Goran Petrovic - Soixante-neuf tiroirs

Publié le par Papillon

On ne dira jamais assez de bien de la jolie collection Motifs du Serpent à plumes qui publie essentiellement des auteurs étrangers dans un format de poche aux ravissantes couvertures. Et c'est justement l'une de ses couvertures qui m'a tapée dans l'œil lors d'une visite dans ma librairie préférée. Et voilà comment j'ai fait connaissance avec Goran Petrovic, mon premier auteur serbe.

Et Soixante-neuf tiroirs est justement un livre qui parle de livres, de bibliothèques, et de lecteurs.

Tout lecteur qui se respecte sait combien il est agréable de se laisser immerger dans un livre. C’est une expérience que fait régulièrement Adam Lozanitch, étudiant en littérature. Il se promène dans les livres qu’il lit, il y fait même des rencontres. Il suffit pour cela qu’un autre lecteur, n’importe où dans le monde soit en train de lire le même livre que lui au même moment. Et quand on rencontre une jolie jeune fille dans un roman qu’on aime on risque bien de tomber amoureux…

Par ailleurs, Adam est aussi correcteur de manuscrit et il va se voir confier un livre bien étrange pour y faire des corrections très particulières. Et dans ce livre il va faire des rencontres, étranges, mystérieuses ou émouvantes. Et voilà comment l’auteur emboîte les histoires, en 69 chapitres qui présentent les points de vue des différents protagonistes. Leur point commun ? Ce mystérieux livre, son auteur, son histoire, ses lecteurs.

Le tout très bien écrit, dans une atmosphère mi fantastique, mi onirique, mi poétique

Vous ne douterez plus de l’importance des livres et des histoires dans la vie d’un lecteur passionné. Comment un livre que vous avez aimé peut changer votre vie…

Trad. du serbe par Gojko Lukic et Gabriel Iaculli.
Le Serpent à plumes, 2006. – 448 p.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article