littéraire 2009

Dimanche électoral dans la petite ville de Perisac et mauvaise surprise pour François Heurtevent, le maire sortant : il est battu d'un cheveu, de quelques dizaines de voix, et se retrouve soudain sans emploi. Confronté au vide de ses journées (alors que sa femme s'affaire aux fourneaux du restaurant trois étoiles dont elle est le chef) il sombre dans la dépression. Lui revient alors le souvenir de son mentor, celui qui l'initia, vingt ans plus tôt, aux arcanes du monde politique, André Dercours, surnommé "Derk". Un autre morceau de son passé se rappelle à lui sous la forme d'une photo de classe égarée. Un concours de circonstance et voilà François qui s'installe dans l'ancien appartement de Derk et décide de retrouver ses anciens camarades de terminale.

Ce roman, dont j'aime beaucoup le titre, est bien différent du précédent opus d'Antoine Laurain. Du coup, il m'a paru un peu fade. On ne retrouve pas ici l'humour décalé, les situations improbables, ni même la critique un peu acide de la société qui m'avaient enchantée dans Fume et Tue. François Heurtevant est un politique, mais on ne sait pas de quel côté il penche et peu importe, au fond.  C'est un quadra confronté à la midlife crisis. Un de plus, ai-je envie de dire. Alors oui, ce roman se lit sans déplaisir, il nous envoie de petites bouffées de nostalgie à la figure, comme quand on ouvre un placard oublié, mais sans passion excessive non plus. De rencontre en coïncidence, d'une salle des ventes à un coffre en Suisse, François va découvrir des secrets, des mystères et une énigme va se résoudre. Et alors là, oui, dans cette fin surprenante j'ai retrouvé toute l'inventivité d'Antoine Laurain : de la mémoire humaine à la mémoire informatique, la boucle est bouclée.

A vous de voir, donc...

Editions Le Passage, 2009. - 301 p.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
je n'ai pas du tout aimé ! Dommage que j'aie été amenée à ouvrir ce roman :) !
Répondre
P
Il ne m'en reste absolument rien !
D

J'ai trouvé la nostalgie présente à toutes les pages, néanmoins j'aime beaucoup le style d'écriture !


Répondre
P

Entièrement d'accord ! Même si ce roman-ci ne m'a pas complètement séduite, j'aime beaucoup la plume d'Antoine Laurain.


G
Le titre est effectivement très poétique. mais si tu n'es pas plus emballée que ça, je ne pense pas lire ce livre.
Répondre
A
Je me suis ennuyée, et  je le regrette...
Répondre
P

D'une certaine manière ça me rassure : je commençais à me demander si je n'étais pas passé à côté de quelque chose avec ce roman


C
Je partage ton avis et j'ai d'ailleurs ajouté un lien vers ta critique dans celle que j'ai rédigée et qui sera en ligne le 01/09 seulement (je ne voulais pas la publier en période estivale d'une part et un peu après la grosse vague de billets postés dès la parution du livre d'autre part).Cela dit je confirme à toutes les personnes qui ont posté des commentaires chez toi qu'il est préférable de commencer par le génialissime FUME ET TUE, que dis-je qu'il est ABSOLUMENT IMPERATIF de lire au plus vite FUME ET TUE.
Répondre
P

Entièrement d'accord ! Malheureusement il n'est pas facle à trouver en librairie, espérons qu'il sorte en poche !


L
Je veux d'abord lire Fume et tue, dont j'ai tant et tant entendu parler, en bien.
Répondre
P

Tu as raison c'est un excellent bouquin !


D
C'est tout vu, et avec beaucoup de bonheur! Effectivement, l'univers peint ici est très différent de celui de "Fume et tue"; mais on y entre tout aussi aisément, à mon avis. Il me faudra à présent lire le tout premier roman de cet auteur... Dans l'attente, j'ai également pondu mon commentaire sur "Carrefour des nostalgies": http://fattorius.over-blog.com/article-35196700.htmlA bientôt!
Répondre
P

Je vais aller voir ça !


A
Bof, les romans de la quarante-cinquantaine, je ne cours pas après...
Répondre
P

Je trouve qu'on en a trop vu...


L
Moi qui ai passé peu de temps sur les blogs cet été, je viens en peu de temps de voir fleurir les avis sur ce nouveau livre d'Antoine Laurain :) Je ne suis pas certaine d'être tout à fait tentée par le sujet mais vu ce que j'ai pensé du précédent roman, je reste fortement interessée par tous les avis !
Répondre
P

Son roman sortait le 20 aout c'est pour ça que tous les billets sortent en même temps !


K
Je crois définitivement que je vais commencer par Fume et tue.... il me tente davantage, pour ne pas dire énormément!!!
Répondre
P

Il était vraiment excellent !