Nina Berberova - Le livre du bonheur

Publié le par Papillon

J'aimerais un jour être capable de transcrire avec des mots l'atmosphère si particulière qui se dégage des romans de Nina Berberova, mais je n'ai pas son talent. Nina Berberova est un écrivain de l'exil : l'exil des Russes blancs à Paris dans les années vingt. Ses romans sont généralement sombres, il y est question de fuites, de pertes, de séparations, d'une incapacité généralisée à atteindre le bonheur hors du pays natal. C'est pourquoi Le livre du bonheur est différent.
Véra avait tout pour être heureuse. Elle était de ces êtres à l'heureux caractère dont on dit qu'ils sont faits pour le bonheur. Et Véra se croit heureuse. Jusqu'au jour où son ami d'enfance Sam Adler se suicide dans une chambre d'hôtel à Paris. Par-delà le chagrin, ce sont les souvenirs qui surgissent. Sa rencontre avec Sam dans un jardin public de Saint-Pétersbourg, leur amitié passionnée puis leur séparation. Puis la rencontre, née d'un quiproquo, avec Alexandre Albertovitch, et leur mariage hanté par la maladie. Il faudra du temps à Véra pour comprendre enfin qu'elle s'est toujours pliée aux évènements avec une sorte de fatalisme et que le vrai bonheur est ailleurs…
Je ne suis pas sûre d'être objective quand je parle des romans de Nina Berberova, parce que j'éprouve un amour inconditionnel et sans limite pour cette femme et pour son œuvre. Je n'ai qu'un mot à dire : il faut la lire !
 
Trad. du russe par Cécile Térouanne.
Actes Sud / Babel, 1996. — 225 p.

Publié dans Littérature russe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Flo 14/01/2007 09:45

Au moins c'est clair Papillon ;-) Je n'ai toujours pas lu cet auteur qui pourtant me fait de l'oeil depuis des lustres. Tu m'as convaincue de passer à l'acte :)

Papillon 14/01/2007 10:05

J'en suis ravie, Flo ! C'est un auteur merveilleux, ses livres sont tout en sensibilité, je suis sûre qu'ils te plairont :-)