La bibliothèque self-service

Publié le par Papillon


Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir les nouvelles installations de ma bibliothèque samedi dernier !

La bibliothèque de Flandre était fermée depuis un an et
demi pour travaux et je dois dire que cette rénovation n’était pas du luxe : cette bibliothèque de quartier était vieillotte, sombre et un peu encombrée. Je l’aime pourtant bien parce qu’elle est tout prêt de chez moi et que j’y trouve quasiment toutes les nouveautés que j’ai envie de lire. Donc, dès que j’ai été informée de sa réouverture, je me suis précipitée.

Le résultat des travaux m’a paru vraiment réussi. Le plafond est toujours aussi bas, mais un nouvel éclairage a été installé et les couleurs pétillantes du sol donnent une impression d’espace. La surface a été agrandie ce qui a permis l’installation d’un espace DVD au sous-sol, d’un agréable salon de lecture presse et d’un espace multimédia au rez-de-chaussée. Mais la vraie nouveauté se trouve au comptoir de prêt où les bibliothécaires ont été remplacés par des automates.

Comment ça marche ? Sur le comptoir une vitre comme on en voie aux caisses des supermarchés et devant vous un écran qui donne des ordres. « Passez votre carte devant la lumière rouge ». J’obtempère et mon nom s’affiche à l’écran. Puis, l’un après l’autre je passe les livres sur la vitre horizontale et la machine affiche les titres. Quand les quatre livres que j’emprunte sont identifiés, j’obtiens un ticket (comme au supermarché !) : mon nom, mon numéro de carte, les titres des livres empruntés et la date de retour.

Je suis sortie de la bibliothèque assez perplexe… Ces automates sont-ils un test ou vont-ils être installés dans toutes les bibliothèques parisiennes ? Je suppose que les bibliothécaires doivent être soulagées de ne plus avoir à accomplir les tâches répétitives et sans grand intérêt d’enregistrement des livres empruntés mais quid du contact avec le public ? Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà ce genre d’automates dans vos bibliothèques ?

Crédit photo : gadl - Flickr

Publié dans Ma vie de lectrice

Commenter cet article

Julien 04/05/2009 23:31

J'envie un peu vos bibliothécaires... En lisant vos commentaires, je me rends compte à quel point les miens sont... disons... enfin si on les remplaçait par des machines, ça irait plus vite, c'est le seul constat que ça me ferait...

Papillon 09/05/2009 20:10


Ce n'est pas sûr parce que certains usagers ne savent pas se servir des automates et  y passent un temps fou...


Midola 30/03/2009 21:05

Je vais apporter le point de vue d'une bibliothécaire. J'ai travaillais dans une bibliothèque équipée de ces automates de prêt. L'avantage c'est qu'on ne passe plus notre temps à faire "bip bip" toute la journée et être prise pour une caissière de supermarché. On est donc normalement libre pour les conseils des lecteurs. Seulement, les lecteurs ne cherche pas le contact et passent devant nous comme si nous n'existions pas. Seuls les "pénibles" avec des recherches pas possibles pour des projets invraisemblables nous accaparent... Et comme les livres sont rendus dans le hall de la médiathèque, on ne sait absolument pas qui lit quoi. Ce qui complique beaucoup la prise de contact avec le lecteur. Je pense qu'il va falloir un temps d'adaptation du côté des lecteurs comme des bibliothécaires pour changer nos habitudes et y trouver notre compte... Au travail !

Papillon 31/03/2009 21:04


Je reconnais que j'aborde moi-même assez rarement les bibliothécaires tant elles ont l'air débordées ! Et en général je sais ce que je veux quand je vais à la
bibliothèque !


anjelica 28/03/2009 23:40

Ils ont fait ce changement également à la médiathèque de Toulouse et j'avoue que c'est quelque peu inhumain surtout qu'ils n'ont pas réaménager l'espace, cela donne donc une impression de froideur et d'usine Bientôt on n'aura plus à faire qu'à des automates, c'est un peu bizarre mais il faut dire que si les humains étaient plus aimables et polis, peut-être cela n'arriverait pas ? 

keisha 27/03/2009 07:41

Ton article m'a fait ouvrir grand les yeux!!! les bibliothécaires ne sont pas tous "causants" mais quand même un peu de contact n'est pas de trop. Quoique parfois c'est une autre personne qui est disponible pour les recherches, les avis, les réservations. j'espère quand même que ma petite vielle ne sera pas touchée par le phénomène.Total HS : j'adore ta bannière, ah les bougainvillées...

éléa 26/03/2009 20:15

je n'avais jamais entendu parler de ce genre de "bornes" .. et ça me laisse perplexe ... effectivement j'aime moi aussi le contact avec les bibliothécaires et leurs conseils avisés ainsi que les échanges sur nos lectures.

Papillon 26/03/2009 21:05


Merci à toutes pour vos commentaires ! Je trouve tous ces avis bien intéressants. Je vias tester bes bibliothécaires à ma prochaine visite


Solenn 26/03/2009 17:00

On a le même système à la médiathèque centrale de Rennes et j'avoue que j'apprécie beaucoup. C'est fou le temps qu'on gagne!Je fréquente aussi une bibliothèque de quartier dans laquelle il n'y a pas ce genre de bornes, et à part bonjour/au revoir, les bibliothécaires ne sont pas très causantes. Et souvent je n'ose même pas poser une question ou réserver un livre parce que je sais que je vais faire attendre tout le monde... Je le fais plus facilement à la médiathèque centrale, les bibliothécaires sont bien plus accessibles, puisqu'elles n'ont pas besoin de s'occuper des prêts et des retours. Donc  contrairement à ce qu'on pourrait croire les bornes peuvent plutôt faciliter le contact!

Aifelle 26/03/2009 09:35

Le but est clairement de supprimer des postes, alors non, je ne suis pas pour et pas pour la disparition de tout contact humain dans l'espace public. Avons-nous envie de ce futur rempli de machines ?

cocola 26/03/2009 08:19

On était presque voisines à Paris alors si tu habite près de la bibliothèque de Flandre :)(je dis étais car je suis expatriée au pays du pudding cette année)...Ceci dit le principe est marrant, je suis pas sûre que ça diminue les effectifs, au contraire, ça rend les bibliothécaires plus disponibles pour autre chose: le conseil, l'aide à la recherche, la formation pour les jeunes ou les retraités...

Brize 26/03/2009 07:17

Il y a environ 4 ans déjà, ils ont installé une machine de ce type à la médiathèque d'Orléans (où j'habitais alors) et c'était clairement pour diminuer les effectifs et non pour les redéployer au profit de tâches plus intéressantes ...

aBeiLLe 26/03/2009 01:44

Non mais c'est horrible! Déjà que je déteste le concept dans les supermarchés... Qu'en est-il du contact humain. J'aime beaucoup ma bibliothécaire, je n'aimerais pas qu'elle soit remplacée par un robot! Où s'en va le monde!