Viva la Revolucion...

Publié le par Papillon


Rentrée de Cuba hier et dormi douze heures d'affilée...

De mon séjour cubain, je retiens la lumière et les couleurs, la musique et le rhum, les plages de rêve et la luxuriante forêt tropicale, mais surtout la révolution bien vivante :


Cuba vit à cent mille années lumière de notre société d'hyperconsommation. Une dictature, certes, mais pas d'oppression visible. De la pauvreté, mais le minimum vital assuré pour tous grâce à la carte de rationnement. Un système de santé gratuit pour tous permet aux cubains d'avoir le même espérance de vie que les européens. Les publicités pour les produits de consommation sont remplacées par des slogans révolutionnaires qui exaltent l'éducation, la santé et la culture. Ca donne à réfléchir, vraiment...




Publié dans Escapades

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Je suis choqué par cet article et les commentaires qui l'accompagnent. Militant écologiste, je n'ai aucune sympathie pour notre société d'hyperconsommation. De là à chanter les louanges d'une dictature sanglante liée aux preneurs d'otage et aux narco-traficants, il y a un gouffre que je me refuse à franchir ! En URSS dans les années 30, il y avait aussi des touristes admiratifs !
Répondre
P


Si vous m'aviez lu avec un peu d'attention vous auriez constaté que je ne fais en aucun cas les "louanges de la dictature". Je suis arrivée à Cuba avec un oeil neutre et, oui, je le répète, j'ai
trouvé reposant de ne pas être agressé par des pubs et des appels répétés à consommer. 
Peut-être que ça vous dérange de penser qu'il y a des points positifs dans une dictature, mais c'est exactement ce que j'ai ressenti. Rien n'est complètement noir ou blanc, comme on voudrait
souvent nous le faire croire.



A
Et les Cubains qui quittent l'île sur des chambres à air, ils fuient l'éducation, la santé et la culture ?
Répondre
P

Ils fuient surtout la pauvreté car Cuba est pauvre. L'Amérique les attire en leur ppromettant bonheur et richesse...et en leur offrant la fameuse carte verte.
Et les exilés cubains qui vivent à Miami reviennent discrètemet se faire soigner à Cuba !


L
Je rêve d'y aller, mais je veux le faire sac à dos et en vadrouillant, et mon homme rêve de se poser les fesses dans un hotel sans plus bouger du bord de la piscine...
Répondre
P

sac au dos, ça na va être facile parce que les transports publics marchent très mal et il y a très peu de voitures...


P
Wahou, quel voyage ! Bon retour à Paris !
Répondre
F
On étouffe à force de vivre dans une société d'hyperconsommation, c'est pour ça qu'il faut à tout prix s'en protéger en essayant de ne pas rentrer dans le système...Très chouette tes photos, surtout la dernière, bon retour Papillon !! :-)))
Répondre
P

Tu as raison Florinette et c'est pour ça que j'ai trouvé ces vacance particulièrement reposantes !


G
bonne récupération, difficile de retrouver le quotidien après un tel voyage
Répondre
P

Merci Gambadou ! C'est un peu difficile, les retours, mais j'aime bien retrouver mon chez moi aussi


K
Bon retour!!  Disons que quand les gens d'ici vont à Cuba, ce ne sont pas vraiment les images qu'ils rapportent ;))  Mais celles-ci sont définitivement plus intéressantes!
Répondre
L
Les voyages nous amènent toujours à réfléchir sur notre quotidien. L'important: finalement retrouver son équilibre sinon, c'est être malheureux!
Répondre
P

Ca donne du sens de voir ce qui se passe ailleurs, je trouve. ca permet de relativiser un peu notre vie...


A
Bon courage pour retrouver ton quotidien! Après un tel périple, tu dois te sentir un peu déphasée ici
Répondre
P

oui, il fait froid ici et le bureau ce matin c'était pas la joie mais je vais penser à mon
prochain voyage pour me donner du courage !


L
Ah, la révolution..! Y a pas à dire quand c'est vivant au quotidien c'est encore mieux.

Je comprends pas que certains me demandent encore pourquoi je tourne en rond sans cesse. Ceux là n'ont pas du regarder ce que fait la Terre au soleil...
Répondre
P

oui, ce fut vraiment une expérience intéressante !!!!!